DYLANOLOGIE. Chimes Of Freedom Un nouveau Dylan

9 juin 2016 Denis 0
Ceci est l'article 11 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Les sept minutes de « Chimes of Freedom » marquent une étape fondamentale dans l’évolution de l’écriture dylanienne à la fois vers le romantisme et une forme plus libérée des règles et des contraintes (free verse). On a beaucoup cité William Blake et évidemment Arthur Rimbaud[1] comme de possibles influences, mais il faut peut-être aussi aller chercher du côté des transcendentalistes (l’idée de la nature comme porte d’accès à une vérité dont l’évidence s’impose d’elle-même) et même de Whitman, le grand barde national (peut-être avait-il jeté un œil à « Proud Music of the Sea Storm »). On veut trop faire de Dylan l’héritier […]

THE DIXIE CUPS – Chapel of Love Chic, c'est Mardi gras

3 octobre 2015 Infrason 3

(Red Bird 1964) Parmi la myriade des girl-groups des années 60 (Supremes, Ronettes, Shangri-las, Martha et les Vandellas, pour ne citer que les meilleurs), les Dixie Cups suscitent une sympathie particulière, du moins chez l’auteur de ces lignes. Certes, leur carrière est brève et leur discographie peut sembler ténue ; elle recèle cependant nombre de chefs-d’œuvre du genre. Et puis, on trouve un ovni dans leur répertoire, une incongruité qui nous plonge dans les traditions étonnantes du Carnaval et du Mardi gras créole. Nous y reviendrons un peu plus loin. Originaires de la Nouvelle-Orléans (détail qui aura son importance pour la […]

DYLANOLOGIE. Motorpsycho Nightmare En territoire inconnu

8 septembre 2015 Denis 0
Ceci est l'article 10 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Si beaucoup de titres dylaniens comportent le mot « dream », comme nous avons déjà eu par ailleurs l’occasion de le faire remarquer (le sujet de la prochaine interro est parti à la repro), celui-ci est le seul qui fasse référence à un mauvais rêve. Point de créatures malfaisantes, de harpies déchaînées ou de visions fantasmatiques à la Edgar Allan Poe pour autant ici. Chez Dylan, le cauchemar absolu s’incarne dans la figure du redneck, ignorant, prompt à sortir le flingue, naturellement méfiant et viscéralement anti-communiste (même si stricto sensu le terme ne devrait s’appliquer qu’aux individus vaguement en mesure de définir […]

DYLANOLOGIE. My back pages. Rien n'est sacré

11 mai 2014 Denis 2
Ceci est l'article 8 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Another side of Bob Dylan: le titre du quatrième album annonce la couleur et clame au grand jour, déjà, une envie de tourner la page. Le succès est passé par là: désormais considéré comme une icône par le public, une poule aux œufs d’or par sa maison de disques et une référence par ses pairs, Dylan a changé de statut grâce ou à cause de son dernier disque, The times they are a-changin’. Nous sommes à l’été 1964. Seulement trois ans auparavant, un gamin du Minnesota débarquait à New York avec son étui à guitare et les chansons de Guthrie […]

DYLANOLOGIE. Only a pawn in their game. Libre pensée

11 avril 2014 Denis 0
Ceci est l'article 7 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Dans « The lonesome death of Hattie Carroll », c’est un Dylan moraliste et scandalisé par l’injustice et l’inégalité qui prend sa guitare pour chanter une élégie à l’innocence sacrifiée. Ici, en construisant une nouvelle fois sa composition autour d’un crime raciste (l’assassinat de Medgar Evers, militant pour les droits civiques affilié au NAACP, à Jackson, dans le Mississippi, par un membre du Ku Klux Klan), il se fait analyste politique et met à jour les rouages d’un système qui exploite à son profit les tensions raciales et les inégalités. Robert Zimmerman, issu d’une famille de commerçants juifs du Minnesota, produit de […]

DYLANOLOGIE. With God On Our Side Episode 6

28 janvier 2014 Denis 1
Ceci est l'article 6 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

« With God On Our Side », que l’on pourrait rebaptiser ou sous-titrer « American history revisited », démontre à quel point on ne saurait restreindre l’album The times they are a-changin’ à une réalité strictement et exclusivement contemporaine. Même si l’ombre de la guerre froide et de la menace nucléaire planent (« Now we’ve got weapons of the chemical dust / If fire we’re forced to then fire we must »), c’est à une véritable réinterprétation de l’histoire américaine depuis les origines que se livre Dylan dans ce titre fleuve de sept minutes et neuf couplets. Adoptant le point de vue du citoyen américain moyen […]

PHIL OCHS – All the news that’s fit to sing Archétype folk 60s

27 mars 2012 Rémi 0

(Elektra Records 1964) Aujourd’hui largement ignoré, Phil Ochs a longtemps souffert de l’image qui lui était associée ; celle d’un alter ego de Bob Dylan qui serait resté fidèle à son credo folk. La deuxième partie de sa carrière (après son départ pour la Californie, en 1967), sa faible reconnaissance populaire et son destin tragique (il s’est suicidé en 1976, à l’âge de 35 ans) ont contribué à faire de Phil Ochs l’un des archétypes du chanteur maudit. Cette vision semble cependant très partielle et quelque peu caricaturale ; quoiqu’il en soit, Ochs était une figure importante du renouveau de la musique […]

TOM PAXTON – Ramblin’ Boy Classique oublié

15 novembre 2011 Rémi 2

(Elektra ; 1964) Artiste aujourd’hui largement mésestimé – ou considéré au mieux avec indifférence, Tom Paxton était une des figures importantes du folk new-yorkais du début des années 1960. Il était surtout l’un des singer-songwriters les plus doués de cette scène, et a enregistré en l’espace de quelques années des chansons d’une beauté extraordinaire. Sorti en 1964 sur le label de Jac Holzmann, Ramblin’ Boy est le premier album studio de Tom Paxton (en 1962, le label Gaslight avait publié à un tirage très réduit un album live intitulé I’m the man who built the bridges). Sur ce disque, Paxton […]

THE HIGH NUMBERS – I’m The Face / Zoot Suit Avant le succès

3 juillet 2011 Rémi 0

(Fontana 1964) Derrière ce nom de groupe presque oublié et sous cette pochette à l’optimisme mesuré se cachent les deux premières pistes enregistrées par les quatre londoniens qui allaient connaître un succès énorme après être revenu au nom qu’ils avaient choisi, The Who. « I’m The Face », est une piste de rhythm’n’blues britannique typique de la scène qui se développait alors, et surprend aujourd’hui par différents aspects : le groupe y fait montre d’une application presque scolaire dans la réalisation de l’ensemble – il faut signaler la retenue du chant de Daltrey (ce qui ne sera pas la caractéristique principale de son […]

THE ANIMALS – The Animals Blues Boom

27 mars 2006 Rémi 3

(Columbia 1964) Sorti en octobre 1964 en Grande-Bretagne par Columbia, ce disque est un instantané parfait de la situation musicale de son époque… En effet, des groupes anglais qui reprennent des morceaux de Rhythm’n’Blues américain, on en trouve à foison en ce début de décennie (les plus célèbres sont les Pretty Things, les Yardbirds et les Rolling Stones). Au début des annés soixante, ces groupes vont faire découvrir au monde le répertoire des artistes noirs américains, qu’ils soient bluesmen ou pionniers du rock’n’roll: John Lee Hooker, BB King, Muddy Waters, Fats Domino, Bo Diddley, Chuck Berry, Howlin’ Wolf… C’est dans cet extraordinaire « réservoir » […]