PUBLIC NUISANCE – Gotta Survive Chef d'oeuvre exhumé

17 février 2016 Eric 1

(Third Man 2012) En 2012, Jack White a ajouté une nouvelle carte à son CV, celle d’exhumeur de raretés des années 60. Jusque là, en dix ans de service avec son label Third Man, White n’avait jamais réédité de vieilleries autres que ses archives personnelles (premiers singles des White Stripes, concerts enregistrés…) et semblait plus intéressé par l’objet vinyle, multipliant les expérimentations insolites (vinyles tricolores, à plusieurs étages, remplis de liquide, au format XXL, etc.) et les refourguant contre espèces trébuchantes à une fan-base docile. Depuis les choses ont bien changé, et Third Man est devenu une référence en matière […]

THE C.A. QUINTET – Trip Thru Hell Bad trip psychédélique

30 juillet 2012 Eric 5

(Candy Floss 1969) Avez-vous déjà essayé d’aller sur Ebay et de filtrer les disques par prix en affichant les plus chers ? Parmi les premiers résultats on trouve régulièrement, souvent aux alentours de $2000, un album à la pochette psychédélique post-apocalyptique frappante. Trip Thru Hell, l’unique album de The C.A. Quintet n’a été publié qu’à un millier d’exemplaires lors de sa sortie en 1969, sur Candy Floss, label de Minneapolis dont provenait le groupe. Aujourd’hui, c’est un disque recherché par les collectionneurs de par sa rareté, mais aussi parce qu’il demeure un de ces chefs d’œuvres perdus des années soixante […]

STEPPENWOLF – At Your Birthday Party Idéal

30 juin 2012 Eric 5

(ABC Dunhill 1969) Le grand public retient surtout de Steppenwolf « Born To Be Wild », son hymne à la liberté qui figure parmi les morceaux plus cultes des années soixante par son association à Easy Rider et à la mythologie des bikers rebelles et vagabonds. Ceux qui ont creusé un peu la discographie du groupe retiennent surtout son autre grand succès « Magic Carpet Ride » et un album live réputé excellent (et certainement surestimé), Steppenwolf Live, qui a pour qualité de regrouper les morceaux les plus catchy du groupe. En dehors de cela, l’œuvre de Steppenwolf est plutôt mal connue, la faute sans […]

THE AEROVONS – Resurrection 34 ans d'attente

17 janvier 2012 Eric 4

(RPM 2003 – enregistrements originaux en 1969) Le monde s’est félicité de la publication en 2003 du bien nommé Resurrection, album perdu dans les archives d’EMI des Aerovons, jeune groupe américain qui, à la fin des années 60 enregistra un album dans les studios d’Abbey Road, à proximité de ses idoles, les Beatles. Jusqu’alors, Resurrection faisait partie de ces albums fantasmés des collectionneurs, dont on connaissait l’existence mais dont peu d’informations n’avaient fui, sinon que les quelques gens qui avaient pu l’entendre en parlaient avec enthousiasme. Officiellement, si l’album n’a pas été publié à l’époque, c’est en raison du départ du guitariste […]

ALEXANDER « SKIP » SPENCE – Oar Beauté nue

19 février 2011 Eric 2

(Columbia 1969) Avis aux amateurs de disques difficiles et interlopes, Oar fait partie de ce club fermé des grands albums schizophrènes, ces disques troublants écrits par un auteur en perdition, aux portes de la folie, couchant sur bandes dans un dernier souffle de lucidité une dizaine de chansons inachevées, mal chantées, mal jouées, mais viscéralement poignantes. Alexander « Skip » Spence est perçu comme le pendant west coast de Syd Barrett pour sa trajectoire similaire : batteur originel du Jefferson Airplane (sur l’album Takes Off) puis guitariste de Moby Grape, un des meilleurs groupes à avoir surgi de San Francisco à la […]

CAN – Monster Movie Galactique

7 septembre 2010 Eric 10

(United Artists 1969) Lorsqu’on parle de Can, les albums les plus régulièrement cités sont les formidables Ege Bamyasi et Tago Mago, chefs d’œuvre de krautrock planant, expérimental et trippant que certains qualifieraient aujourd’hui de « barré », faute de pouvoir qualifier leur étrangeté et leur fascinante complexité. Avant que le chanteur japonais Damo Suzuki ne traumatise les auditoires de ses cris perçants et de son interprétation habitée, le groupe allemand avait pour figure de proue un autre chanteur, un noir américain nommé Malcolm Mooney. Sa présence au sein de Can dura des débuts du groupe en 1968 jusqu’à 1970, pendant les années formatives […]

SIR DOUGLAS QUINTET – Mendocino Right on Augie !

13 juillet 2010 Eric 4

(Mercury 1969) Lorsqu’en 1964, les groupes de rock anglais ont pris d’assaut les classements des ventes de disques aux USA, les journalistes ont parlé de British Invasion. Le terme paraît approprié : Beatles, Rolling Stones, Gerry & The Pacemakers, Kinks, Herman Hermits, Animals et consors ont au plus fort de la déferlante trusté la plupart des 30 premières places des charts (les Beatles reussissant même la performance inouïe d’avoir 5 morceaux en tête). Si ce mouvement musical eut pour conséquence immédiate de pousser des milliers de jeunes américains à jouer d’un instrument et à former un groupe, les businessmen comprirent […]

THE PRETTY THINGS – Philippe DeBarge Culte

12 mars 2009 Eric 3

(Ugly Things 2009 – originellement 1969) A quoi reconnait-on un groupe culte? Plusieurs éléments peuvent être pris en compte : l’insuccès du groupe pendant son époque (façon Velvet Underground ou Zombies), un côté génie avant-gardiste incompris (façon Neu!), une discographie complexe (albums perdus, sessions légendaires, façon Stooges ou Dylan), une histoire romanesque (malchance, excès, décès…) peut aider aussi. Le cas des Pretty Things est à part car le groupe possède tous ces éléments pour être qualifié de groupe culte. Par contre, il est triste de constater qu’en 2009 il n’a pas encore connu le retour en grâce, la célébration (tardive) […]

THE END – Introspection Oubliés de l'Histoire

9 novembre 2008 Rémi 4

(Decca 1969) Véritable bijou de la période psychédélique anglaise, Introspection a été produit par Bill Wyman, le bassiste des Rolling Stones, à l’époque qui suit celle où son groupe avaient tenté un virage psychédélique (une période qui s’étend, grosso modo, de Between the Buttons à Their Satanic Majesties’s Request). Ce disque de The End est caractéristique du rock psychédélique britannique : la musique qu’on y entend est une pop soignée, à l’orchestration riche et inventive, et aux chœurs généreux. Le deuxième morceau de l’album, « Under the Rainbow » voit également Wyman s’amuser des possibilités offertes par les techniques d’enregistrement, et […]

THE KINKS – Arthur or The Decline Of The British Empire Dernier chef d'oeuvre

17 février 2008 Eric 13

(Pye 1969) Sorti en 1969, soit un an après le désormais cultissime The Kinks Are The Village Green Preservation Society, Arthur est le dernier chef d’oeuvre ultime des Kinks des années 60. La BBC avait demandé à Ray Davies d’écrire la bande-son d’un show TV historique. Très vite le prolifique auteur pond une dizaine de chansons magnifiques, en s’inspirant de la vie de sa sœur expatriée en Australie (celle-là même qu’il évoquait dans « Rosie Won’t You Please Come Home »), avant de se faire signifier que le show est annulé. De quoi crier au complot (à l’époque les Kinks étaient bannis des […]

JOHNNY CASH – At San Quentin Hello I'm Johnny Cash...

9 septembre 2007 Rémi 2

(sortie LP – 1969 ; sortie ‘coffret’ 2CD et DVD – 2006 ; Columbia/Legacy) Enregistré le 24 février 1969 au pénitencier de San Quentin (Californie), ce concert a été le support d’un documentaire vidéo des journalistes anglais de Granada TV, et a fourni à Columbia Records un album (sorti en juin 1969) de dix chansons, qui a atteint le sommet du Billboard’s album charts américain. En 2000, la réédition de Johnny Cash At San Quentin (The Complete 1969 Concert), dans l’excellente série American Milestones, présentait dix-huit morceaux tirés de ce concert. L’édition sortie en 2006 est absolument fantastique : trente et une pistes […]

THE STOOGES – The Stooges Real Cool Time

25 juillet 2007 Rémi 7

(Sortie du LP par Elektra ; 1969 ; réédition extraordinaire en deux CD : 2005) En cette année 2007, marqué par le retour discographique des Stooges avec le déplorable The Weirdness, on a pu lire et entendre un peu partout que rien n’avait changé, que le groupe possédait la même folie et la même hargne qu’à ses débuts, et que ce nouveau disque était au niveau de ses lointains prédécesseurs… Le seul point positif après écoute de The Weirdness est que l’auditeur ressent très vite un irrépressible besoin de réécouter The Stooges et Fun House, les deux premiers LP du groupe. […]

LED ZEPPELIN – Led Zeppelin Le début d'une nouvelle ère

16 janvier 2007 Rémi 15

(1er album – Sortie LP mars 1969 ; Atlantic) Ce disque, qui marque la fin des sixties et des illusions qui y sont associées, est également un des grands disques d’un genre oublié, le power-blues, qui fut décliné (pour le meilleur et pour le pire) en rock sataniste, hard-rock, metal, heavy metal… Même si de nombreux groupes hippies ont continué dans la première moitié des années 70 à sortir des albums comme si rien n’avait changé, la sortie de ce disque les avait déjà condamnés. Les membres du groupe ont pourtant pris part à l’explosion du rock britannique des sixties, en particulier […]

KEVIN AYERS – Joy Of A Toy Gourou banana

7 septembre 2006 Rémi 2

(Harvest 1969) Cet album est le premier disque solo de Kevin Ayers, ancien bassiste de Soft Machine, groupe qu’Ayers avait quitté après l’extraordinaire Volume 1 (enregistré en trois jours au milieu de leur tournée américaine et produit par Tom Wilson) dont il avait composé la grande majorité des chansons. Ayers avait finalement quitté le groupe pendant cette tournée (pour laquelle Soft Machine assurait la première partie du Jimi Hendrix Experience) et, de retour en Europe, il signa rapidement un contrat pour Harvest, le tout jeune label psychédélique d’EMI (celui notamment de Pink Floyd, puis de Syd Barrett en solo). Ce […]