THE DOLLY ROCKER MOVEMENT- Our Days Mind The Tyme Theme from an imaginary western

30 juin 2009 Eric 6

(Off The Hip 2009) Après deux albums au son garage-psychédélique délectable (et aux titres qui reflètent assez bien leur contenu : A Purple Journey In The Mod Machine et Electric Sunshine), The Dolly Rocker Movement sortent un troisième opus qui les voit explorer la facette la plus planante de leur rock sous influence sixties. Originaire d’Australie, le groupe est mené par un poseur traumatisé par Syd Barrett, au look calqué sur son idole et répondant au patronyme invraisemblable de Dandy Lyon. Rien de surprenant alors à ce que le nom du groupe soit tiré d’une chanson de Barrett (« Dolly Rocker ») et que […]

FRED NEIL – Bleecker & MacDougal Un folk de grande classe

22 juin 2009 Rémi 2

(Elektra ; 1965) Premier album solo[1] d’un artiste atypique aujourd’hui largement ignoré, Bleecker & MacDougal est un excellent disque de folk aux influences diverses. L’album est un véritable instantané de la scène folk new yorkaise des années soixante, dans ce qu’elle avait de meilleur. Fred Neil impose avec facilité sa voix chaleureuse, basse et profonde, qui démontre un éventail impressionnant dans différents styles, qui vont de la ballade de crooner (« Little bit of rain ») aux blues (« Blues on the ceiling »), en passant par des morceaux de country dynamique et enjouée (« Bleecker & MacDougal »). Les arrangements sont délicats et précis : Fred […]

FRED NEIL – Fred Neil Génie méconnu

22 juin 2009 Eric 7

(Capitol 1966) Au rang des grands oubliés de l’histoire de la pop music, Fred Neil fait figure de saint-patron. Auteur de chansons bouleversantes, Neil n’entrevit le succès que très brièvement en 1971 grâce à « Everybody’s Talking », morceau figurant sur la BO du film Macadam Cowboy. Malheureusement pour lui, le nom d’Harry Nilsson reste associé au morceau dans la psyché collective, car c’est la version de ce dernier et non l’original qui connut un succès populaire. Ceux qui voudront écouter la version par Fred Neil de ce classique du folk-rock des années 60, plus sobre et marquée par le timbre profond […]

LET’S WRESTLE – In The Court Of Wrestling Let’s Attente récompensée

15 juin 2009 Rémi 4

(Stolen Recordings 2009) Un an après la sortie remarquée d’un EP de cinq morceaux (In Loving Memory of…), le trio le plus excitant de Grande-Bretagne est de retour avec un premier album dans lequel le groupe poursuit dans sa même démarche foutraque et réjouissante. La première réaction à la vue de la pochette de l’album est de pouffer de rire. Hideuse, peinte à la main par le chanteur, elle dévoile d’une écriture mal assurée le titre de l’album : In The Court Of Wrestling Let’s. La blague est crétine mais irrésistible : Let’s Wrestle font allusion au titre du premier album de […]

QUEENS OF THE STONE AGE – Songs for the Deaf Expérience traumatisante

10 juin 2009 Rémi 13

(2002 Interscope) Deux ans après la sortie de l’excellent Rated R, qui valut aux QOTSA un succès relativement important, le groupe de Josh Homme et Nick Oliveri revient avec un album qui implique une nouvelle fois de nombreux collaborateurs : Mark Lanegan est là (c’était déjà le cas sur le disque précédent), mais aussi Dave Grohl, qui a fait une parenthèse avec les Foo Fighters pour venir tenir la batterie des QOTSA, pendant environ six mois[1]. Sorti à l’été 2002, Songs for the Deaf est le sommet de la discographie des QOTSA, l’album qui a fait passer le groupe du statut de groupe culte indépendant […]

THE COME ONS – The Come Ons Real good time… Pop

9 juin 2009 Rémi 4

 (Sympathy For The Record Industry 2000) Pendant ses quelques années d’existence, ce groupe était formé autour de Deanne Iovan, la chanteuse du groupe, qui jouait aussi de la basse et du piano, et de Pat Pantano, batteur des extraordinaires Dirtbombs. Pour le premier album (sorti par le groupe lui-même en 1999, un an avant que le label SFTRI ne le réédite[1]), ils sont accompagnés par le guitariste Bryan Foreman et par Ko Shih (chanteuse de de Ko & The Knockouts, actuellement bassiste des… Dirtbombs), qui joue de l’orgue sur ce disque, dont l’enregistrement fut réalisé dans les Ghetto Recorders de Jim […]

SPARKLEHORSE & DANGER MOUSE – Dark Night Of The Soul Chef d'oeuvre maudit

4 juin 2009 Eric 27

(2009) Après le semi-échec de la première collaboration entre Danger Mouse et le groupe de Mark Linkous (Dreamt for Light Years in the Belly of a Mountain, sorti en 2006), Sparklehorse revient avec un album dans lequel la collaboration entre le groupe et producteur le plus doué du moment est clairement revendiquée (sans doute parce que ce dernier est devenu incontournable dans le microcosme rock depuis, travaillant avec des artistes aussi variés que Damon Albarn et les Black Keys). Le projet semble pharaonique : accompagné d’un impressionnant casting d’artistes (Iggy Pop, Black Francis, Julian Casablancas des Strokes, James Mercer des […]