RUBBLE Vol. 12 – Staircase To Nowhere Le prog n’existe pas, je l’ai rencontré

31 mars 2011 Béroalde de Fuzz 8
Ceci est l'article 13 sur 21 de la série RUBBLE

  S’il est bien un genre musical honni entre tous, et dont il ne sera d’ailleurs pas exactement question ici, c’est bien le prog rock. Prog ? Au simple énoncé de cette syllabe disgracieuse aux gastriques sonorités, tout le monde se réconcilie. Le routard joue de la chaîne de moto, le mod invétéré prend la fuite avec des glapissements de cabot martyrisé, la petite glamouze 80’s interloquée relève la tête de son seau de coke, et le blogueur inrockuptible renverse sa vodka banane oberkampfienne. Le prog aime à liguer, c’est un fait, la terre entière contre sa pomme. À ce titre, […]

TIM COHEN – Bad Blood Double réussite

30 mars 2011 Eric 11

(Captured Tracks  2011) Tim Cohen est un malin. En publiant simultanément l’album Magic Trick et l’EP Bad Blood, il a pris tout le monde de vitesse, laissant peu de temps à son public (pourtant habitué à ingurgiter et digérer ses oeuvres tous les trois mois) pour s’accoutumer aux 20 morceaux répartis sur ces deux supports. Attachant mais imparfait, Magic Trick marquait un léger recul après la perfection folk psyché de Laugh Tracks (qui restera sans doute comme un des grands disques de 2010). On en venait presque à remettre en cause sa décision de publier autant de morceaux de ces fructueuses […]

SMITH WESTERNS – Dye It Blonde Confirmation

29 mars 2011 Rémi 4

(Fat Possum 2011) Ce disque est le deuxième album du groupe après Smith Westerns, qui avait été publié par HoZac Records (puis réédité l’année suivante par Fat Possum). Le groupe est un trio originaire de Chicago, formé par Max Kakacek et les frères Omori, Cullen et Cameron (oui, effectivement, ce sont d’étonnants patronymes). Sur le premier album, la batterie était jouée en alternance par l’un ou l’autre des membres du groupe ; pour ce deuxième disque, le groupe s’est offert les services de Brian Chase (Yeah Yeah Yeahs) et de John Eatherly (Turbo Fruits). Cet album est un bel exemple de musique […]

ABNER JAY – Last Ole Ministrel Man Renversant

28 mars 2011 Rémi 6

(Mississippi Records ; 2011) La sortie de ce disque en format 25 cm (ou « dix pouces », selon les préférences de chacun) est l’occasion de rendre hommage à un artiste encore méconnu. Les sorties récentes par Mississippi Records de deux extraordinaires LP (The True Story of Abner Jay et Folk Song Stylist, dont nous reparlerons prochainement), ont permis à la musique d’Abner Jay de connaître une diffusion inédite. La vie et l’œuvre d’Abner Jay apparaissent aujourd’hui comme les éléments d’un étrange roman où se mêlent d’innombrables aspects – au cours de sa vie, Abner Jay fut manager, propriétaire de bars, artiste au répertoire […]

THE GO – You Go Bangin’ On What is it that you adore?

27 mars 2011 Rémi 0

(Italy Records  2006) Premier single tiré de l’exceptionnel Howl On The Haunted Beat You Ride et publié un an avant la sortie de l’album, ce single qui n’existe qu’en version 45 tours a annoncé le retour tonitruant de The GO. La face A est un modèle de chanson pop dynamique, où un piano et un harmonica viennent s’ajouter à l’ensemble rock’n’roll habituel pour un résultat entraînant et immédiat. Débutant par un riff de guitare efficace, la mélodie est soutenue par une basse chaleureuse, et le chant de Harlow s’échappe. Cette version présente la particularité de se terminer par un étrange […]

THE STROKES – Angles Vite oublié

23 mars 2011 Eric 11

(RCA 2011) Ceux qui n’avaient pas été déçus par First Impressions Of Earth et les erratiques carrières solo des membres du groupe devraient enfin finir par se rendre à l’évidence : The Strokes ne sont plus le groupe le plus cool du monde. Les ex-sauveurs du rock font aujourd’hui une musique qui n’a que peu de choses en commun avec le rock garage qui leur avait valu tant d’éloges il y a 10 ans. Le souffle rock’n’roll qui habitait leur premier album et avait subitement donné un coup de vieux à tout l’establishment rock à l’été 2001 s’est évanoui il […]

The DIRTBOMBS – Party Store Rendez-vous manqué…

22 mars 2011 Rémi 1

(In The Red Records  2011) A l’été 2010, une vidéo (un dessin animé assez sommaire) accompagnant la reprise du morceau « Shari-Vari » accompagnait une nouvelle surprenante : les Dirtbombs allaient enregistrer un disque de reprises de morceaux techno provenant de la ville de Detroit. Une fois la surprise passée, chacun était reparti en songeant à l’incomparable réussite d’Ultraglide in Black, premier disque de reprises (soul) et point d’orgue de la carrière du groupe, et en se promettant d’accorder à Mick Collins et ses sbires l’attention qu’une de leurs sorties d’album mérite. A présent que tous les gens intéressés par ce disque l’ont écouté […]

The WEST COAST POP ART EXPERIMENTAL BAND – Part One Bizarreries pop

21 mars 2011 Eric 5

(Reprise 1967) Le nom fascine au premier abord. Improbable, prétentieux et naïf, mais indubitablement porteur de promesses. Notons qu’avec un patronyme aussi flamboyant, le groupe se met une certaine pression et se doit de se hisser à la hauteur des attentes qu’il suscite. Au cours de sa brève mais fructueuse carrière, The West Coast Pop Art Experimental Band s’est montré digne de tous les qualificatifs empilés dans son nom, même si pour être encore plus précis on aurait pu en accoler d’autres tels que « unsuccesful », « underground » voire « millionaire’s hobby ». L’histoire du groupe et de son chanteur (au nom lui aussi […]

THE OSMONDS – Crazy Horses Escapade hard-rock

20 mars 2011 Eric 3

(MGM 1972) Représentants emblématiques du mouvement bubblegum qui prit le grand public d’assaut au tournant des années 70, les Osmonds étaient cinq frères aux dents blanches qui connurent un grand succès grâce à leurs chansons pop sucrées et mielleuses taillées pour les charts. Des Jackson 5 blancs et mormons où le jeune Donny, teen-idol dont la photo était punaisée au mur de toutes les jeunes adolescentes américaines, chantait de sa voix pré-pubère des bluettes niaises au succès planétaire. Le Justin Bieber de son époque en somme, entouré de ses quatre frères, tous aussi propres sur eux et inoffensifs que lui. […]

OBITS – Moody, Standard and Poor Solide, mais…

18 mars 2011 Rémi 9

(SubPop 2011) Deux ans après la sortie de l’excellent I Blame You, le retour des Obits était fermement attendu : le premier album du groupe originaire de Brooklyn mené par Rick Froberg avait en effet impressionné par la qualité de ses morceaux et sa densité exceptionnelle. Toujours publié par le très prisé label SubPop, ce deuxième album dont le titre est ancré dans l’actualité internationale (« Moody’s » et « Standard & Poor » sont deux des plus influentes agences de notations).  Le début d’album voit le groupe évoluer en terrain connu et livrer quelques belles pistes : le morceau énergique et inspiré « You Gotta Lose » […]

RUBBLE Vol.11 – Adventures In The Mist Miroir des Rubble

17 mars 2011 Béroalde de Fuzz 0
Ceci est l'article 12 sur 21 de la série RUBBLE

  À mi-parcours, le voyageur émerge de la mer des nuages. La redescente s’amorce-t-elle, le déclin prévisible ? Combien de sommets encore, de pics, combien de pentes sablonneuses? Abîmes glauques ou silves inviolées, landes arides ou pays de cocagne ? Ainsi – en toute modestie – de l’auditeur-explorateur des Rubble. Dix disques déjà, dix disques encore : sur ce seuil symbolique, reprenons, si vous le voulez bien, notre souffle. En effet, il en faut de l’abnégation, pour affronter cette anthologie mégalomane ! Sans nul doute la plus vaste. A vue de nez, seuls les rockab’ maniaques des Bison Bop vont plus loin. (Combien de volumes, eux, au […]

GAINSBOURG (Vie héroïque) Un possible parmi d'autres

16 mars 2011 Denis 0

Film de Joann Sfar Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient tout d’abord de préciser que Gainsbourg (Vie héroïque) mérite sans doute le prix du film le plus enfumé de l’année 2010. Ca tire allègrement sur des tiges dans tous les coins et, c’est bien simple, tous les personnages fument, de la Gitane à papa à la brindille classieuse pour femme élégante en passant par la pipe et le cigare. Une orgie de tabac guère surprenante dans un film sur Gainsbourg, mais qui ne manque pas de susciter une certaine sympathie à l’heure où les goudronneux de tous poils sont gracieusement invités à […]

BEADY EYE – Different Gear, Still Speeding Who cares ?

15 mars 2011 Eric 33

(Beady Eye Records 2011) Depuis 15 ans, les fans d’Oasis (qui sont en général des trentenaires ayant grandi avec le groupe et qui gardent une affection teintée de nostalgie pour les frères Gallagher) sont obligés de déployer des trésors de mauvaise foi dès que le sujet des années 90 et de la Britpop revient sur la table. Quand le débat autour d’Oasis est lancé, peu d’arguments plaident en a faveur des frangins. Poses macho, refus du dialogue, mauvais goût assumé et agressivité gratuite demeurent les seules techniques valables pour défendre le groupe. Un moral à toute épreuve et une capacité […]

VIVIAN GIRLS – Share The Joy Valeur sûre

14 mars 2011 Rémi 5

(Polyvinyl  2011) Ce disque est le troisième album pour ce groupe de Brooklyn, qui étrenne à l’occasion sa troisième batteuse – Ali Koelher, qui avait remplacé Frankie Rose après le premier album, a elle aussi été remplacée par une nommée Fiona Campbell. L’année 2010 a vu la création de projets solos de la part des deux membres « permanents » du groupe – la chanteuse et guitariste Cassie Ramone a publié il y a quelques semaines avec le bassiste des Woods l’excellent  The Babies , et la bassiste Katy Goodman a créé un nouveau groupe nommé La Sera. Après deux sorties de qualité – l’excellent premier […]

THE DIRTBOMBS- Motor City Baby Crazy but true

13 mars 2011 Eric 0

(Sweet Nothing 2003) Sorti sur un label anglais à l’été 2003 au plus fort du revival rock’n’roll du début du siècle (Elephant des White Stripes venait de sortir, le rock de Detroit faisait alors la une des journaux britanniques), « Motor City Baby » marquaile retour aux affaires des Dirtbombs après deux années à tourner Ultraglide In Black et quelques singles enregistrés rapidement autour du monde. Le morceau-titre placé en face A du single est tiré de l’album (alors à venir) Dangerous Magical Noise, celui que Mick Collins considère comme son disque glam-pop. Riff immédiat, rythmique endiablée et chant suave : « Motor City […]

TIM COHEN’s Magic Trick Mélancolie

10 mars 2011 Eric 9

(Captured Tracks  2011) La semaine du 14 février, deux nouvelles sorties ont pris les amateurs de musique par surprise :  celle,  tapageuse, du nouveau Radiohead, dont le monde a disserté pendant 15 minutes, et celle, plus discrète mais nettement plus enthousiasmante, du troisième album solo de Tim Cohen (accompagnée de celle d’un double EP de huit chansons dont nous parlerons prochainement). Les lecteurs de PlanetGong doivent le savoir désormais, Tim Cohen est lun des artistes les plus prolifiques et passionnants du moment, que ce soit au sein des Fresh & Onlys ou sous son propre nom. Les sorties alternent entre […]

RAYON BEACH – Death Rides A Horse (EP) Confirmation

7 mars 2011 Rémi 0

(Plastic Spoon Records 2011) Le label parisien Plastic Spoon Records frappe un nouveau grand coup en ce début d’année 2011, avec la publication de ce disque contenant trois pistes inédites de Rayon Beach, un groupe texan fort prometteur dont nous avions déjà parlé l’année dernière, lors de la réédition par HoZac de The Memory Teeth EP. Les trois morceaux présentés par sur ce 45 tours sont écrits par Thomas Sutherland, tête pensante du groupe, et conforteront dans leur opinion ceux qui avaient déjà été conquis par les morceaux précédents de Rayon Beach. Le groupe se montre en effet toujours aussi efficace : en […]

HUMAN EYE – Spiders and Their Kin. Lucide Lucide

6 mars 2011 Rémi 0

(Cass Records  2007) En dehors des extraordinaires albums qu’il écrit et enregistre avec différents groupes (Human Eye et Timmy’s Organism , depuis la dissolution des Clone Defects), Tim Lampinen sort également des 45 tours à tirage limités sur de nombreux labels. Celui-ci, publié par le label de Ben Blackwell (Cass Records) en 2007, a été réédité il y a quelques mois. La face A commence par un solo de guitare rejoint par un accompagnement musical très discret, avant que la chanson ne démarre vraiment. « Spiders and Their Kin » possède une structure assez classique, et un chant très appliqué : Tim Lampinen livre avec […]

RADIOHEAD – The King Of Limbs Pas indispensable

5 mars 2011 Eric 13

(2011) Désireux de se réinventer constamment autant dans sa musique que sur la façon de la commercialiser, Radiohead a réalisé une OPA médiatique impressionnante sur la dernière semaine de février. Une  véritable surprise d’autant  qu’après l’exercice de com’ d’In Rainbows on pensait le groupe sur la touche pause (pensez-vous, on en était même arrivé au point où le batteur avait fait un album solo). On voyait Radiohead comme faisant partie des meubles et délaissé par ses fans nourris aux Inrockuptibles et à la bouffe bio partis faire d’Arcade Fire leurs nouveaux champions,  mais le quintet d’Oxford a rappelé à quel […]

Bilan mensuel PlanetGong Février 2011

4 mars 2011 Rémi 0

  Aussi court que possible, le mois de février 2011 fut cependant remarquablement mouvementé et le théâtre d’une logistique interne encore plus hésitante que d’habitude, ce qui n’est pas peu dire. Le navire PlanetGong n’avance pas aussi vite que nous le souhaiterions, évitant tant bien que mal divers écueils qui ralentissent sa course. Fort heureusement (et ô combien plus important), la réunion au sommet fut une immense réussite ontologique, et devrait assurer à l’unique album des Polanie une visibilité inédite dans l’Hexagone.  Nouveautés Peu d’albums chroniqués, mais de bons disques cependant : celui des Australiens de Straight Arrows (It’s Happening), un groupe étonnamment […]

RUBBLE Vol.10 – Professor Jordan’s Magic Sound Show Carroussel Steampunk

3 mars 2011 Béroalde de Fuzz 2
Ceci est l'article 11 sur 21 de la série RUBBLE

  Les plus attentifs parmi nos bienveillants lecteurs se souviennent non sans un rictus de dépit, du bilan en demi-teinte du Rubble 7 : de beaux titres déparés par un ensemble hétéroclite. Qu’ils sèchent leurs larmes. Contre toute attente, trois épisodes plus tard, le Professor Jordan nous console, en offrant aux meilleurs groupes de Pictures In The Sky une seconde chance à leurs talents de rêveurs opiacés. Cette fois-ci, l’histoire ne se répètera pas sous la forme d’une farce. Aujourd’hui, la série popsike organise plutôt un voyage entre Jules Verne et Max Ernst, dans une confusion éméchée de hauts de […]