LEW WILLIAMS – Centipede Les as du rock'n'roll, épisode 1

26 avril 2012 Béroalde de Fuzz 4

  Quand, entre 1956 et 1958, on grave sur le magnifique label Imperial une huitaine de morceaux aux titres aussi sonores qu’ambitieux, au style assez inédit, et que, remercié en bonne et due forme suite à un insuccès désolant, on déserte le monde musical après de discrètes ultimes tentatives d’écriture, il faut y mettre du sien pour ne pas se douter qu’à son insu on est devenu, quatre décennies plus tard, une petite légende. Sincèrement sidéré, Lew Williams découvrit ainsi, par les rééditions de chez Bear Family, que les fondus de rockabilly vénéraient ses 45 tours en s’interrogeant entre deux […]

ANVIL! The Story of Anvil Esprit rock

25 avril 2012 Denis 5

Film de Sacha Gervasi (2008) Anvil, groupe de heavy metal originaire de Toronto, connut son petit succès dans les années 80, au cours desquelles il partagea notamment l’affiche d’un festival japonais avec Bon Jovi et Scorpions. Depuis, plus rien, que dalle, zilch, comme dit Boris dans le très savoureux Whatever works, mais ne perdons pas le fil comme disait Ariane non pas celle qui riait comme une débile avec Dorothée l’autre. Trois décennies durant, les chevelus canadiens ont enchaîné les albums aux titres plus poétiques et évocateurs les uns que les autres (Strength of steel, Worth the weight, Pound for pound) […]

Dans les caveaux du Fuzz Introduction

19 avril 2012 Béroalde de Fuzz 8

Dans les caveaux du Fuzz : Seconds couteaux et perles de série B La direction de Planetgong, ne reculant devant aucun sacrifice, inaugure une série de micro-dossiers destinés à remettre quelques pendules à l’heure. Bien connus pour notre snobisme intempérant et notre élitisme à toute épreuve, et consternés par la propension universelle à vénérer le talent, le mérite et le génie, nous nous évertuerons en ces lieux à accorder toute leur place légitime aux disques de troisième ordre, aux incompétents patentés ornant l’histoire ingrate des musiques de genre, aux gandins interlopes et autres paltoquets fumeux dont le talent n’est en rien proportionnel à la […]

THE BLUESKINS – Stupid Ones Stupid boogie

15 avril 2012 Eric 7

(Domino 2004) En 2004, l’Angleterre rockait. Difficile à croire de nos jours alors qu’en dehors de la poche de résistance du Medway le rock anglais se ne se conjugue plus qu’en fluo. Pourtant, au tournant du siècle, dans le sillage de groupes locaux populaires comme The Coral et The Libertines, la jeunesse insulaire tentait encore vaillamment de répondre à l’invasion de groupes garage américains, suédois et australiens. Parmi les plus doués, The Blueskins proposaient un rock’n’roll échevelé, tantôt teinté de blues, tantôt paré de paillettes glam. Porté par un chanteur charismatique à la voix de screamer éraillée, le quatuor de Gawthorpe (banlieue de […]

TY SEGALL & WHITE FENCE – Hair A nice pair

14 avril 2012 Eric 8

(Drag City  2012) Ty Segall + White Fence, voila une affiche de rêve pour quiconque à les oreilles tournées vers la scène garage lo-fi américaine des années 2010. Alors que sur le papier l’album apparaît être une collaboration entre deux des artistes les plus prolifiques et inventifs du moment dans le registre du rock lo-fi, les notes de pochette trahissent plus un projet collectif qu’un véritable duo. Les suspects habituels, piliers de la galaxie Segall viennent apporter leur pierre à l’édifice. L’inévitable Mikal Cronin pose des lignes de basse en gouttes d’eau façon Paul McCartney. Mike Donovan des excellents Sic […]

AIR – Le Voyage dans la Lune Convaincant

13 avril 2012 Eric 4

(EMI 2012) Retour aux sources pour Air ? Presque 15 ans après son safari lunaire, le duo repart en expédition vers le satellite naturel de la Terre, avec pour mission cette fois d’illustrer la version restaurée du Voyage dans la Lune, film muet de Georges Méliès réalisé en 1902. Bien sûr on ne peut réellement parler ici d’album, tant la musique est conçue pour accompagner le film et se calque sur le rythme des images de Méliès. Néanmoins, on se souvient qu’en 1999 Air avait réalisé avec brio la mise en musique de Virgin Suicides avec une BO floydienne, un […]

GOOD MORNING ENGLAND Anecdotique

10 avril 2012 Denis 17

Film de Richard Curtis (The Boat That Rocked, 2009) Good Morning England appartient à la catégorie de ce qu’il est convenu d’appeler les feel-good movies, autrement dit des films oubliables censés « faire passer un bon moment ». Pour une grande majorité de nos congénères, le cinéma se résume à cela, et ce ne sont que les coupeurs de cheveux en quatre, les professionnels de la critique et autres obsédés de l’analyse qui lui prêtent d’autres desseins, et pas seulement galbés. La question de la valeur cinématographique, de la finesse de la mise en scène, de la qualité du scénario, de la […]

MIKAL CRONIN – Tide Acid-folk

9 avril 2012 Eric 1

(Goner 2012)  Quelques mois seulement après la sortie de son excellent premier album, Mikal Cronin publie ce 45 tours chez Goner, preuve de sa créativité toujours en éveil – mais aussi de sa volonté de faire la nique à son pote Ty Segall, autre artiste san-franciscain très productif. Cette émulation entre les deux potes, quand elle ne les pousse pas à collaborer et à accoucher de chef d’œuvres psychédéliques lo-fi (Reverse Shark Attack), oblige Cronin à élever son niveau et à se surpasser. Son album solo était déjà empli de pépites pop psychédéliques douces, ce single continue dans cette même veine. Les […]

THE PERVERTS – The Perverts. What Ty did next

8 avril 2012 Eric 0

(HBSP-2X  2008) En 2008, lorsque son projet Epsilons prit fin après deux disques excellents, Ty Segall rejoint les Traditional Fools chez qui il tint la batterie le temps d’enregistrer un album et un single. Néanmoins, le besoin de hurler dans un micro en tenant une guitare se fit rapidement sentir. Segall monta alors The Perverts avec ses potes Jigmae Baer (batteur, qu’on entend sur certains albums solo de Segall) et Charles Moothart (que les amateurs connaissent plus sous le nom de Charlie Moonheart). La seule trace qu’il reste aujourd’hui de ce projet réside en un EP six-titres d’une violence inouïe. Chaque titre dure […]

GWIAZDY MOCNEGO UDERZENIA Polish Beat, épisode IV

4 avril 2012 Rémi 0

(Polskie Nagrania Muza ; 1990) Dans sa (lente) exploration du territoire musical polonais, PlanetGong a déjà présenté deux excellents albums, celui de Niebiesko Czarni, Alarm ! et celui des Polanie. Afin d’offrir un regard plus global sur cette scène, nous proposons de temps en temps la présentation d’une compilation regroupant divers artistes (Wrenchin’ The Wires). Gwiazdy Mocnego Uderzenia a été publié en 1990 par le label polonais Polskie Nagrania Muza : ce disque est une compilation de quelques chansons des plus célèbres artistes et groupes polonais des années 1960 (le titre l’indique clairement : « Les Vedettes du Big Beat »). Il peut aujourd’hui être considéré comme une […]

THE RICHMOND SLUTS – Sweet Something Un grand moment de rock'n'roll

1 avril 2012 Eric 3

(Disaster Records 2002) En France, le revival rock’n’roll des années 2000 a commencé pour beaucoup par le passage nocturne sur chaînes musicales (mais si souvenez-vous, M6 passait des clips vers 3h du matin)  de « Hate To Say I Told You So » des Hives ou la découverte des quatre accords de « Fell In Love With A Girl » des White Stripes à la radio. Pour certains, il avait été initié par le magazine Rock & Folk qui avait bombardé album du mois le disque décoiffant d’un groupe méconnu et voué à le rester : The Richmond Sluts. Venus de San Francisco, ces […]