EL GOODO – El Goodo En retard

24 juin 2016 Léo 1

(Placid Casual Records 2005) El Goodo n’est pas un groupe pressé : sa première apparition discographique (un single) date de 2001, sa deuxième de 2005 et sa dernière, le bien aimé Coyote, remonte à 2010. Entre chaque disque, environ 5 ans, donc. Les plus matheux d’entre vous auront tilté, nous sommes en 2016 et une nouvelle fournée aurait déjà dû voir le jour. Le groupe a d’ailleurs annoncé un album pour l’été dernier en février 2015, et une tournée dans la foulée. Il était même question d’un passage en France ! Et pourtant, lecteurs, mes chers lecteurs, nous sommes à la mi-2016 […]

DAN SARTAIN – Sings (+ Jeu-Concours) Magnétisme

19 juin 2016 Léo 1

(Slice of Wax Records & Re-Grind Records 2015) Il y a quelques semaines, votre site préféré (non, il ne s’agit pas de RawPowerMagazine, un peu de sérieux, je vous prie) vous parlait de Slice of Wax Records, un petit label associatif français motivé par une passion sans limites. A cette occasion, le label offrait un excellent EP de The Pharmacy à notre lectorat. Parce qu’on ne change pas une recette qui rapporte beaucoup d’argent et de gloire à ses créateurs, Slice of Wax remet ça et vous offre de remporter l’une de ses dernières sorties. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de […]

FAT WHITE FAMILY – Songs For Our Mothers Berceuses

17 juin 2016 Eric 0

(Fat Possum 2016) Oooouh attention, groupe méchant. C’est ce qu’a subtilement asséné le label de Fat White Family depuis des mois, au point de faire du groupe anglais un des plus controversés, avec un certain succès. Sur internet au moment de la publication de leur nouvel album, tous les magazines ont ainsi repris en choeur les paroles assénées par Fat Possum sur son site officiel : « Some people will call Songs For Our Mothers the most unpleasant album of this year, if not of their entire generation; the work of a bunch of drink and drug wracked nihilist degenerates. » Certes, Fat […]

THE PIZAZZ – Get Out Of My House Trésor caché

16 juin 2016 Léo 2

(Burger Records 2010) Il est quelques disques dont on n’explique pas l’absence en ces pages autrement que par un amour immodéré pour la Suze. Get out of my house, du groupe The Pizazz, est de ceux-là. Paru en 2010 chez Burger Records à une époque où le label californien ne pouvait se permettre que de petits tirages, cet album demeure aujourd’hui encore l’une des plus belles références inscrites à son catalogue. Get Out Of My House a tout du petit miracle imprévu. On se souvient l’avoir acheté sur la seule foi de sa jolie pochette1 et d’un nom, fièrement arboré par les mecs […]

THE WANDS – The Dawn Irrésistible

16 juin 2016 Léo 1

(Fuzz Club Records 2014) La lassitude croissante causée par l’indigestion de groupes psyché (souvent moyens et scolaires) a ceci de contraignant qu’inévitablement, certains excellents disques passent à peu près inaperçus. The Dawn, du jeune groupe danois The Wands, a manifestement pâti de ce phénomène : des nombreux disques relatifs au genre qu’on a pu entendre ces derniers temps, celui-ci est sans conteste l’un des plus brillants. Son retentissement demeure pourtant mineur. Il faut dire que le duo arbore l’attirail complet du « psychédélisme 2.0 », celui-là même qui suscite désormais méfiance et circonspection chez de nombreux amateurs : fixette sixties, guitares gorgées de fuzz, […]

DYLANOLOGIE. Chimes Of Freedom Un nouveau Dylan

9 juin 2016 Denis 0
Ceci est l'article 11 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Ceci est l’article 11 sur 13 de la série DYLANOLOGIELes sept minutes de « Chimes of Freedom » marquent une étape fondamentale dans l’évolution de l’écriture dylanienne à la fois vers le romantisme et une forme plus libérée des règles et des contraintes (free verse). On a beaucoup cité William Blake et évidemment Arthur Rimbaud[1] comme de possibles influences, mais il faut peut-être aussi aller chercher du côté des transcendentalistes (l’idée de la nature comme porte d’accès à une vérité dont l’évidence s’impose d’elle-même) et même de Whitman, le grand barde national (peut-être avait-il jeté un œil à « Proud Music of the […]

THE LIBERTINES – Anthems For Doomed Youth Pour en finir avec le rêve arcadien

8 juin 2016 Eric 4

(EMI 2015) Il y a peu, on est allé voir Adam Green en concert. Seul sur scène, le folksinger new-yorkais a chanté à la demande du public sa reprise de « What A Waster », que les fans de la première heure des Babyshambles Sessions des Libertines connaissent bien. On s’est alors souvenu de la puissance de ce morceau, de la poésie punk qu’il dégage, de la fougue avec laquelle les Libertines l’interprétaient, comment il est devenu un hymne pour des milliers de jeunes gens au début du millénaire. Les cyniques, snobinards et autres blasés de la musique populaire l’ont sans doute […]

BROR GUNNAR JANSSON – Moan Snake Moan Northern blues

7 juin 2016 Léo 0

(Normandeep Blues Records 2014) Bror Gunnar Jansson est un one-man band suédois auteur de deux albums aussi excellents l’un que l’autre. Le premier, sans titre, est d’abord sorti dans son pays natal dans un tirage très limité (100 exemplaires). A priori voué, dans ces conditions peu favorables, à rester un excellent musicien anonyme, Jansson profita d’un concours de circonstances exceptionnelles qui firent de lui la plus grosse sensation blues des dernières années : à ce jour, plus de 10 000 exemplaires de ses albums ont été vendus ! A l’origine de ce succès, un papier paru dans le magazine Télérama, portant sur les trésors enfouis de la discothèque […]

KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD – Nonagon Infinity Tourbillon psychédélique

6 juin 2016 Eric 0

(Heavenly 2016) Vous avez aimé I’m In Your Mind Fuzz ? Bonne nouvelle, King Gizzard vous propose 40 minutes de la même recette avec un album concocté à la même époque. A l’origine, Nonagon Infinity, était le disque que le groupe avait conçu comme successeur à Quarters avant de changer son fusil d’épaule et de proposer un interlude pastoral avec Papier Mâché Dream Balloon.  Disque jumeau de I’m In Your Mind Fuzz, dont il partage des éléments graphiques (le château, la police d’écriture du titre), Nonagon Infinity se présente comme une boucle temporelle qui tourne à l’infini, où tous les morceaux s’enchaînent sans interruption, du premier […]

MIKE KROL – Turkey Watch your back

5 juin 2016 Eric 1

(Merge 2015) Ça arrive de temps en temps… Un disque sorti de nulle part, écrit et composé par un artiste qui a complètement échappé à nos radars, vient s’emparer de notre platine et la prend en otage durant plusieurs mois.  C’est le cas de Turkey, troisième album de Mike Krol, olibrius moustachu venu de Los Angeles via Milwaukee, qui semble bien décidé à faire la police au sein d’une scène garage américaine qui s’enlise en ce moment dans l’ennui, entre mauvais clones de Ty Segall, poseurs de la scène Burger et faux rebelles en skate.  Mike Krol n’apporte rien de révolutionnaire formellement […]