ART BRUT – It’s A Bit Complicated Deuxième acte

(Labels 2007)

La sortie (en 2005) de l’excellent Bang Bang Rock’n’Roll, le premier album d’Art Brut, avait permis de découvrir un groupe anglais atypique. En pleine vague art-rock, le groupe emmené par Eddie Argos se plaçait (par son nom autant que par son style) en opposition frontale vis-à-vis de ses contemporains, et se positionnait comme un des grands espoirs de la nouvelle scène britannique. Des guitares tranchantes, des lignes de basse solides, une batterie efficace, des chœurs enthousiastes et la l’élocution unique d’un chanteur (qui, certes, ne sait pas chanter, mais qui écrit des textes extraordinaires, et qui a le meilleur accent cockney du monde) avaient fait de Bang Bang Rock’n’Roll un des meilleurs albums de l’année 2005.

A l’automne 2006, le groupe avait déclaré dans la presse britannique au sujet du nouvel album :  » Toutes les chansons sont prêtes, maintenant il suffit qu’Eddie se décide à écrire les textes ; pour cela il faut qu’il reste un moment chez lui, les yeux fermés, assis sur son canapé « . Quelques mois plus tard, Art Brut est de retour avec It’s A Bit Complicated, un disque dont les titres des chansons en rappellent étrangement d’autres (« Jealous guy », « I Will Survive », etc.), et dont le son est très proche de celui du premier LP. Le disque présente une nouvelle fois un groupe solide, qui laisse le champ libre à son chanteur, dont le style unique fait merveille (le magazine Mojo avait décrit la façon de chanter d’Eddie Argos ainsi :  » half-spoken, half-shouted lyrics « ). Entre deux couplets chantés, une phrase parlée : derrière cette apparente indolence se cache pourtant quelques-uns des meilleurs textes de pop actuelles. Les morceaux écrits par Argos sont tour à tour hilarants et désarmants : en une sorte d’écho à « Rusted Guns of Milan », la chanson « Jealous Guy » présente la suite des mésaventures sexuelles du chanteur.

« Nag Nag Nag Nag », un morceau qui reprend le titre d’une chanson d’un groupe 70’s new-yorkais (Cabaret Voltaire), et qui était sorti en single au début de l’année 2007, est une des meilleures pistes de ce disque : efficace, dynamique et entraînant. Sur le morceau suivant, l’excellent People In Love, Eddie Argos explique sa vision de la fin d’une relation amoureuse  » Pass me the wine, a cigarette too / I need about a week and a half to get through / To every girl that’s ever been with me / I’ve got over you all, eventually « .

Le défaut de cet album est de ne pas avoir de chanson pop du calibre de celles du premier disque du groupe, dont certains morceaux étaient imparables (« My Little Brother », « Bang Bang Rock’n’Roll », « Emily Kane », « Modern Art »…). It’s A Bit Complicated est moins immédiat que son prédécesseur ; cet album plaira sûrement plus à ceux qui ont écouté et apprécié le premier disque qu’à ceux qui vont découvrir le groupe avec celui-ci. Cependant, Art Brut confirme avec ce deuxième disque le statut qu’ils avaient acquis avec Bang Bang Rock’n’Roll : le groupe d’Eddie Argos ne sera jamais en tête des ventes d’aucun classement, mais possède néanmoins une solide base de fans, ce qui paraît logique : comment ne pas admirer un chanteur qui s’excuse au beau milieu d’une chanson (« St. Pauli ») de son accent quand il parle allemand ? Plus que jamais, Art Brut est un groupe à suivre (et à aller voir sur scène), pour assister aux phénoménales prestations d’Eddie Argos :  » I don’t know what I’m doing, but it’s feeling like success / Life is what you make it, and I make mine a mess  » (« I Will Survive »).

 

 

Tracklisting :

  1. Blame it on the trains *
  2. Direct Hit
  3. I Will Survive
  4. Jealous Guy
  5. Late Sunday Evening
  6. Nag Nag Nag Nag *
  7. People In Love
  8. Post Soothing Out
  9. Pump Up The Volume *
  10. Sound Of Summer
  11. St. Pauli

  

Vidéo :

« Direct Hit »

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

3 Comments

  1. Content de vous retrouver, les "Gongueurs"! ART BRUT n’est pas un groupe qui me transcende, mais je suis content de voir qu’il vous a plu…

    Assez enthousiasmés par le dernier QOTSA, on dirait? Une chronique pour bientot?

     

    SysTooL

  2. Je ne sais pas a quoi c’est du; peut etre firefox 2.0 mais je ne peux plus lire que tes chroniques, seulement les commentaires. A bon entendeur… et longue vie a Planetgong. PS : Kula Shaker is back again, le destin nous réserve vraiment de bonnes surprises..

  3. Manquer d’objectivité, je ne sais pas… j’adore aussi ce qu’il fait en général… c’est juste que là, ça ne m’a vraiment pas botté… 🙂

    A+ pour votre chronique

    SysT

Laisser un commentaire