THE RASCALS – Freakbeat Phantom 10 minutes avant l'album

(Deltasonic 2008)

The Rascals ont un son immédiatement reconnaissable. Ils savent créer une ambiance étrange en s’appuyant sur des rythmiques insistantes qui accélèrent, ralentissent et sont traversées d’orages psychédéliques. De façon assez intéressante, le groupe ne suit pas l’évolution habituelle qui consiste à sortir une paire de singles pour susciter l’intérêt du public avant l’album. Depuis fin 2007, The Rascals ont sorti trois EP en format vinyle 10 pouces (Out Of Dreams, puis Suspicious Wit et enfin Freakbeat Phantom). Là ou la concurrence sort en général un single en face A et un morceau plus faible en face B, le groupe de Miles Kane a construit des mini-albums contenant 4 morceaux avec chaque fois une ambiance cohérente.

Freakbeat Phantom possède une unité de son et de rythme telle que l’enchaînement des morceaux se fait de façon naturelle. Avec sa basse hypnotique, le morceau titre commence tel un dub spatial avant de se fondre dans « Shades Of Embarassment » avec fluidité. On retrouve avec plaisir sur ce morceau le jeu de guitare de Miles Kane qui illuminait l’album des Last Shadow Puppets. La face B est elle aussi portée par deux morceaux trippants qui évoquent tantôt Arctic Monkeys – l’inévitable comparaison – et le Eels de Souljacker.

Freakbeat Phantom démontre en 10 minutes que Miles Kane est en train de s’affirmer comme un des songwriters les plus intéressants de sa génération. Ce dernier EP à sortir avant la sortie très attendue de leur premier album (Rascalize, prévu pour le 16 juin) est, à l’instar des autres, à posséder absolument : seuls les morceaux « Out Of Dreams » et « Freakbeat Phantom » figurent sur l’album, ce qui signifie que ces trois EP contiennent 10 morceaux inédits, tous de grande qualité.

 

 

Tracklisting :

1. Freakbeat Phantom
2. Shades Of Embarassment
3. A Hand In The Shadow
4. Secret Affair

 

Vidéo :

« Freakbeat Phantom »

 

Vinyle :

Rascals---Freakbeat.jpg

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

2 Comments

Laisser un commentaire