THE DANDY WARHOLS – Earth To The Dandy Warhols… Houston, we have a problem

(Beat The World 2008)

Que font les Dandy Warhols ? Leur carrière ressemble de plus en plus à une montagne russe de réussites et de déceptions. Après des débuts parfaits, notamment deux albums superbes (… Come Down et Thirteen Tales From Urban Bohemia), le groupe de Courtney Taylor s’est égaré. Après le désastre Welcome To The Monkey House et la rédemption Odditorium, les Dandy Warhols nous refont le coup de l’album électronique qui fait chier.

Earth To The Dandy Warhols commence de la pire des façons, avec une intro synthétique eighties (« The World The People Tohether (Come On) ») puis une scie electro-rock insupportable nommée « Mission Control ». Le groupe enchaîne ensuite sur un horrible pastiche des Stones période Emotional Rescue avec « Welcome To The Third World » qui achève la patience de l’auditeur. Ce morceau réussit à ressuciter le mauvais white funk des années 80 de Bowie période « Let’s Dance » ou « Dancing In The Street », tout en recyclant le riff de guitare horripilant de « Suicide Blonde » d’INXS. Après un tel démarrage, il faut vraiment être fan du groupe (ou trop fainéant pour se lever de son canapé) pour s’accrocher.

Il serait toutefois dommage de lâcher le morceau si tôt car les choses s’arrangent par la suite avec la séquence de morceaux « Wasp In The Lotus » / « And Then I Dreamt Of Yes » / « Talk Radio » qui nous replonge dans le son planant et rassurant de … Come Down (même si « Talk Radio » ne fait que recycler la mélodie de « Pictures Of Matchstick Men » de Status Quo). Plus loin, le morceau « Now You Love Me » ressemble à un single convaincant, dans une veine proche de « Get Off » de Thirteen Tales…, un dernier sursaut avant une fin d’album planante et lénifiante, qui enterre définitivement tout notre intérêt futur pour les Dandy Warhols.

Les Dandy Warhols ont créé leur propre label pour ne plus subir la pression des maisons de disques (les vrais responsables des déboires des Dandy Warhols selon le groupe). Après cet album indigent enregistré et réalisé sans influence extérieure (Courtney Taylor-Taylor a tout dirigé de A à Z), on les invite à se faire sérieusement recadrer par un producteur.

 

  

Tracklisting :

1. The World The People Together (Come On)
2. Mission Control
3. Welcome To The Third World
4. Wasp In The Lotus
5. And Then I Dreamt Of Yes
6. Talk Radio
7. Love Song
8. Now You Love Me
9. Mis Amigos
10. The Legend of The Last of the Outlaw …
11. Beast of All Saints
12. Valerie Yum
13. Musee D’Nougat

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

8 Comments

  1.  » Qui est Courtney Taylor ? Quelle est sa personnalité ?? »
    Je ne sais pas quelle presse vous lisez, mais si Oasis et Verve sont un peu promu, les Warhols? Et justement, si BJM pastiche le shoegaze anglais à leurs débuts (je ne connais pas assez pour en parlez, je l’ai lu, lol) je ne connais pas assez pour connaître l’évolution de leur musique.  En tout cas, pour répondre au question, je pense que Courtney Taylor avec le nom Dandy Warhols fait de la pastiche son univers.  Mais pour autant, ils ont un univers qui leur est propre, plein d’humour, ironie et sarcasme. Le dernier interview que jai vu sur le net apporte un peu de lumière sur le pourquoi de la repetivité un peu « mantra » de leur musique.

      Et je trouve qu’il se livre assez dans ses chansons pour avoir un aperçu de sa personalité, donc question bizarre, sa vie perso on s’en fout.

    Pour les interviews d’Oasis si vous connaissez un peu l’industrie, vous savais aussi que c’est un jeu, ils sont un peu acteur, les Gallaghers je les trouve à mourir de rire, mais j’aime l’humour sarcastique anglais, un sport parmi certains, lol. Il ne faut pas en vouloir au groupes à succés le manque de succés commercial des autres.  Parfois ce qu’on voit n’est pas la réalité aussi… si vous pensez que certains groupes au succés commerciale ne trime pas… Plutôt que de se démander quel trace laissera Oasis que vous n’aimez pas (pas mal certains de leurs trucs, à l’époque ou la musique n’était franchement pas terrible) dites nous quelle trace laissera BJM? Qu’ils soit génial ou des génie ne suffit pas comme argument.

    Aussi, combien de « snob indie » mets au piedéstal le Beatles ou Dylan, mais avec la même attitude dans les sixties, vous en rendez compte que ce n’est pas ces artistes que vous defendrais?

  2. Je ne comprends pas bien ta dernière phrase mais bien que difficile, je ne me considère pas snob. Je ne suis pas de France et chez nous les Warhols ont autant de presse que Oasis. Je ne demande pas à connaitre la vie privé de Courtney Taylor, je demande qui est il comme auteur ? Que me dit il ? Le pastiche établi en concept, je n’achète pas l’idée. Si c’est SON idée je ne l’achète plus sous cette forme.
    J’ai acheté des disques des Dandy Warhols, je les ai écouté, je transmet une impression que j’ai avec le passage du temps, même chose pour les autres groupes que je cite plus haut.
    Somme nous si engourdi par le Buisness-culture qu’il faille s’abstenir d’être critique ?
    Ainsi donc un Noel Gallagher qui accepte mal la critique négative à son endroit, ferait preuve d’un sens de l’humour british lorsqu’il souhaite le sida aux membres de Blur ou lorsqu’il chie sur des White Stripes autrement plus originaux que son band de Holligans ?? Et tout le monde il le trouve tellement cool l’oncle Noel. Je dit le roi est nu.
    Quelle trace laissera BJM ?
    Qui sait ?
    Dans les 70s Peter Frampton vendait des camions d’un disque live indigeste…tout le monde l’avait. Trouvez moi un jeune de quinze ans aujourd’hui qui possède ce disque. Par contre, le moindre kid qui trippe garage possède un disque des Ramones pourtant honnis en leur temps.
    Brian Jonestown Massacre a publié un grand nombre d’albums depuis le millieu des 90s et fait preuve de variété dans son pastiche . Son leader est un dégénéré fortement antipathique que je ne défend pas, mais il semble que le monsieur ait fortement inspiré Courtney Taylor ( longues pièces planantes, country moqueur et pop songs stoniens, concerts fleuves lorsque …concert il y a ). Personnelement je leur trouve un côté moins calculé et plus polyvalents que les Dandys.
    Il semblerait que le film Dig soit déja un classique du cinéma rock avec tout les défaults qu’il comporte, ce qui permettra au BJM d’éviter le gouffre de l’oubli. D’ailleurs je recommande ce film plutôt que toute discussion interminable sur un sujet aussi subjectif.

    Bonne année quand même. 

  3. Les Dandy Warhols regrette d’avoir participé a ce film (que je n’ai pas vu) Courtney parcque ça ne leur à apporter grand choses au groupe étant essentiellement un film sur BJM, le guitariste lui n’a pas aimé comment sa participation a été editer.

     » je demande qui est il comme auteur ? Que me dit il ? Le pastiche établi en concept, je n’achète pas l’idée. Si c’est SON idée je ne l’achète plus sous cette forme. »  Vous n’êtes pas obligé d’adhérer au concept d’Andy Warhol non plus en tant que « peinture » ou form d’art, c’est pour celà que bien que d’accord avec vous sur le principe qu’un groupe dois apporter de neuf et utilisé leurs influences d’une manière subtil, ça ne s’applique pas tout a fait au Warhols… bien que je trouve qu’ils ont quand même un son et un univers qui leur est propre (il suffit d’écouter leur reprise de Drummer Boy, chanson de Noël pour l’entendre.  La reprise est d’ailleurs un excellent excercise de style que seul les bons arrive à bien faire.) Ne me dites pas parceque vous reconnaissez (facilement) le riff de Stones que les Warhols font de Rolling Stones.  Aussi, je ne comprend pas très bien la difficulté que vous avez à saisir qui est les Dandy Warhols, les paroles ne sont tout-de-même pas si difficile. Le fait que Courtney Taylor-Taylor s’est marier il y a un an a peut-être influencer des chansons comme Love Song ou Now You Love Me, que sait-je? Outlaw Truckers est une sarcastique portrait d’un chauffeur de camion qu’ils ont rencontré au Texas d’après un interview de guitariste.  Heroin Is So Passé, dedié au mec de BJM revèle qu’ils n’adhère pas a ce style de vie. Je ne leur trouve pas superficiel, mais un peu trop intelligent et equilibré et pas assez loser pour certains peut-être… Est-ce que BJM ont inflencé DW où est-ce le shoegaze et le renouveau de psychédelia qui on inspirer les deux?  Je devrais regarder Dig pour voir comment l’image des Dandys a été manipuler…  On n’est pas obliger d’aimer les Warhols, je peut parfaitement comprends que certains n’aime pas.  Que ça m’a empêcher d’avoir eu l’occassion de les voir, grr… dans ce cas-là j’aurais préférer un peu plus de hype à leur encontre pour éventuellement avoir eu l’occassion de les voir, pour moi un rdz qui m’aurais manquer cette année.

     » Somme nous si engourdi par le Buisness-culture qu’il faille s’abstenir d’être critique ?
    Ainsi donc un Noel Gallagher qui accepte mal la critique négative à son endroit, ferait preuve d’un sens de l’humour british lorsqu’il souhaite le sida aux membres de Blur ou lorsqu’il chie sur des White Stripes autrement plus originaux que son band de Holligans ?? Et tout le monde il le trouve tellement cool l’oncle Noel. Je dit le roi est nu. »
      Pas du tout. Je n’ai que commenté sur le comportement des Gallaghers, un humour typiquement British que les Nord Arericains ne comprends pas, le sarcasme ne passe pas très bien à l’écrit, on entend du premier dégrée.  Et pour être franche, je trouve que Oasis ont des titres bien plus marquant à l’époque que les White Stripes aujourd’hui. J’aime bien le critique constructif, mais même ton argument Frampton/Ramones ne tiens pas, les Ramones étant redevenu furieusement à la mode et « tendance. »

    Bonne année a vous aussi. 🙂

  4. Oui c’est très exactement ce que je dis au sujet des Ramones, ils sont plus populaire que Frampton aujourd’hui.
    Oui je t’invite à voir Dig. Oui je comprends l’humour anglais lorsqu’il s’agit d’humour .
    Pour le reste rassure toi, c’est toujours ceux qui aiment qui ont raison. 

  5. Reprend un ricard max, et tu devrais y voir plus clair !
    Mon avis est que tu deviens un vieux con ! C’est pas grave, ça arrive aux meilleurs !

  6. Moi non plus…et j’avoue y avoir été un peu fort avec ma question de départ. En général j’essaye de ne parler que des disques qui me plaisent sinon je m’énerve. Maintenant il y a des groupes que j’ai aimé et qui depuis ne cessent de me décevoir, alors parfois il y a du grabuge. Mais …bon……
    Maintenant je prends bonne note de mon changement de statut de la part de Beat4less et je me rebaptise dès aujourd’hui. 
    Sans rancune et
    Bonne Année encore 

  7. J’aime les DW mais je ne pense pas est fan hard-core, lol. C’est juste que si j’aime un disque, je m’intéresse un peu à l’artiste pour mieux « connaître » et j’aime beaucoup voir les artistes en concert si j’aime leur album.  Et je ne m’étais pas rendu compte d’avoir défendu l’album, juste dit que j’aime, je le trouve trippant comme quelques autres (ce qui me rassure, lol) avant de partir sur un gros hors sujet avec Max, mais dont je partage le point de vu de beat4less. 🙂

  8. Je ne l’ai pas encore écouté. Ceci dit en ce qui me concerne je n’ai jamais été vraiment conquis par les Dandys. Plus précisément je n’ai pas pigé comment ils pouvaient avoir enregistré un disque aussi magistral comme « 13 tales… », un peu paumé au milieu d’une discographie inégale (pour le moins). Ce quasi classique mis à part…toujours quelques excellentes chansons perdues au milieu de nulle part. L’hypothèse de la fainéantise me parait (en effet) la plus probable…

Laisser un commentaire