FRIEND & LOVER – Reach Out Of The Darkness Groovy est le mot

(Verve Forecast 1968)

Le monde compte trop de groupes surprenants ayant surgi dans les années 60 pour qu’on puisse tous les compter. Parmi eux, notons néanmoins Friend & Lover, duo à la Sonny & Cher, qui fait partie de ces illustres inconnus qui n’ont brillé que le temps de trois morceaux mais ont touché quelque chose de magnifique. Composé de Jim Post (Friend) et de sa femme Cathy (Lover), le groupe a sorti cet unique album en 1968, proposant une pop légère et groovy, s’appuyant sur un mélange délicieux de basse bondissante, trompettes et orchestrations soyeuses.

Si la plupart des morceaux de l’album s’écoutent avec la même oreille distraite que ceux des Mamas & Papas et autres groupes de gentils hippies californiens (« Zig-zag », « Ode To A Dandelion »), Friend & Lover brillent lorsqu’ils sortent des territoires pop et qu’ils laissent leur rythmique s’emparer de leurs morceaux. Le groupe se permet ainsi un trip au sitar tout à fait exquis avec « Room to Let (to Rowena with Love) » et un R’n’B orchestral sur « Boston Is A Lovely Town ». Sur la groovy « I’m A Woman, I’m A Man » (qui évoque un « I’m Not Your Stepping Stone » joué par Quincy Jones et possède des paroles inoubliables telles que « you’re so groovy honey, you stone me« ), le groupe parvient à piquer la curiosité. Un peu plus tard, le groove revient à la charge avec « Reach Out Of The Darkness », morceau définitif du groupe, mené par une des lignes de basse les plus insistantes qui soient et un refrain qui reste en tête (« I think it’s so groovy[1] now, that people are finally getting together (…) reach out in the darkness, and you may find a friend »).

Friend & Lover n’ont pas survécu à leur premier album, le couple s’étant séparé dans le privé. Jim Post a alors entamé une carrière anonyme de chanteur folk tandis que son ex-femme Cathy Conn a cessé toute activité musicale. Pour les trois minutes de génie de « Reach Out Of The Darkness », le groupe garde néanmoins son nom gravé à jamais parmi les trésors sixties.

 

 

Tracklisting :

01.Boston Is a Lovely Town 
02.I’m a Woman, I’m a Man  *
03.Zig-Zag
04.Saturday’s Hero
05.Room to Let (To Rowena with Love)  *
06.Reach out of the Darkness  *
07.A Wise Man Changes His Mind
08.Ode to a Dandelion
09.If Love Is in Your Heart
10.The Weddin’ March (I Feel Groovy)
11.The Way We Were in the Beginning

 

Vidéos :

« Reach Out Of The Darkness »

 

[1] Oui, les mots groove et groovy apparaissent à de nombreuses reprises dans cet article, c’est tout à fait normal.

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire