(2008 ; Born Bad)

Trio parisien formé en 2004, le groupe Cheveu vient de sortir un premier album chez le label indépendant Born Bad. Ce disque est composé de morceaux déjà sortis en quarante-cinq tours (” Dog “, ” Clara Venus “, ” Superhero ” et ” Lola Langusta “), mais aussi de nouvelles chansons. Ce disque est ambitieux, bruyant, riche, et démontre la qualité impressionnante du groupe, dans des styles variés. Ce premier album possède tous les ingrédients pour devenir un disque culte.

Cheveu maîtrise en effet parfaitement les bases garage, comme le prouvent les morceaux Jacob’s fight ” et ” A great competitor “, qui sont d’une efficacité implacable : guitares tranchantes, rythme soutenu, chant décalé : l’ouverture de l’album est parfaite, et le disque s’annonce parti sur des bases rock assez classiques. Pourtant, dès le second morceau, il apparaît clairement que le groupe n’est pas une nouvelle formation garage-punk-rock (appelez ça comme vous voulez, ces appellations deviennent lassantes) : le son de Cheveu est particulier, et place le groupe en dehors d’une scène particulière : le malsain et survolté ” Clara Venus “, suivi de la ballade minimale pour dépressifs ” Happiness ” (” I’m Boring ; I know… I’ve been told before, so don’t tell me it’s not true, ‘cos it’s a fact “).

Ce premier album est réjouissant, dans le sens où il laisse entrevoir un groupe aux multiples talents, qui ne se refuse aucun style : on a droit au funky ” Lola Langusta “, un beau morceau de bravoure, avec une boucle de guitare entêtante, qui s’achève sur un génial maelstrom de cuivres. ” Superhero ” est un autre des grands moments du disque : tout est dans le rouge, la ligne de basse est hypnotique, le solo de claviers génial… Les influences sont nombreuses, et plutôt que des les égrener, on se contentera d’affirmer qu’une telle variété de styles et une telle qualité générale dans un premier disque est rarissime : à vrai dire, si ce disque doit être comparé à un autre, c’est peut-être au premier album des Liars (They threw us all in a trench and stuck a monument on top), sorti en 2002. Même goût pour les guitares saturées, pour les rythmiques syncopées, et une qualité d’écriture évidente. On connaît la suite de l’aventure pour les Liars : le groupe d’Angus Andrew a poursuivi avec des albums intégristes et géniaux… On espère que les trois membres de Cheveu vont poursuivre dans cette voie et continuer à enregistrer ce qu’ils veulent ; car leur talent est là, indéniable. Loin du battage médiatique (qui commence à se transformer en feu de paille), ils sont actuellement le groupe parisien à suivre.[1]

 

 

Liste des chansons :

  1. Jacob’s fight *
  2. Clara Venus
  3. Happiness *
  4. Dog *
  5. Herman Choune
  6. Superhero *
  7. A great competitor
  8. Lola Langusta *
  9. Hot
  10. Hello Friends
  11. Unemployment Blues *

Le MySpace du groupe : www.myspace.com/cheveu

L’album est en écoute sur Deezer : www.deezer.com/#music/album/71880

Et une vidéo pour la route, “Dog”

 

Vinyle :

CHEVEU.jpg


[1] Cet album est disponible à la boutique Born Bad ou sur leur site Internet, pour 13 euros. Un investissement plus que raisonnable, pour un disque qui va faire date.