CHEVEU – Cheveu Le disque français de l'année

(2008 ; Born Bad)

Trio parisien formé en 2004, le groupe Cheveu vient de sortir un premier album chez le label indépendant Born Bad. Ce disque est composé de morceaux déjà sortis en quarante-cinq tours ( » Dog « ,  » Clara Venus « ,  » Superhero  » et  » Lola Langusta « ), mais aussi de nouvelles chansons. Ce disque est ambitieux, bruyant, riche, et démontre la qualité impressionnante du groupe, dans des styles variés. Ce premier album possède tous les ingrédients pour devenir un disque culte.

Cheveu maîtrise en effet parfaitement les bases garage, comme le prouvent les morceaux «  Jacob’s fight  » et  » A great competitor « , qui sont d’une efficacité implacable : guitares tranchantes, rythme soutenu, chant décalé : l’ouverture de l’album est parfaite, et le disque s’annonce parti sur des bases rock assez classiques. Pourtant, dès le second morceau, il apparaît clairement que le groupe n’est pas une nouvelle formation garage-punk-rock (appelez ça comme vous voulez, ces appellations deviennent lassantes) : le son de Cheveu est particulier, et place le groupe en dehors d’une scène particulière : le malsain et survolté  » Clara Venus « , suivi de la ballade minimale pour dépressifs  » Happiness  » ( » I’m Boring ; I know… I’ve been told before, so don’t tell me it’s not true, ‘cos it’s a fact « ).

Ce premier album est réjouissant, dans le sens où il laisse entrevoir un groupe aux multiples talents, qui ne se refuse aucun style : on a droit au funky  » Lola Langusta « , un beau morceau de bravoure, avec une boucle de guitare entêtante, qui s’achève sur un génial maelstrom de cuivres.  » Superhero  » est un autre des grands moments du disque : tout est dans le rouge, la ligne de basse est hypnotique, le solo de claviers génial… Les influences sont nombreuses, et plutôt que des les égrener, on se contentera d’affirmer qu’une telle variété de styles et une telle qualité générale dans un premier disque est rarissime : à vrai dire, si ce disque doit être comparé à un autre, c’est peut-être au premier album des Liars (They threw us all in a trench and stuck a monument on top), sorti en 2002. Même goût pour les guitares saturées, pour les rythmiques syncopées, et une qualité d’écriture évidente. On connaît la suite de l’aventure pour les Liars : le groupe d’Angus Andrew a poursuivi avec des albums intégristes et géniaux… On espère que les trois membres de Cheveu vont poursuivre dans cette voie et continuer à enregistrer ce qu’ils veulent ; car leur talent est là, indéniable. Loin du battage médiatique (qui commence à se transformer en feu de paille), ils sont actuellement le groupe parisien à suivre.[1]

 

 

Liste des chansons :

  1. Jacob’s fight *
  2. Clara Venus
  3. Happiness *
  4. Dog *
  5. Herman Choune
  6. Superhero *
  7. A great competitor
  8. Lola Langusta *
  9. Hot
  10. Hello Friends
  11. Unemployment Blues *

Le MySpace du groupe : www.myspace.com/cheveu

L’album est en écoute sur Deezer : www.deezer.com/#music/album/71880

Et une vidéo pour la route, « Dog »

 

Vinyle :

CHEVEU.jpg


[1] Cet album est disponible à la boutique Born Bad ou sur leur site Internet, pour 13 euros. Un investissement plus que raisonnable, pour un disque qui va faire date.

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

15 Comments

  1. Je les ai vu en première partie des Black Lips (pas mal l’affiche)…
    le groupe n’était vraiment pas adapté au public – étrangement constitué de la jeunesse Hype rennaise (depuis quand les black lips sont hype…? ils sont l’anti-hype à mes yeux mais bon) –
     mais la musique était vraiment pas mal..ça faisait penser à SUICIDE dans mes souvenirs…

  2. haha un concurrent direct à pneu pour le titre du « meilleur nom de groupe de l’année »
    bon le myspace ayant ouvertt l’appétit, je file sur deezer … ce truc garageoide pourrait me plaire, la production française 2008 a pour l’instant été très médiocre.

  3. Comme -K- ; je les ai vu en première partie des Black Lips à Rennes, j’avais adoré, leur musique est particulièrement habitée, et le chant apportait un coté particulièrement visceral a une musique devellopant un aspect finalement assez synthétique (le coté SUICIDE, donc)… Ce que je n’ai pas retrouvé sur l’album, qui m’a en comparaison un peu décu, mais auquel je compte tout de même laisser une seconde chance, ne serait-ce qu’en souvenir de cet excellent concert (z’avez raison, j’vais surement l’acheter). Bref, courez voir CHEVEU en concert, ca a été ma plus grosse « bonne surprise » de l’année!

  4. décidemment on était nombreux à ce concert des Black Lips ! Leur concert était assez extrème… et c’est curieux la chronique du disque ne me rappelle absolument pas ce que l’on a vécu ce soir là !
    Il y avait un côté Residents dans l’espèce d’apocalypse sonore déployée ce soir là !

  5. à (Presque) Fameux, on est guère fan de rock’n’roll pas franchement traumatisé. et celui-là manque singulièrement de perversion, qu’on pense. Non, les cousins de Chevreuil ne nous agréé pas. en live, ça doit être autre choz, sûr. en disque français de l’année, zavez songé à Paradis Vanessa ou Déjà Mort? et Pingouin, connaissait?

    pice:: 

    • à (Presque) Fameux on n’a pas été traumatisé par la syntaxe apparemment..

      Déjà Mort, bof, le punk français tendance oï/Metal Urbain c’est pas notre truc (même si quelques morceaux sont pas mal). Le Pingouin c’est rigolo, j’aime bien, c’est dans la même veine que le Klub des Loosers (qu’on apprécie en ces pages), mais de là à s’emballer inconsidérément, il faut raison garder.

      Concernant Paradis, je vais m’abstenir. Si on commence à parler d’elle, autant parler aussi de Bénabar, Patrick Fiori et tout le contingent des chanteurs de variété abonnés au concerts des Enfoirés.

      D’autres propositions pour l’album français de l’année ?

  6. Cheveu je l’ai acheté chez Born Bad sur vos conseils avisés ! C’est vrai que 13 euros en vynile c’est pas la ruine ! C’est un disque touffu et assez intense, aux confluents de nombreux genres musicaux. Je prends le temps de digérer tout ça avant d’en parlr… comme pour Human Eye en fait !
    Au rayon français j’ai pas encore écouter les frenchies Les Cavaliers et le EP de Effervescing Paintbox que je compte acheter ce soir au concert de The Draytones !

    Merci de ne pas parler de Vanessa Paradis ! :-)))

  7. la syntaxe? c’est un groupe de hip hop du poitou, je crois… pas sûr qu’on aime, trop busta pour nous.
    vanessa, hep pépé, sûr qu’on va pas dire que le dernier album il est bien et il plaît à nos enfants. nous, politiquement corrects qu’on est, on ne souhaite s’aliéner personne (et pas toi, ni toi, ni même vous).

    en album de l’année 2008, de manière française, difficile à dire. les wombats sont-ils french? de corse tu dis? OK. bon, je préfére me concentrer sur le fond du blog, vois-tu? merci du tuyau. vais tenter ton truc, mais ça semble improbable. comment agréger tt ça?

    pice;,

Laisser un commentaire