THE BANDITS – And They Walked Away Des Bandits pas très méchants

(Deltasonic 2004)

Liverpool 2002. The Coral, groupe psychédélique alliant Captain Beefheart, Love, garage sixties, jazz et polka explose aux yeux du monde et caracole en haut des charts britanniques.Dans le sillage de cet excellent combo, d’autres groupes émergent et sont signés, créant une « scène de Liverpool ». ZutonsStands et Bandits tentent leur chance pour des résultats variés.

Le problème des derniers cités est qu’ils n’arrivent pas au long de cet album à se créer une réelle identité (si bien qu’on les a qualifiés de « clones »). Dans And They Walked Away, l’influence de The Coral se ressent de bout en bout et pire, la qualité d’écriture n’est pas toujours à la hauteur. Quelques morceaux sympathiques se détachent néanmoins, comme la ritournelle « Once upon a time » ou les morceaux vraiment garage comme « On My Way » ou « 2 Step Rock ».

Un album moyen donc qui ne fait que mettre en valeur la créativité et le génie de The Coral (dont les albums sont tout simplement exceptionnels – achetez-les si vous ne les avez pas!).

NR : depuis l’écriture de cette chronique, les Bandits se sont séparés, façon de rendre le titre de leur unique album pertinent…

 

 

Tracklisting :

1. 2 Step Rock
2. Warning  *
3. Standing Under
4. Numbers
5. Once Upon A Time  *
6. Wake Them Up At Sunrise
7. Hung Or Hunger
8. Take It And Run
9. Use Your Voice
10. Chaos In The Courtroom
11. How Can You Believe
12. On My Way

 

Vidéos : 

« 2 Step Rock »

 
« Take It And Run »
 
 
« The Warning »
 
 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire