WOODY GUTHRIE – The Very Best Of Woody Guthrie article-5946992

(1992 – Music Club ; MCCD 067)

Né en 1912 à Okemah (Oklahoma), Woody Guthrie part à 19 ans pour le Texas, puis pour la Californie. Musicien et chanteur des rues, ses chansons sont marquées par un engagement en faveur des classes défavorisées, et s’est à plusieurs reprises montré solidaire de divers syndicats d’influence socialiste (sans jamais toutefois s’inscrire lui-même au parti communiste). Il est devenu célèbre pendant les années Trente, en écrivant diverses protest-songs (dont certaines se retrouveront sur l’album Dust Bowl Ballads). En 1939 il part vivre à New York, où il réalise ses premiers « vrais » enregistrements pour Alan Lomax et la Library of Congress. Il y écrit également son autobiographie, Bound For Glory, qui paraît en 1943. La phrase qu’il a inscrite sur sa guitare, « This machine kills fascists », résume les chansons qu’il compose avant d’être incorporé dans l’armée. A la fin des années quarante, il quitte la côte Est pour la Californie (il voyage avec Ramblin’ Jack Elliott), avant de revenir à New York, où sa santé décline rapidement : hospitalisé à partir de 1956, il meurt finalement en 1967.

The Very Best Of Woody Guthrie compile une vingtaine de ses chansons les plus célèbres, et commence logiquement par le morceau « This Land Is Your Land », ballade imparable sur laquelle Guthrie chante sa vision de l’Amérique, un véritable appel à l’évasion et à la liberté : « This land is your land / And this land is my land / From California / To the New York Island… » ; le rêve américain selon Woody Guthrie. Comme de nombreux artistes de Blues et de Country de la première moitié du XXème siècle, Woody Guthrie emprunte des musiques déjà existantes, les adapte et y ajoute ses paroles. Pendant sa carrière, il collabore avec des artistes noirs et blancs, chanteurs de Blues et de Country (comme Pete Seeger, Lead Belly et Cisco Houston) : ce disque offre une version de la chanson « Take A Whiff On Me », composée par Lead Belly, un des plus influents artistes de Country–Blues. Woody Guthrie chante des ballades, des protest-songs, des chansons de cow-boy, des berceuses, apportant à chacun des morceaux son style particulier : il s’accompagne à la guitare acoustique sur la plupart des chansons, et sa voix, qui n’a pas de qualités exceptionnelles, transmet pourtant des sentiments forts, le plus souvent doux–amers : rien n’est anodin dans l’œuvre de Guthrie. Ici, chaque sourire semble cacher une larme. A l’inverse, même dans ses chansons les plus sombres, son jeu élégant et sa voix douce laissent entrevoir un espoir. Plusieurs pistes de The Very Best of… le place comme un des artistes les plus importants du XXème siècle : « This Land is your land », « Pastures of Plenty », « Do Re Mi » et « Hard Travelin’ » sont des morceaux intouchables. Engagé politiquement, Guthrie a aussi composé quelques blues immortels, dont « Dust Pneumonia Blues », sur lequel il chante : « I’ve got that dust pneumonia / Pneumonia in my lungs (X 2) / And it won’t be long / Till I’ll be dead and gone ».

L’œuvre de Woody Guthrie a eu une influence énorme sur la scène folk qui se développe à New York au début des années soixante, en particulier sur Bob Dylan, qui a rendu plusieurs visites à Guthrie alors qu’il était hospitalisé. A son arrivée à New York (en 1961), Dylan était considéré comme un des nombreux imitateurs de Guthrie ; il a utilisé son style, repris plusieurs de ses chansons, avant de se mettre à composer lui-même, d’enregistrer « Song To Woody » sur son premier album, et de lire sur scène un poème, « Last Thoughts on Woody Guthrie » (disponible sur Bob Dylan – The Bootleg Series Vol.1). 

 

 

Tracklisting :

  1. This Land Is Your Land
  2. Pastures Of Plenty
  3. Pretty Boy Floyd 
  4. Take A Whiff On Me 
  5. Do Re Mi
  6. Put My Little Shoes Away 
  7. Washington Talkin’ Blues
  8. Hard Travelin’ 
  9. Jesus Christ
  10. Whoopee Ti Yi Yo 
  11. Grand Coulee Dam 
  12. Picture From Life’s Other Side
  13. Talkin’ Hard Luck Blues 
  14. Philadelphia Lawyer
  15. I Ain’t Got No Home 
  16. Wreck Of Ol’ 97
  17. Keep Your Skillet Good And Greasy 
  18. Dust Pneumonia Blues 
  19. Going Down That Road Feeling Bad 
  20. Goodnight Little Arlo (Goodnight Little Darlin’)
  21. So Long (It’s Been Good To Know You)

A écouter également :
   – Dust Bowl Ballads (enregistrements réalisés en 1940, sortie LP en 1964 par RCA).
   – Ballads of Sacco & Vanzetti (enregistrements réalisés en 1946-47 par Moses Ash, sortie LP en 1960 par Folkways).
   – The Ash Recordings (enregistrements réalisés à partir de 1944 pour le label Folkways Records de Moses Ash, compilés sur 4 CD en 1999 par Smithsonian Folkways).

 

Vidéo :

« This Land Is Your Land »

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

1 Comment

  1. j’avais découvert Guthrie avec les 3 volumes des "Library of Congress Recordings" mais je n’avais pas vraiment accroché … j’ai trouvé ça trés fourni et interessant (avec beaucoup d’interviews dans lesquelles il explique le contexte des chansons etc) mais il fallait l’écouter sérieusement (ce que je n’ai pas pris le temps de faire à l’époque). Ce coffret s’adresse surtout aux fans de la première heure.

    donc, je vais recommencer mais avec ce "best of " cette fois.

     

Laisser un commentaire