DESOLATION ROW Vol.2 Encore plus d'albums à ne pas écouter (Juillet - Décembre 2009)

Ceci est l'article 2 sur 5 de la série DESOLATION ROW

 
Mars 2010… le moment n’est-il pas parfaitement choisi pour achever le bilan des mauvais disques de l’année 2009? « Pas du tout », nous répondriez-vous sans doute, avant d’enchaîner par quelque chose de vexant dans le genre de « vous êtes salement à la bourre, comme d’habitude. »
 

Que cela soit clair : dans l’hypothèse où cette conversation se produirait, vous n’auriez pas tort.

BlakrocBLAKROC : Blakroc
Quand un des meilleurs groupes de blues s’associe à une flopée de rappeurs, il en résulte un album qui n’a réjoui ni fans des Black Keys, ni amateurs de hip-hop. Un croisement intéressant, mais qui manque tout simplement de vrais bons morceaux pour tenir la distance.

 

Julian Casablancas

JULIAN CASABLANCAS : Phrazes For The Young
La pochette magnifique, où Casablancas pose en monarque blasé dans un décor à la Phantom Of The Paradise, laissait augurer un album décadent et délicieusement outré. Las, si un ou deux morceaux au mauvais goût assumé réjouissent (« Out Of The Blue » notamment), l’album de JC est bien trop sage pour réellement fasciner. Casablancas voudrait se donner une image d’excentrique un peu fou à la Todd Rungren, il se dévoile ici comme un musicien doué, mais trop calculateur pour convaincre.

The_Love_Me_Nots_Upsidedown_InsideoutTHE LOVE ME NOTS : Upsidedown Insideout
Canada Dry. On parle assez de ce groupe ailleurs pour que nous ayons besoin de le faire; ce combo ne serait-il pas surestimé ? La démarche paraît honnête, malheureusement aucune chanson n’est réellement convaincante.

 

220px-Xx_album_cover.svgTHE XX : The XX
Le revival 80s continue. Cette année, The XX ont dépoussiéré le cadavre de la dream pop avec leur premier album minimaliste. Surexposés dans des médias trop contents de trouver quatre anglais vêtus de noir et faisant la gueule au milieu de tous ces groupes joyeusement fluo, The XX est devenu le groupe préféré des faux-dépressifs et des poètes maudits de pacotille. Pas de bol pour eux. Avec la hype qui les entoure, le retour de bâton s’annonce violent et l’avenir difficile, on espère désormais que leur succès ne poussera pas les Cocteau Twins à se reformer.

Them Crooked VulturesTHEM CROOKED VULTURES : Them Crooked Vultures
Josh Homme – John Paul Jones – Dave Grohl : un super groupe ? Probablement. Quoiqu’il en soit, leur premier album est un disque inutile, qui n’est ni bon, ni bon. Vivement que le soufflé retombe.

 

Boradcast & The Focus Group - Investigate...BROADCAST AND THE FOCUS GROUP : Investigate Witch Cults of the Radio Age
Hype, hype, hype. Après le succès critique d’Animal Collective, les groupes électroniques ont le vent en poupe. Avec une quantité de drogue et d’alcool suffisante, ce disque pourrait éventuellement être apprécié par certaines personnes. Les tristes rédacteurs de ce site n’ont sans doute ni assez bu, ni assez consommé de stupéfiants pour parvenir à ce point.

 

Gong - 2032

GONG : 2032
S’il y a un site au monde où on aurait dû accueillir avec enthousiasme la sortie d’un nouvel album de Gong, c’est bien ici. Malheureusement, la discographie intéressante du groupe s’est arrêtée il y a bien longtemps. En ces temps de perdition et de troubles métaphysiques, il est bon de savoir Daevid Allen sur les routes; pour ce qui est d’acheter ce nouvel album de Gong, c’est différent.

The Warlocks - The Mirror ExplodesTHE WARLOCKS : The Mirror Explodes
Ce disque n’a rien à faire dans cette liste; Eric aurait dû en faire la chronique depuis le mois d’octobre.

 

 

DEVENDRA BANHART : What Will Be
Depuis Nino Rojo et Rejoicing in the Hands, beaucoup d’espoirs et d’enthousiasme accompagnaient Devendra Banhart. Malheureusement, 2009 l’a vu apparaître calmé et étonnamment consensuel, malgré un choix de moustache excellent.

 

Ripchord - Beginner's LuckRIPCHORD : Beginner’s Luck
Parfois au détour d’un riff de guitare bien troussé ou d’une mélodie agréable, on se laisse avoir par un morceau. Le single « Lock Up your Daughter » nous fit espérer un groupe anglais qui puisse être acceptable en ces temps de débâcle britannique. Erreur, l’album est incroyablement mauvais. Sale temps pour les rosbifs.

 

De Staat - Waitin' For EvolutionDE STAAT : Wait For Evolution
Qu’est-ce que cet album fout ici ? On n’en sait rien non plus. Les voies du téléchargement nous emmènent parfois vers des disques qui nous inspirent au mieux quelques écoutes respectueuses, au pire un zapping immédiat et affligé. Avec De Staat et son mauvais album, rendons hommage à tous les trucs que n’aurions jamais écouté si Internet n’existait pas, et qui disparaitront de notre existence au prochain nettoyage de disque dur, promis.

Bob Dylan - Christmas In The HeartBOB DYLAN : Christmas In The Heart
1975 est la dernière année au cours de laquelle Dylan avait sorti deux albums solos. Les disques en questions s’appellaient Blood on the tracks et Basement Tapes. 2009 a vu Dylan sortir deux albums inutiles, dont celui-ci, un recueil de chants de Noël qui semblent avoir été interprétés par un Grinch alcoolique en perdition totale.
 
<< DESOLATION ROW Vol.1DESOLATION ROW Vol.3 >>

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

7 Comments

  1. aprés l’apparition non médiatisée de ta playliste 2009, on l’on peut se mettre plein les oreillles des bons morceaux de l’année passée, enfin un deuxième volume des disques à éviter. Tout cela me
    plait beaucoup…

  2. Pas d’accord sur le Crooked Vultures. Album inutile? C’est pourtant un des rares albums 2009 que j’écoute encore avec plaisir. (oui la « durée de validité » des albums a tendance à se raccourcir de
    plus en plus)
    Clair qu’il n’est pas facile à appréhender au premier abord. Mais plus on l’écoute plus on découvre des morceaux excellents, à des années lumières de la plupart des morceaux dits « rock » qui se font
    ces derniers temps. On y retrouve tout ce qui a fait la force des albums des Queens of Stone Age : qualité d’écriture, exigence et originalité. Si on y ajoute une section rythmique assez
    hallucinante, pour moi on est pas loin de l’album de l’année ou en tous cas l’un des plus marquants.

  3. Je suis d’accord: le disque des Warlocks n’a rien à faire dans cette liste. Pourquoi ne l’en retirez-vous pas? Ou alors exprimez-vous à son sujet! Personnellement, je le trouve très bon. »Red
    Camera » est l’une des chansons les plus noires que les Warlocks aient jamais produites. Et je ne partage pas les critiques faciles qui reprochent à cet album une homogénéité assez fastidieuse.
    Bien au contraire, je le trouve assez varié. Ne confondons pas cohérence et monolithisme!

  4. Oups j’avais zappé les 3 albums : Casablancas, Blakroc et le Vultures. Pas des grands disques (quoique je trouve le Casablancas vraiment excellent et sortant des sentiers battus) mais qui me
    donnent du plaisir. C’est comme ça 😉

Laisser un commentaire