FOREVER CHANGING – The Golden age of Elektra Records (1963-1973) Une décennie de bonheur

(Rhino ; 2006)

Ce titre qui fait explicitement référence à l’un des meilleurs albums des années soixante (Forever Changes) est celui d’un magnifique coffret de cinq CD, qui propose un fantastique panorama des artistes ayant enregistré pour le compte du label Elektra pendant une décennie, avant que Jac Holzmann ne quitte cette entreprise, qu’il avait fondée avec Paul Rickhalt en 1950 alors qu’il était étudiant.

Comme c’est souvent le cas pour les rééditions du label Rhino, cette compilation est un bel objet, parfaitement pensé et réalisé. Le livret est généreux en informations sur chaque artiste, et apporte autant d’anecdotes inutiles que tout passionné de musique (à tendances asociales) qui se respecte est en droit d’attendre. Pour chacune des pistes présentées ici se trouve un descriptif précis du contexte d’enregistrement et de la sortie de l’album. Une photo de la pochette originale du disque est ajoutée, afin de vous permettre de repérer facilement l’album chez votre disquaire.

Le résultat de cette compilation est réellement impressionnant ; et même s’il est peu probable que vous croisiez des disques de The Even Dozen Jug Band ou de The Zodiac Cosmic Sounds chez vos disquaires préférés, les responsables de Rhino qui ont compilés ces chansons n’y sont pour rien.

En creux, le coffret et son livret permettent de mesurer l’influence d’autres artistes majeurs de l’époque – Jac Holzmann a conservé son admiration sans faille pour Joan Baez, et il l’affirme à plusieurs reprises dans les notes de ce livret. De façon plus prévisible, il rend également de nombreuses fois hommage à Bob Dylan, reconnu comme un prodige et un artiste majeur du renouveau folk nord-américain, avant de dépasser le seul statut d’artiste folk pour apporter au rock’n’roll une dimension nouvelle.

Les quatre premiers disques sont organisés de façon chronologique, et permettent d’observer l’incroyable évolution et la diversification des styles musicaux. Si le premier disque est clairement influencé par une musique folk acoustique, avec des artistes phares indispensables comme Judy CollinsTom Paxton et Phil Ochs, les disques suivants montrent une évolution électrique vers une musique plus délibérément rock, pour arriver aux Stooges, au MC5 et à Queen (cherchez l’erreur ; la perfection n’est pas de ce monde). Entre ces univers fort éloignés, les cinq disques de cette compilation illustrent la variété de styles qui ont été à l’honneur dans ce label incroyable, parmi lesquels une country relativement classique aux harmonies vocales prédominantes, le hillbilly, le folkrock, le blues, le bluesrock, en laissant une place importante pour la vague psychédélique, puis post-psychédélique, ainsi qu’à quelques délires complets, qui transforment un bon label en un label légendaire, en ajoutant une part d’irrationnel dans le choix des artistes.

Si quelques-uns des artistes et des groupes réunis ici ont atteint un niveau de popularité dément, d’autres méritent en revanche d’être (re)découverts et évalués plus justement… Si tous les fans de musique rock connaissent de près ou de loin (et parfois pour de mauvaises raisons) des groupes comme LoveStoogesDoors, MC5Lovin’ Spoonful, BreadIncredible String Band et des artistes comme Tim BuckleyNico et Eric Clapton, il reste malheureusement dans cette compilation un trop grand nombre de noms méconnus, particulièrement en France… On pense notamment à Fred Neil (déjà présenté en ces lieux, ici et ), à Phil Ochs (« Changes » ; « I ain’t marchin’ anymore» ) et à Richard Farina (« House UnAmerican Blues Activity Dream ») pour la frange folk, mais les exemples sont nombreux dans tous les styles de musique présentés ici, depuis les grands allumés de The Holy Modal Rounders (« Bird’s song », que l’on recommande vivement) ou encore à des groupes comme Godthunder et Earth Opera, qui interprétèrent, à quelques années d’intervalle et dans des styles très différents, des morceaux marqués d’influences psychédéliques.

Ce fantastique coffret est la garantie d’un perpétuel émerveillement ; il est l’occasion, comme le sont toutes les grandes compilations, de rendre possible la découverte de nouveaux horizons musicaux, selon les préférences et les connaissances de chacun(e)… Des continents nouveaux attendent d’être redécouverts, au cœur de Forever Changing : le blues de Koerner, Ray & Glover, de Maxwell Street JimmyDavis, ou encore de Dave Ray en solo, le bluesrock efficace du Paul Butterfield Blues band, les instrumentaux acoustiques, délicats et inventifs de Dick Rosmini, les solos pleins d’acides et les incantations de Leviathan, les harmonies vocales posées sur des chansons pop de groupes tels qu’Eclection ou The Rainbow Band

PS : Au moment où je termine cet article, le magazine britannique Mojo (le meilleur magazine musical qui soit, selon la rédaction de PlanetGong) a décidé d’offrir ce fantastique coffret pour tout abonnement. Pourquoi attendre ?

 

 

Liste des chansons : 

Disque 1 :

  1. Turn turn turn / To everything there is a season – Judy Collins *
  2. He Was a Friend – The Greenbriar Boys
  3. High Flying Bird – Judy Henske *
  4. Dink’s Song (Fare Thee Well) – Bob Gibson *
  5. Casey – Dick Rosmini
  6. Shady Grove – Dick Rosmin
  7. Little Brown Dog – Dick Rosmini
  8. Linin’ Track – Koerner, Ray & Glover
  9. Even Dozens, The – The Even Dozen Jug Band
  10. Wild Child in a World of Trouble – Vince Martin/Fred Neil
  11. Good Luck Child – John « Spider John » Koerner
  12. Downtown Blues – Geoff Muldaur
  13. I Ain’t a-Marchin’ Anymore – Phil Ochs   *
  14. Last Thing on My Mind, The – Tom Paxton
  15. Pride of Man – Hamilton Camp
  16. Tomorrow Is a Long Time – Judy Collins
  17. Black Mountain Rag – The Dillards/Byron Berline
  18. Green Rocky Road – Kathy & Carol
  19. Cocaine – Phil Boroff *
  20. House UnAmerican Blues Activity Dream – Richard Farina *
  21. West Egg Rag – Dave Ray
  22. Two Trains Running – Maxwell Street Jimmy Davis
  23. Breeze – (Oliver Smith)
  24. Joshua Gone Barbados – Tom Rush
  25. Other Side of This Life – Fred Neil *
  26. Birdses – Dino Valente *
  27. Blues With a Feeling – The Paul Butterfield Blues Band
  28. Moonlight Drive (demo)– The Doors

Disque 2 :

  1. My Little Red Book – Love *
  2. Wings – Tim Buckley
  3. So Easy She Goes By – David Blue
  4. I Got a Mind to Give up Living – The Paul Butterfield Blues Band
  5. The Magic Carpet – Pat Kilroy
  6. First Girl I Loved – The Incredible String Band *
  7. Invisible Backwards-Facing Grocer Who Rose to Fame, The – Alasdair Clayre
  8. One Time and and One Time Only – Tom Paxton
  9. Changes – Phil Ochs *
  10. Hard Lovin’ Loser – Judy Collins *
  11. She Comes in Colors – Love *
  12. Light My Fire – The Doors
  13. Black Roses – Clear Light *
  14. Once I Was – Tim Buckley *
  15. Virgo – The Zodiac Cosmic Sounds
  16. Buy For Me the Rain – Steve Noonan
  17. Nevertheless – Eclection
  18. Fields of People – Ars Nova
  19. Dame Fortune – The Holy Modal Rounders *
  20. Girl of the Seasons – Bamboo *
  21. Magazine Lady – John « Spider John » Koerner/Willie Murphy
  22. Red Sox Are Winning, The – Earth Opera *
  23. I Want You – The Waphphle

Disque 3 :

  1. Alone Again Or – Love *
  2. Both Sides Now – Judy Collins *
  3. No Regrets – Tom Rush
  4. Jennifer’s Rabbit – Tom Paxton *
  5. Swift as the Wind – The Incredible String Band *
  6. Frozen Warnings – Nico
  7. Down River – David Ackles
  8. Mad Lydia’s Waltz – Earth Opera
  9. Sing a Song For You – Tim Buckley *
  10. Sun Comes up Each Day, The – David Stoughton *
  11. Early Morning Blues and Greens – Diane Hildebrand *
  12. She Sang Hymns Out of Tune – The Dillards
  13. Arthur Comics – Stalk-Forrest Group
  14. Five to One – The Doors
  15. Apricot Brandy – Rhinoceros
  16. When the Battle Is Over – Delaney & Bonnie & Friends
  17. Mr. Healthy Blues – Lonnie Mack
  18. Kick Out the Jams – MC5 *
  19. I Wanna Be Your Dog – The Stooges *
  20. Go Back – Crabby Appleton
  21. Dismal Day – Bread
  22. August – Love

Disque 4 :

  1. Down on the Street – The Stooges *
  2. Louise – Paul Siebel
  3. Amazing Grace – Judy Collins
  4. That’s the Way I’ve Always Heard It Should Be – Carly Simon
  5. Riders on the Storm – The Doors *
  6. Future’s Not What It Used to Be, The – Mickey Newbury *
  7. Start Living – Farquahr
  8. Taxi – Harry Chapin
  9. True Song of Amelia Earhart – Plainsong
  10. I Hardly Know Her Name – Wackers
  11. Ballad of the Ship of State – David Ackles
  12. Guitar Man, The – Bread
  13. You’re So Vain – Carly Simon
  14. You Don’t Grow Old – Courtland Pickett
  15. Dolphins – Cyrus Faryar
  16. Shadows on the Wall – Skymonters/Hamid Hamilton Camp
  17. Burning Love – Dennis Linde
  18. Keep Yourself Alive – Queen

Disque 5 :

  1. Wind Chimes – Various Artists
  2. Don’t Be Long – Beefeaters
  3. I’ll Be Back – Joshua Rifkin
  4. Baldheaded End of the Broom – Dry City Scat Band
  5. We Shall Be Happy – Joseph Spence *
  6. Good Time Music – The Lovin’ Spoonful *
  7. Born in Chicago – The Paul Butterfield Blues Band
  8. Crossroads – Eric Clapton & The Powerhouse
  9. I’ll Keep It With Mine – Judy Collins
  10. She’s a Woman – The Charles River Valley Boys
  11. Sunshine Sunshine – Tom Rush
  12. Bird Song – The Holy Modal Rounders
  13. She’s Ready to Be Free – Clear Light
  14. Wayfaring Stranger – Tim Buckley
  15. Laissez-Faire – David Ackles
  16. Alphabet Song – David Peel & the Lower East Side
  17. Voodoo Woman – Simon Stokes/The Nighthawks
  18. Please (Mark II) – Eclection
  19. Flames – Leviathan
  20. No Words Between Us – Show of Hands
  21. Listening to Music – Jack S. Margolis
  22. Lotus – Rainbow Band
  23. Persecution & Restoration of Dean Moriarty, The (On the Road) – Aztec Two-Step
  24. P.O.W. – Goodthunder
  25. All Around My Grandfather’s Floor – Andy Roberts
  26. World Without End – Jobriath

Le coffret est en écoute intégrale sur MusicMe.

 

Vidéos :

« Phil Ochs – I ain’t marchin’ anymore »

 
« Mimi & Richard Farina – House Un-American Blues Activity Dream »
 
 
« Black – Roses – Clear Light »
 
 
« Simon Stokes & the Nighthawks – Voodoo Woman »
 
 
« The Holy Modal Rounders – Bird song »
 
 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

2 Comments

  1. Merci d’avoir évoqué ce coffret qui a l’air tout simplement passionnant. La chanson de Richard et Mimi Farina en vidéo est incroyable. Néanmoins, le problème avec les compilations de labels,
    c’est leur caractère souvent disparate. Le voisinage de Phils Ochs et de Queen, pour ne prendre qu’un exemple criant, laisse perplexe. Enfin, on suppose que le niveau d’ensemble compense ces
    menus inconvénients.

Laisser un commentaire