KING KHAN & BBQ SHOW – Teabag Party EP Association captivante

(Crypt Records ; 2007)

Cet EP à la pochette magnifique est sorti en 2007 chez le fantastique label Crypt Records, un an après leur deuxième album, What’s for Dinner ? et deux ans avant  Invisible Girl. La chanson-titre, « Teabag Party », commence par un riff de guitare qui doit beaucoup à Chuck Berry, puis s’affirme comme un excellent morceau rock’n’roll chanté principalement par King Khan, avec des chœurs et des assurés par BBQ. Comme c’est souvent le cas pour les collaborations de ces deux artistes, les paroles des chansons sont extrêmement crues et outrancières.

Après un changement de vitesse de lecture en début de face B, « Teenage Fœtus » apporte une nouvelle preuve de l’excellence du duo le plus improbable du rock’n’roll contemporain assène des vérités indiscutables (« Teenage Fœtus, You can’t beat us »). « What’s Mine Is Yours » est un morceau de doo-wop déglingué sur lequel les voix de King Khan et de BBQ Show se répondent dans un échange accompagné d’une rythmique sommaire et d’un jeu de guitare magnifique de décontraction. Malgré leurs titres prometteurs, « Larry Is A Gay Blade » et « Gangbang Gordon » ne sont pas véritablement des chansons – à moins que quelques secondes de paroles idiotes sur un accompagnement survolté et dissonant ne suffisent à la définition d’une chanson.

Teabag Party est un élément important et enthousiasmant de la discographie commune de King Khan & BBQ, qui démontre l’énergie et l’inventivité d’un duo qui demeure malheureusement sans équivalent aujourd’hui.

 

 

Liste des chansons :

Face A (45 tours) :
           1. Teabag Party *
           2. Larry Is A Gay Blade

Face B (33 tours) :
           1. Teenage Foetus *
           2. What’s Mine Is Yours *
           3. Gangbang Gordon

 

Vidéo :

« Teenage Foetus »

 
« Teabag Party »
 

 

Vinyle :

King Khan & BBQ Show - Teabag Party EP

King Khan & BBQ Show - Teabag Party EP

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

1 Comment

Laisser un commentaire