(1972 ; Brain Records)

Groupe indispensable de la scène Krautrock, NEU ! a été formé au début des années 1970 par Klaus Dinger (batterie, chant, claviers, guitares) et Michael Rother (guitares, chant, claviers), qui faisaient eux-mêmes partie de la première mouture de Kraftwerk, mais qui avaient quitté ce groupe après l’échec commercial du premier album. Ce premier disque a été enregistré à la fin de l’année 1971, et il est logiquement sorti l’année suivante.

Un des aspects les plus caractéristiques du son du goupe est sa rythmique hypnotique, emmenée par la batterie de Dinger : ce style, que lui-même appelait « Apache beat », a été plus souvent nommé « Motorik » (néologisme formé à partir des deux mots « Motor » et « Musik »). Cet rythme répétitif, que l’on retrouve ici sur les pistes « Hallogallo » et « Negativland », pose des bases parfaites pour les envolées expérimentales tentées par le groupe. A l’image de la section rythmique de CAN (assurée à la grande époque par Jaki Liebezeit et Hoger Czukay), celle de NEU ! est solide et hypnotique, et permet toutes les fantaisies possibles au producteur Konrad Plank, ingénieur du son et producteur, qui était indéniablement le troisième membre du groupe. La parenté avec CAN est aussi évidente sur l’introduction de « Im Glück », qui préfigure celle de « Future Days ». Le dernier morceau, « Lieber Honig », qui commence comme une ballade minimaliste et désincarnée, termine le disque de façon prodigieuse, et conserve un pouvoir étrangement fascinant : un chant improbable, éraillé au possible, sur des accords incertains, entourés d’un halo de sons déroutants. NEU !  était un groupe inventif, surprenant, et une identité unique.

En six pistes seulement, NEU ! se positionne dans la catégorie des groupes importants : le nom du groupe (« nouveau » en allemand) n’était pas qu’une promesse : le trio a ainsi ouvert de nombreuses possibilités à ses contemporains et à ses successeurs. Les morceaux (on n’ose ici parler de « chansons », tant la construction habituelle est ici laissée de côté) sont éclatants de liberté et d’enthousiasme. L’écoute de ce premier album ne peut laisser insensible, et l’épreuve « écoute au casque » est réussie avec brio – elle peut même s’avérer traumatisante, comme sur l’intégralité de « Sonderangebot » ou de « Weissensee », dont les effets de stéréo soignés peuvent paraître angoissants.

Ce premier album connut un succès d’estime: 30 000 exemplaires en furent vendus. Cependant, NEU ! a rapidement atteint le statut de groupe culte : dès les années 1970, Bowie, Eno et Lemmy ont affirmé leur admiration pour les enregistrements du trio allemand. L’influence de NEU ! est énorme, que ce soit sur la scène punk de la fin des années 1970, puis sur l’ensemble de la scène électronique existante : ce groupe allemand est tout simplement indispensable.

 

  

Liste des chansons :

  1. Hallogallo *
  2. Sonderangebot *
  3. Weissensee *
  4. Im Glück
  5. Negativland *
  6. Lieber Honig *

L’album est en intégralité sur Deezer.

Dinger et Rother, après des décennies de disputes, se sont finalement entendus pour superviser la réédition CD des albums de NEU ! en 2001 (les disques ont été sortis par les labels Astralwerks et Grönland Records). Malheureusement, Klaus Dinger est décédé le 20 mars 2008, ce qui a mis fin aux espoirs de voir un jour le groupe enregistrer de nouveaux morceaux.

 

Vidéos :

“Hallogallo” tourne sur une platine vinyle

 
Un montage photo sur le bad trip de “Negativland”
 

 

Vinyle :

Le disque a été réédité récemment, du travail bien fait.

Neu!

Neu!