OBITS – Moody, Standard and Poor Solide, mais…

(SubPop 2011)

Deux ans après la sortie de l’excellent I Blame You, le retour des Obits était fermement attendu : le premier album du groupe originaire de Brooklyn mené par Rick Froberg avait en effet impressionné par la qualité de ses morceaux et sa densité exceptionnelle. Toujours publié par le très prisé label SubPop, ce deuxième album dont le titre est ancré dans l’actualité internationale (« Moody’s » et « Standard & Poor » sont deux des plus influentes agences de notations). 

Le début d’album voit le groupe évoluer en terrain connu et livrer quelques belles pistes : le morceau énergique et inspiré « You Gotta Lose » lance ce disque sur des bases intéressantes. Le jeu de basse et la batterie se combinent à merveille pour enchaîner des rythmes hypnotiques sur lesquels les guitares livrent des solos percutants : « I want results », « Spot The Pikey », « Standards »  sont des pistes à faire pâlir d’envie 95% des groupes de rock’n’roll contemporains.

En revanche, certaines pistes ici sont nettement plus dispensables « Shift Operator », un boogie-rock qui tourne à vide – non, ce n’est pas toujours le cas avec le boogie – et dont l’introduction quelque peu affectée traîne en longueur. Autre écueil important : les Obits semblent par moment éblouis d’avoir écrit et enregistré l’exceptionnel « Two-Headed Coin », ce qui a pour fâcheuse conséquence qu’il paraît aujourd’hui avoir du mal à s’en libérer : « I Want Results » et « New August »  sont deux bonnes pistes, mais reprennent un peu trop d’éléments (que ce soit le phrasé de guitare, la frappe de batterie ou l’intonation du chant) pour faire oublier l’original. Les Obits étant un excellent groupe, le résultat est plus qu’honorable et ces nouvelles chansons ne manquent pas d’intérêt, mais souffrent toujours de la comparaison.

En fin d’album, le groupe délaisse le format classique des chansons rock’n’roll pour se lancer dans des suites instrumentales qui montrent que les Obits sont un groupe qui maîtrise parfaitement son sujet. Deux ans après leurs débuts tonitruants, les points forts demeurent les mêmes, et restent toujours aussi pertinents : le groupe est largement au-dessus de la moyenne : chaque instrument sonne parfaitement dans un remarquable effort collectif, et la production générale est elle aussi irréprochable, ce qui donne à ce disque une remarquable unité (ce qui était déjà le cas sur I Blame You). Néanmoins, l’écoute de cet album laisse l’auditeur sans l’avoir réellement convaincu : en effet, même s’ils sont loin d’avoir échoué et sorti un mauvais album, les Obits n’ont pas entièrement confirmé les espoirs suscités par I Blame You.

 

  

Liste des chansons : 

1. You Gotta Lose *
2. I Want Results *
3. Everything Looks better in the sun
4. Killer *
5. Shift Operator
6. No Fly list
7. Naked to the world
8. Spot the pikey
9. New August *
10. Standards
11. Beggin’ Dogs
12. I Blame Myself

Obits sur MySpace : www.myspace.com/obitsband

 

Vidéos :

« You Gotta Lose »

« Shift Operator »

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

9 Comments

  1. en fait si ce disque avait été le premier du groupe et « I Blame You » le second on aurait applaudi des deux mains… Reste que ce disque est nettement meilleur comme tu le soulignes que « 95 % de
    la production »…

Laisser un commentaire