THE BASEMENT – Slain The Truth Immense talent

(Deltasonic 2003)

Liverpool. Au plus fort de la vague revival rock du nouveau millénaire, Alan Wills créa le label Deltasonic avec pour ambition d’être le Motown local et de chapeauter les groupes de la bourgeonnante scène rock de la Mersey. Outre Coral et Zutons, figuraient parmi les premières signatures du label un groupe d’expatriés irlandais nommé The Basement.

Ce quatuor mené par le charismatique John Mullin, chanteur à la voix cassée et au physique de George Best, pratiquait un folk-rock bluesy, classieux et mélodique sous forte influence dylanienne. En deux singles sortis coup pour coup en 2003 (« Medecine Day » et « Slain The Truth »), The Basement se bâtit une réputation flatteuse… avant de disparaître complètement. Perfectionniste jusqu’à l’extrême, le groupe passa trois années entières à peaufiner son premier album, au point que lorsque sortit Illicit Hugs & Playground Hugs en 2006, plus personne n’était intéressé. Le groupe lui-même avait changé en trois ans, muant en groupe americana certes doué, mais classique, nettement moins enthousiasmant qu’à ses débuts.

On se repasse « Slain The Truth » de temps en temps, en s’interrogeant sur ce que The Basement aurait pu devenir s’il ne s’était ainsi sabordé. Sept ans après sa sortie, ce morceau reste encore un des meilleurs exemples de la richesse de la scène liverpuldienne du début des années 2000, un des rares artéfacts restant d’un groupe au talent immense mais sous-employé.

 

 

Tracklisting :  

Face A : « Slain The Truth (At The Roadhouse) « 
Face B : « Six ‘Til Midday »

 

Vidéo :

 

Vinyle :

Basement

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

1 Comment

  1. ‘core un bon candidat pour une anthologie « perles perdues des 2000’s », ce titre. pis clairement pas du même tonneau que l’échantillon que tu proposes de l’album. bizarrement, sonne moins
    explicitement anglais à mes oreilles, doit être elles qui sont encore enpiconnées…

    merci msieur, je continue mes rattrapages !

Laisser un commentaire