The FLAMING LIPS – Gummy Song Skull Fried my little brains

(Warner Bros ; 2011)

Quelques semaines après la sortie de leur premier EP de l’année 2011 (The Flaming Lips with Neon Indian) qui avait été publié à une édition trop limitée si on la compare au public du groupe, les Flaming Lips sont de retour avec Gummy Song Skull, un EP contenu dans une clé USB, elle-même insérée dans un crâne de gélatine. Pour compléter le tableau, le prix de vente d’un crâne a été fixé à 150 dollars, et les commandes sur le site du groupe ne sont possibles qu’avec une adresse de livraison aux Etats-Unis.

Musicalement, ces quatre pistes ne sont pas celles qui vont révolutionner la carrière du groupe de Wayne Coyne : toujours produits par Dave Fridmann, les morceaux oscillent des pistes aux influences diverses et celles qui consistent en d’étonnantes expérimentations (sur une base rythmique robotique pour «In our bodies, out of her heads », autour d’un phrasé de guitare aérien et plus minimaliste pour « Hillary’s Time Machine Machine »). Depuis plusieurs années, les Flaming Lips s’intéressent à la décennie 1970, dans ce qu’elle a eu de plus aventureux musicalement – le krautrock « Drug Chart » est un nouvel exemple de l’influence de ce mouvement sur le groupe. Plus surprenante, la chanson « Walk with me » présente de froids accents post-punk : on y retrouve la marque de la trilogie berlinoise de David Bowie (Low, Heroes, Lodger), ainsi qu’une parenté avec Joy Division (ce qui n’est nullement contradictoire) : « Walk with me » présentant même d’étranges ressemblances avec la chanson « Dead Souls ».

Apparemment convaincus du bien-fondé de leur idée, les Flaming Lips ont décidé de mettre en vente une nouvelle série de crânes, contenant cette fois une version live de The Soft Bulletin, lors de deux dates de leur tournée printemps/été 2011 (précisément les 14 et 15 juin, soirées pour lesquelles le groupe a décidé d’interpréter en intégralité The Soft Bulletin et The Dark Side of The Moon).

 

 

Liste des chansons :

  1. Drug Chart *
  2. In our bodies, out of our heads
  3. Walk with me *
  4. Hillary’s time machine machine

 

Vidéo : 

« Drug Chart »

 

Images :

The Flaming Lips - Gummy Song Skull

The Flaming Lips - Gummy Song Skull

The Flaming Lips - Gummy Song Skull

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

2 Comments

  1. j’ai beau être immensément fan des Lips, il faut dire que parfois leur sens aigu du consumérisme/mercantilisme me perd un peu… bien que les fans en demandent toujours plus. sinon, « Hillary’s
    Time Machine Machine » est vraiment trop super.

  2. malheureusement c’est le but ici de ne donner une opportunité qu’à un faible nombre de fans (prix+localisation). Les Flaming Lips savent parfaitement se servir de l’outil Internet et s’ils se
    permettent de petites folies du genre (effectivement amusantes mais bien anecdotiques), au moins on se sent moins délaissé qu’on l’aurait été il y a 10 ou 20ans…(seulement est-ce que ça aurait
    été possible il y a 20ans?)

Laisser un commentaire