THE LIBERTINES – Up The Bracket (single) L'heure des héros

(Rough Trade 2002)

2002, le revival rock’n’roll bat son plein en Angleterre, propulsé par le NME qui fait la promotion incessante de ce genre en plein renouveau. Contrairement aux années 60, l’invasion n’est pas britannique mais globale : Strokes et White Stripes ont lancé les hostilités des USA, Hives ont répliqué de Suède, Vines émergent d’Australie et Datsuns de Nouvelle-Zélande. L’Angleterre quant à elle se cherche un champion capable de rivaliser avec ces jeunes groupes sur le terrain du garage-rock.

Le NME sort les Libertines de son chapeau en juin 2002 en les propulsant en une du magazine la semaine même de la sortie de leur premier single. « What A Waster », le 7 pouces inaugural de la bande à Carl Barât et Pete Doherty est réalisé par Gerald Butler de Suède. Si le morceau est bon – et polémique avec ses jurons répétés – il ne fera pas l’unanimité, notamment en raison d’une production trop polie qui émousse le côté punk du groupe. Les Libertines avaient alors tout à prouver.

La confirmation viendra quelques mois plus tard, en septembre, avec la sortie du premier single produit par Mick Jones, qui a parfaitement saisi l’essence du groupe. C’est une double face A façon Beatles où chacun des deux leaders chante son morceau. Dans « Up The Bracket », Doherty narre ses mésaventures avec des types louches dans le nord de Londres (« Cally Road », soit Caledonian Road, coin des junkies) et envoie une des phrases cultes du groupe « See these two crooked fingers I show you a way to mean no », depuis reprise en chœur par les fans dès que l’occasion s’en présente, deux doigts levés au ciel. En face AA, le groupe dévoile son versant le plus pop avec une mélodie alambiquée et un refrain goguenard « They all get them out for the boys in the band ».

En deux morceaux, The Libertines dévoilaient un potentiel fantastique. Sorti peu après, leur premier album allait confirmer qu’il faudrait compter sur eux. L’Angleterre tenait son groupe rock’n’roll, et des milliers de jeunes gens s’étaient trouvée de nouveaux héros, pour le meilleur comme pour le pire.

 

 

Tracklisting :

A : « Up The Bracket »
AA : « Boys In The Band »

  

Vidéos :

« Up The Bracket » (live @ Later With Jools)

 
« Boys In The Band » (live @ Later With Jools)
 

 

Vinyle :

The Libertines - Up The Bracket Single

The Libertines - Up The Bracket Single

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire