THE NORVINS – Yoga With Mona 1966 all over again

(Soundflat ; 2011)

Cet album à la pochette discutable mais facilement reconnaissable est un disque produit par un groupe parisien qui ne chante qu’en anglais des morceaux efficaces et immédiats. Le deuxième album des Norvins contient seize chansons extrêmement courtes (elles dépassent rarement les deux minutes trente !), pour une durée totale de 35 minutes. Pour composer sa musique et ses chansons, le groupe puise son inspiration dans le garage sixties nord-américain : l’auditeur peut facilement se croire en présence d’une des multiples compilations qui, après avoir été le graal d’un petit nombre d’amateurs pendant quelques décennies, se voient dotées d’une nouvelle vie et d’une diffusion incomparable grâce à Internet.

Publiés par l’excellent label Soundflat, les Norvins justifient le soutien du label à chaque instant du disque : l’orgue farfisa est omniprésent, et ne se positionne au second plan que pour laisser place à une ligne de basse mémorable (« Scream & Shout ») ou à quelques envolées de guitares remarquables, toujours concises mais très efficaces. Difficile de faire la différence entre les compositions du groupe, très homogènes, et la relecture parfaite du morceau des Texans The Gentlemen (« It’s a crying shame »), tant les Norvins maîtrisent leur sujet ici. Chaque élément est à sa place pour produire l’effet voulu : un disque de rock’n’roll dynamique et dansant, qui apporte un peu de vitalité à la scène française contemporaine.

Même s’il possède quelques défauts (des chœurs parfois un peu rigides, un chant parfois un peu limité), Yoga with Mona est un très bon disque, un album attachant, et l’exemple typique du genre de disques que l’on aimerait voir plus souvent publiés par des groupes français. A n’en pas douter, les Norvins sont munis d’une culture musicale énorme et de capacités d’instrumentistes très au-dessus de la moyenne ; ce qui est plus remarquable encore est qu’ils parviennent à honorer leur genre musical de prédilection avec aisance et brio : ce disque laisse présager de concerts mémorables

 

 

Liste des chansons :

1.    Waste of Time
2.    You know what
3.    Monk’s hangover
4.    Hate to be your man
5.    You can’t comin
6.    Dirt is better
7.    It’s a crying shame
8.    Scream and Shout
9.    Dead Zone
10.    Keep me posted
11.    Back to you
12.    Need somebody
13.    Yoga with Mona
14.    Why you lie
15.    Better off dead
16.    Inside you

 

Vidéos :

« Keep Me Posted »

 
« Better Off Dead »
 

 

Vinyle :

The Norvins - Yoga With Mona

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

7 Comments

  1. j’avais acheté l’album chez Gibert, il y a quelques semaines! vraiment excellent! dans la même que les Satelliters qui sont sur le même label, je crois!

  2. A propos du « soutien du label », j’ai ouï dire qu’il était très discutable (le groupe ne toucherait quedalle sur la vente de ses disques).

    Soutien d’estime 🙂

  3. Avec Soundflat, on récupère 10% de tout ce qui est pressé et à charge pour nous de l’écouler. C’est pas le contrat du siècle, on n’ en vit pas et de toute façon on s’en branle. Par contre, voir
    notre album en vente à Tokyo, Madrid, Berlin, etc.. avec des gens qui l’achètent (on a reçu des mails de fans au Japon, Nouvelle Zélande…) ça, n’a pas de prix… A notre niveau
    c’est la distribution qui est importante.

Laisser un commentaire