THE STROKES – Juicebox Une histoire d’amour et de regret

(RCA – Rough Trade ; 2005)

Depuis l’année 2001 et la sortie de leur premier album, Is This It ?, la discographie des Strokes a été une suite de déceptions plus ou moins grande. La vague rock du début des années 2000, qu’ils ont en grande partie initiée, s’est passée d’eux pour sortir de grands albums. Lorsque sort ce 45 tours, à l’automne 2005, le groupe a terminé l’enregistrement de son troisième LP.

La face A, « Juicebox »,  est un morceau efficace ; certes, en aucun cas il ne s’agit de la meilleure chanson du groupe, mais c’est une piste sur laquelle la ligne de basse à la Batman Theme maintient sans difficulté le groupe à flot : malgré une relative froideur dans la production, le morceau fonctionne bien, avec une petite rupture de rythme, typique des Strokes et parfaitement exécutée.

La bonne surprise se trouve en réalité sur la face B, où la chanson « Hawaii » présente un groupe qui semble s’amuser à chanter son amour irraisonné pour l’archipel hawaiien. Le rythme est rapide, les paroles sont gentiment idiotes, et les guitares tranchantes se répondent avec une précision diabolique, Casablancas oublie d’être obnubilé par la pose rock’n’roll über-cool et se lance dans des envolées à la Plastic Bertrand… Caché en face B d’un single, « Hawaii » est le dernier grand morceau des Strokes.

  

 

Tracklisting :

Face A : « Juicebox »
Face B : « Hawaii » *

 

Vidéos :

La vidéo de « Juicebox », pas franchement réussie :

 
Un montage de photos et les paroles approximatives accompagnent la chanson « Hawaii » :
 

 

Vinyle :

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.