TIM COHEN – Laugh Tracks Etat de grâce

(Captured Tracks 2010)

Deuxième album solo du prolifique Tim Cohen (aimable barbu à la tête des Fresh & Onlys), Laugh Tracks, publié en aout 2010, n’a que très peu quitté notre platine depuis sa sortie tant il fut un de nos disques de chevet de l’automne dernier. Souvent évoqué en ces pages mais jamais chroniqué, cet album a depuis été suivi du formidable Play It Strange des Fresh & Onlys, et Cohen vient d’annoncer la publication prochaine d’un troisième opus intitulé Magic Trick. Il était donc temps de s’arrêter sur ce fascinant Laugh Tracks

Comme tout bon projet solo qui se respecte, l’œuvre de Tim Cohen se veut semi-acoustique et ouverte aux expérimentations et bidouillages solitaires de son auteur. A la différence de Two Sides Of Tim Cohen, son prédécesseur, qui était un album de rupture, lourd et ombrageux, Laugh Tracks est un album enjoué, léger et estival. On y trouve une bluette acoustique aux allures de comptine (« Oh Oh Oh » qui rappelle les œuvres de Kimya Dawson des Moldy Peaches), plusieurs ballades énamourées de grande classe (« That’s My Baby », « Mine’s The One » et l’immense « Wonderful Life »), et quelques morceaux d’inspiration west coast qui font le lien entre le deuxième album des Fresh & Onlys (Grey-Eyed Girls) et le troisième (Play It Strange), tels « Deep Blue Sea », superbe ballade ensoleillée, « Send No Sign » et « A Mind Of Their Own », dont les trompettes rutilantes et le rythme enlevé évoquent le Belle & Sebastian de « Like Dylan In The Movies ». 

Tout cela est bien sûr livré dans un écrin lo-fi avec une agréable ambiance de « fait maison » qui rend l’album très attachant. On n’a pas affaire au side-project fainéant d’un artiste confirmé vautré dans son transat mais à un disque rigoureux et travaillé dans lequel l’accent est porté sur les mélodies (et non l’énergie et les riffs comme chez les Fresh & Onlys). Comme dans tout ce qu’il a fait en 2010, Tim Cohen semble touché par la grâce, espérons que cet état perdure le plus longtemps possible.

  

 

Tracklisting :

  1. Oh, Oh, Oh
  2. Wonderful Life
  3. A Mind Of Their Own
  4. Laughter
  5. Deep Blue Sea
  6. I Lifted My Arms
  7. That’s My Baby
  8. Send No Sign
  9. Mine’s The One
  10. Pray For Me
  11. Small Things Matter

 Le MySpace de Tim Cohen : www.myspace.com/timmycohen

 

Vidéo :

« Oh Oh Oh »

 

Vinyle :

Tim Cohen - Laugh Tracks

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

7 Comments

  1. C’est bien de parler de ce disque !

    (pas la chronique de l’année si je puis me permettre mais la sincérité du propos suffit parfois… et puis faut en garder sous le coude pour l’hypothétique jour où il sortira un truc absolument
    extraordinaire)

  2. C’est bien de parler de ce disque !

    (pas la chronique de l’année si je puis me permettre mais la sincérité du propos suffit parfois… et puis faut en garder sous le coude pour l’hypothétique jour où il sortira un truc absolument
    extraordinaire)

  3. C’est bien de parler de ce disque !

    (pas la chronique de l’année si je puis me permettre mais la sincérité du propos suffit parfois… et puis faut en garder sous le coude pour l’hypothétique jour où il sortira un truc absolument
    extraordinaire)

Laisser un commentaire