WHITE FENCE – Family Perfume vol.2 Marathon Man II

(Woodsist 2012)

Second volet du dyptique sorti par White Fence au printemps 2012, ce Family Perfume vol.2 propose quinze nouvelles chansons de Tim Presley ; comme son prédécesseur, il reflète l’univers de son auteur et en offre une nouvelle perception grâce à une perspective sensiblement différente. Certains aspects déjà connus du « son » White Fence se retrouvent ici présentés : quelques solos de guitare, la voix qui semble s’abriter derrière un écho important. Ce qui est nouveau dans cet album, c’est l’unité de sa première partie : jusqu’à « Upstarts Girls »,  le son se caractérise par une relative unité. La musique est principalement contemplative, volontiers lente ; la voix semble à l’abandon, les passages instrumentaux se chargeant de placer l’auditeur dans une ambiance apaisée.

« Lizard’s First » est une balade psyché dans la lignée des toutes premières chansons de Pink Floyd (1966-1967) et celles présentes sur les albums solos de Syd Barrett. L’imitation est la forme la plus sincère de l’admiration : la chanson est agréable, plutôt réussie et fait office de clin d’œil à tous ceux qui connaissent les chansons de Syd Barrett – le risque étant toutefois que l’auditeur décide d’abandonner la copie pour retourner à l’original. Plus loin dans le disque (sur « Stomach Sexes »), Presley utilise à nouveau une autre marque de fabrique de Syd Barrett : le passage soudain du chant à une note extrêmement basse. 

L’ensemble de l’album présente différents styles musicaux, mais à notre avis, Tim Presley est n’est jamais aussi convaincant que lorsqu’il enregistre de délicates ballades légèrement dégingandées : « A Good night » est un bon exemple des morceaux de ce type, tout comme le sont « Be at home » ou « King of the decade », qui clôt l’album de très belle façon. Avec ce disque intimiste, White Fence poursuit sa route sans jamais paraître se soucier du monde qui l’entoure : Family Perfume vol.2 est un disque très personnel, un album réussi (mais non exceptionnel) qui fournira aux amateurs de morceaux psychédéliques lo-fi ce qu’ils réclament.

 

 

Listes des chansons :

  1. Groundskeeper’s grass (Man’s Man)
  2. She relief
  3. I’d sing
  4. Real smiles
  5. Lizard’s First *
  6. It’s confusing when you wake up
  7. Upstart girls
  8. Stomach sexes
  9. A good night *
  10. Latchkeys
  11. Anna
  12. Be at home
  13. Makers
  14. Tame
  15. King of the decade *

  

Vidéos :

« She Relief »

 

  

 Vinyle :

image

 

L’article sur le Volume 1est ici : White Fence – Familiy Perfume Vol.1

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

1 Comment

  1. « Family Perfume vol.2 est un disque très personnel, un album réussi (mais non exceptionnel) qui fournira aux amateurs de morceaux psychédéliques lo-fi ce qu’ils réclament »

    c’est exactement ça. Et Marathon Man il faut aussi l’être pour chroniquer deux disques aussi denses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.