WHITE FENCE – White Fence Garage psyché

(Make a mess ; 2010)

Le chanteur de Darker My Love, Tim Presley, également membre des extraordinaires Strange Boys, vient de commencer une carrière solo, sous un nom tellement idiot qu’il est aussi celui de l’album, dont la pochette laisse dubitatif. Le contenu de l’album, s’il est largement hétéroclite, ne laisse en revanche aucun doute possible sur la qualité du produit. Tim Presley propose seize pistes variées et inspirées, allant d’un morceau qui évoque « Incense and Peppermints » du Strawberry Alarm Clock  à « Be right too »,  la ballade sous influence Lennon qui termine le disque, en passant par le garage pur sucre de « Destroy everything ».

Ce disque contient seize chansons, qui se situent pour la plupart dans une ambiance semi-acoustique invitant à la rêverie et à la contemplation… On retrouve les dissonances délicates et les chœurs hésitants des disques des Strange Boys, des solos de guitares souvent aussi approximatifs que psychédéliques. Les chansons sont immédiates, et l’inspiration de Presley impressionnantes : en trois mesures de guitare, on sait déjà que le morceau « I’ll follow you » sera une réussite. Cette chanson, la plus ambitieuse (et la plus longue) de l’album, est un véritable tour de force : une ballade délicate et planante, qui résume bien l’esprit d’une majeure partie du disque.

Quelques pistes de White Fence, cependant, sont plus agressives : leur rythme est plus rapide, et une guitare électrique vient y déblayer le terrain avec des riffs salaces : « Destroy Everything » ou encore « Baxter Corner » et son rythme prenant et « Box Disease / Today Bond », entièrement portée par un riff de guitare.  

Avec ses pistes courtes et sa production bancale, White Fence donne parfois l’impression de se trouver en présence d’une compilation de démos. Ce choix de réalisation pourra gêner les gens qui attendent d’un disque une production digne de ce nom ; néanmoins le talent de Tim Presley est évident, et le disque se révèle finalement excellent, tant les morceaux possèdent des atouts flagrants : les mélodies implacables s’enchaînent les unes aux autres et s’impriment immédiatement dans la tête de l’auditeur.

 

 

Liste des chansons :

  1. Mr. Adams *
  2. Who feels right ?
  3. Slaughter on Sunset Strip
  4. I’ll follow you
  5. The Love between *
  6. Sara Snow *
  7. Baxter Corner
  8. The Gallery
  9. Tildas
  10. Destroy everything
  11. Ring around a square
  12. Box disease / Today bond
  13. Hard finish on mirror mile
  14. A need you
  15. Sick doctor blues
  16. Be right too *

 

Vidéos :

« Sara Snow »

 
« Mr Adams »
 

 

 Vinyle :

White Fence

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

3 Comments

Laisser un commentaire