SCREAMIN’ JOE NEAL – Rock And Roll Deacon Les as du rock'n'roll, épisode 14

23 juillet 2014 Béroalde de Fuzz 0

  De Lou Reed à Manowar, nombreux sont ceux qui ont confessé en grande pompe leur amour immodéré pour la musique qui nous occupe ici ; rares sont ceux qui l’ont fait avec aussi peu de finesse et de raffinements superfétatoires que Screamin’ Joe Neal. Cet obscur personnage consacre l’essentiel de son « Rock And Roll Deacon » à hululer « rock’n’roll » à toute allure, avec le maximum de capacité pulmonaire humainement concevable, et en ajoutant de-ci de-là au petit bonheur deux ou trois autres slogans presque articulés, point trop chargés en valeur sémantique ajoutée. Si on ajoute que ce maniaque trépigne sur […]

QUO VADIS. Zeppelin Party French Freaks, épisode 2

30 janvier 2014 Béroalde de Fuzz 1

French Freaks, épisode 2 Quo Vadis: « Zeppelin Party » En France, en 1972, on faisait mieux que Led Zeppelin. (Pas compliqué, rétorqueront les fidèles lecteurs dont nous partageons les goûts. Ayez cependant l’obligeance de ne pas désamorcer notre phrase d’accroche.) « WWWwaaaaooOOUwwwaaaaoumMm LED ZEPPELIN !!! WOCKENWOLLE !!! » On faisait mieux, parce que pour accompagner Led Zeppelin, on avait Serge Gainsbourg et les rimes riches de son phrasé au textualisme lysergique. (Et si ce n’étaient pas eux en personne, alors ce devaient être leurs frères.) Fantasme? Non, réalité: ça s’appelle « Zeppelin Party » et c’est un énorme tube de heavy-disco […]

SCHIZO – Schizo ! French Freaks, épisode 1

23 janvier 2014 Béroalde de Fuzz 3

  Et si Lemmy avait chanté pour un groupe psych-funk freak-glam-spatial-sex-bubblegum? Alors, à n’en pas douter, son organe rauque aurait émergé des cercles ophidiens d’une wah-wah claustrophobe. Un rythme deleuzien brosserait ses camaïeux viraux par-dessus le canevas noueux d’une basse organique (voire intestinale). Ce trip interlope se concluerait en non-tube fiévreux dans les profondeurs d’un hit-parade mao-spontex. C’est un comble: à la fois grouvy et résolument anti-psychiatrique, Schizo existe. Il fallait qu’il fût français. Dans sa soixante-huitarde et folle jeunesse, l’allumé électronicien Richard Pinhas arborait une touffe afro hendrixéenne digne de notre plus grand respect. Entre deux baudrillarderies, il participait à […]

BILL HALEY & THE FOUR ACES OF WESTERN SWING – A Yodeller’s Lullaby Les as du rock'n'roll, épisode 13

10 janvier 2014 Béroalde de Fuzz 1

  Le Eddie Van Halen du yodel: voilà le titre qu’aurait dû Bill Haley garder dans la mémoire collective. Du yodel? Le kitsch folklo nous aurait-il miné la cervelle?… Quel rapport avec les légitimes préoccupations quotidiennes du rockeux à banane raide ou blacklippeux étique? Pas de malentendus: en matière de country, nous ne parlons pas variétoche décadente à base de chanteuses platinées et de silicone, manufacturée au crépuscule de Nashville. Il est au contraire ici question de cette nébuleuse matricielle des musiques du Sud. Le rockab‘, qu’est-ce, sinon une histoire de zazous hillbilly giclant la testostérone et jouant des chansons […]

SUZI QUATRO – Daytona Demon Les outrageux du glam, épisode 4

24 octobre 2013 Béroalde de Fuzz 4

  Quiconque a déambulé par nos vide-greniers dominicaux, n’aura pas manqué les piles de 45 tours écornés d’une certaine Suzi Quatro, compressés entre un Clayderman et un Anarchic System. Vestiges maculés d’un éphémère succès. Souvent, les gens de goût n’apprécient pas Suzi Quatro plus que ça. Il est permis de s’interroger. Il est vrai: sa vilaine voix de tête a vite fait d’irriter, surtout quand elle braille plus que de raison sur des refrains colossaux. Ses ouvrages alignent les tics de l’époque (normal, c’est signé Chinn-Chapman) : production sans finesse, vocaux métallisés comme d’une mégère s’époumonnant casquée d’un aquarium en fer-blanc, […]

THE SWEET – Ballroom Blitz Les outrageux du glam, épisode 3

9 octobre 2013 Béroalde de Fuzz 3

   « Rebels Rule : la Chanson glam? » (B.du Fuzz, Caveaux – Outrageux du glam n°1) Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme bêtises parfois. Chacun sait que le glam se résume en quatre minutes : « Ballroom Blitz ». On s’en doute, la vie quotidienne du glammeux n’est pas une sinécure. Sa dégaine chamarrée, parfois ingrate, et son goût vestimentaire à tout le moins peu consensuel prête au quolibet, sinon à l’agressivité chagrine. Imagine-t-on Alice Cooper acheter une baguette chez le boulanger ? Slade au pressing ? C’est ainsi que les très visuels The Sweet se sont fait recevoir à coups de bouteilles dans […]

LARRY WILLIAMS – Slow Down Les as du rock'n'roll, épisode 12

8 février 2013 Béroalde de Fuzz 4

  Si son maître et ami Little Richard a toujours été tiraillé entre le ministère du Seigneur et sa vocation pour le rock’n’roll, le grand Larry Williams, plus séculier, n’a guère balancé entre sa carrière de chanteur et celle de maquereau. Pour le dire en termes plus ornés, son astre n’a pas longtemps lui sur son audience publique. 1957, Specialty confie à ce jeune loup féru de rock’n’roll à paillettes ascendant rythm’n’blues, une mission taillée sur mesure : combler le créneau laissé vacant par ce même Little Richard alors en pleine crise mystique. Larry sort « Short Fat Fannie », discrète et subtile allusion, et […]

JESSE HECTOR & THE GORILLAS – She’s My Gal Les outrageux du glam, épisode 2

20 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 3

  Rockab’ anglais à la veille des Beatles, mod-freak en 66, costume glammeux avant tout le monde, féru de Troggs et Kinks au milieu des pachydermes symphonistes et autres pompiers hippies, artilleur pub et punk dès 74, puis revivaliste du garage puriste à l’époque funeste des Smashing Pumpkins : il y a des gens, assez rares, qui ont tout juste. S’il est bien un héros oublié du rock’n’roll, c’est Jesse Hector. Nécessairement, personne ne parle jamais de lui. Depuis son rock’n’roll trio et les psych-mod The Clique (cf. Rubble), il a pourtant joué dans une ribambelle de groupes (en général nommés à […]

IRON VIRGIN – Rebels rule Les outrageux du glam, épisode 1

6 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 7

  Ils portaient des ceintures de chasteté sur leur photo promo, braillaient des chorus lyriques troupiers à la Queen et faisaient passer The Sweet pour des intellos frigides : et si Iron Virgin étaient de purs génies ? Et leur « Rebels Rule », le plus grand hymne rock’n’roll ? (Il est permis de rêver.) Outranciers parmi les outranciers glamouzeurs de l’époque, en 1974, et ce n’est pas peu dire : la surproduction clinquante, la rythmique régressive et unanimiste à la Gary Glitter, les costumes qui rendent aveugles (sur scène, ils auraient même enfilé des casques de football américain), le refrain gimmick en forme de pièce montée […]

DANS LES CAVEAUX DU FUZZ. Les Outrageux du Glam Série n°2

1 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 0

Dans les caveaux du Fuzz :Seconds couteaux et perles de série B LE GLAM : POUR QUOI FAIRE? En dépit des préjugés chers à l’homme du commun, le glam était une affaire sérieuse. N’allons pas lui reprocher ses slogans neuneus, ses fringues insoutenables, ses textes de cancres; oublions prods lourdingues et chorus braillards à en faire honte à Oasis (qui leur doit tant). Du haut de leur platform-boots kilométriques à paillettes et sous leurs permanentes en forme de poulpe, ces mecs avaient une mission.  L’aube des seventies se levait sur un triste spectacle. Tout le monde se tripotait les branchies sur les […]

DANS LES CAVEAUX DU FUZZ. French Freaks : introduction Série n°3

1 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 0

Dans les caveaux du Fuzz :Seconds couteaux et perles de série B En France, on n’a pas l’accent tonique anglo-saxon, mais on a des poètes: c’est déjà ça. Il n’est pas question de remettre ici sur le tapis la question houleuse et ô combien passionnante et électrique des rapports entre la musique d’Eddie Cochran, du Diable et de Timmy Lampinen d’une part, avec d’autre part la patrie de Chateaubriand, de Lucas Trouble et du camembert. La question centrale demeure celle de la langue: Vaugelas peut-il twister ? Des Chats et Chaussettes d’hier aux Dadds ou Fleurs de Bach aujourd’hui, en passant […]

JOHNNY HORTON – Honky Tonk Hardwood Floor Les as du rock'n'roll, épisode 11

27 septembre 2012 Béroalde de Fuzz 1

  Johnny Horton avait une passion, une prenante et grande passion : la pêche à la ligne. Qui sait combien de temps il eût ainsi taquiné le goujon ? si après une jeunesse pérégrine, un instant improvisé chercheur d’or en Alaska, il n’avait contracté un passe-temps : le chant et la composition. D’où une carrière aussi brève que multiforme et accidentée. Lauréat d’un concours de jeunes talents, il parie pour la vie d’artiste. Sous la houlette d’un manager pas forcément avisé, il interprète une country honorable. Sa vie de perpétuel chemineau, toujours balancé entre la Californie natale et sa terre texane d’élection,  aura […]

HARRY LEE – Kiss An Eskimo Les as du rock'n'roll, épisode 10

21 septembre 2012 Béroalde de Fuzz 2

  Si des noms comme Memphis ou Detroit sonnent tout auréolés de légende et de magie aux oreilles de l’amateur de rock’n’roll, il n’a en revanche échappé à l’attention de personne que, dans le même domaine, une contrée se signalerait par des apports beaucoup plus modestes : l’Alaska. Ce serait sans compter Harry Lee, le plus grand rockeur esquimau. Ni amateuriste ni d’incompétent, « Kiss An Eskimo » ravira néanmoins par son charme ingénu les amateurs d’art brut à la Shaggs ou Blousons Noirs. Sur fond de basses grattées consciencieusement et de carillons aigres à la guitare, un chanteur saugrenu à la voix de […]

GLEN GLENN – Everybody’s Movin’ Les as du rock'n'roll, épisode 9

5 juillet 2012 Béroalde de Fuzz 2

  Hommage soit rendu à l’un des plus beaux rockabilly : le somptueux et rayonnant « Everybody’s Movin ‘ », presque aussi grand, noble… classique ! que le « Long Blond Hair » de Johnny Powers. Glen Glenn (notons le pseudo parfait, quoique imposé à M.G.Troutman qui s’en battait les flancs), un autre de ces nombreux qui-auraient-pu-être, avait la foi et le désir, avait la classe ; irréprochable fruit de l’Amérique par sa naissance (Joplin, Ozark Mountains dans le Missouri) destiné à la country dans laquelle il débutera sans peine ; et surtout oint du Roi, après sa rencontre personnelle avec Presley au terme du premier concert de celui-ci sur […]

THE COLLINS KIDS – Hop, Skip And Jump Les as du rock'n'roll, épisode 8

14 juin 2012 Béroalde de Fuzz 2

  On n’a pas attendu la génération Naast pour faire rocker les mômes. Au royaume des sauvageons, les Collins Kids représentèrent l’une des plus singulières attractions jamais vues : Lorrie, radieuse cariatide country pop, dès quatorze ans pleine d’assurance et à seize de magnétisme, et Larry, lutin sauteur de neuf-onze ans harnaché d’une Mosrite à double manche. Si leurs débuts à la télévision en 1953 (au Town Hall Party californien, ils obtiennent un rendez-vous régulier), alors que leurs voix n’ont pas encore muées, concernent d’abord un public enfantin (exemple: « The Cuckoo Rock » gentil, vite agaçant), très vite, dès 1956, le spectacle tourne à… autre […]

STUD COLE – Burn, Baby Burn Les as du rock'n'roll, épisode 7

7 juin 2012 Béroalde de Fuzz 2

    Quoi? Qu’est-ce que c’est? L’alarme incendie?… Assaut de mammouth épileptique? Ce cri perçant, ce brame de défi, Ragnarok enfin, l’Armageddon? Et ce tonnerre de fuzz, ce break fracassant? Non, c’est Patrick Tirone, ou plutôt Stud Cole, petit mec de Los Angeles, mèche arrogante, qui, à trop biberonner aux ondes FM rock’n’rollantes dans son enfance nouillorkaise, n’est jamais redescendu de son nuage. En pleine communion Summer of Love, au milieu des hippies à poil long et des lecteurs de Tolkien, il rêve pin-up, cadillacs roses, et se fantasme en crooneur malsain et solaire. C’est peu de dire que le caverneux […]

ESQUERITA – Rock The Joint Les as du rock'n'roll, épisode 6

31 mai 2012 Béroalde de Fuzz 2

  Piano hors tempo, hululements incontrôlables, perruque à double épaisseur, lunettes extraterrestres, exubérance moustachière et vestimentaire à faire passer les pires choucroutes glamouzesques de Slade ou The Sweet pour des modèles de goût : on aurait tort de ne voir en Esquerita que le second couteau par excellence. Il est vrai, le bonhomme, peu porté sur le minimalisme tatillon et la sobriété revêche, ne dispose pas le musicologue orthodoxe à l’indulgence. Souvent répertorié en petits caractères dans les pages annexes des sagas du rock’n’roll, Eskew Reeder (ou Esquerita, d’après ses initiales S.Q.) ressemble à une version outrancière du déjà peu sobre […]

SPARKLE MOORE – Skull & Crossbones Les as du rock'n'roll, épisode 5

24 mai 2012 Béroalde de Fuzz 3

  Si un bon dessin vaut mieux qu’un long discours, un simple coup d’oeil permettra de saisir la dimension considérable de la fulgurante Sparkle Moore dans le vaste petit monde du rockabilly. Plus qu’une tigresse: une allure jamais vue. Plus qu’une allure: un son à l’avenant. Dans ce monde d’hommes qui ne serait rien, rien, rien, sans dame ni damoiselle, elle n’a pas été l’unique. La reine serait Wanda, la dauphine Brenda Lee, et la cousine, la trop négligée Jane Martin (dont il faudra bien causer un jour ici). C’est que, pas bête, à l’époque on s’était vite mis en […]

GENE MALTAIS – The Raging Sea Les as du rock'n'roll, épisode 4

17 mai 2012 Béroalde de Fuzz 3

  Elles ne sont pas données à tout le monde, la dégaine et la voix d’Elvis. Gene Maltais l’a compris; avec sa sympathique trogne de petit canard et son registre si particulier, il eût été malavisé de jouer au Ricky Nelson ou à Cliff Richard. Il a donc fait beaucoup mieux, lui qui tenait à entrer en grand fracas dans l’Histoire; au coeur, une foi farouche en son étoile, aux basques, une déveine tenace. Originaire du New Hampshire, il sillonnera des années toute l’Amérique, seigneur sans fief, en quête du lieu adéquat. Débarqué à Nashville, il force les portes de Decca, pour […]

RONNIE SELF – Bop-A-Lena Les as du rock'n'roll, épisode 3

10 mai 2012 Béroalde de Fuzz 2

  C’était tout de même une époque épatante, celle où un morceau aussi frénétique que « Bop-A-Lena » entrait dans les hit parades. Certes, à la 68ème place du Billboard seulement, certes, ce fut le seul succès de Ronnie Self, mais tout de même, tout de même. Tempo martelé par le piano et la batterie roulante, voix éraillée de vrai maniaque, avec ce rock’n’roll survolté mené pied au plancher, c’est déjà le punk en personne qui fait irruption sur la place publique. L’histoire fut, comme pour tant d’autres de ses confrères hélas, bien brève, mais Ronnie Self tuait ; aucun doute, il faisait partie […]

JOHNNY POWERS – Long Blond Hair Les as du rock'n'roll, épisode 2

3 mai 2012 Béroalde de Fuzz 3

  « Ouais, le rockabilly, c’est toujours la même chose. » Garder son calme. S’abstenir de toute voie de fait (pourtant légitime). Esquisser un sourire en coin. Avec une ampleur de sénateur, se lever, fureter dans la discothèque, entre les Desperate Rock’n’Roll, les Sun Records et autres Rare Rockabilly. Cérémonieux et souverain, poser le vinyle sur la platine, lancer l’affaire, observer. Observer la déconfiture de l’odieux philistin: à l’instant que carillonne la guitare de « Long Blond Hair (Red Rose Lips) », c’est inévitable – la paisible soirée entre copains se métamorphose en orgie épileptique, tohu-bohu de danses frénétiques où les épaules secouent et les […]