DEVENDRA BANHART – Little Yellow Spider Hippie-Folk intouchable

12 septembre 2010 Rémi 0

(Young God Records / XL Records ; 2004) Au moment où sa carrière s’est développée de façon rapide et remarquable (entre les années 2003-2004), Devendra Banhart apparaissait comme un artiste au style inclassable, et dont le talent et la créativité ne semblaient pas avoir de limites. Les deux LP sortis en 2004, à moins de six mois d’intervalle (Niño Rojo et Rejoicing in the hands), restent les symboles du talent débordant de Banhart. Les deux chansons proposées par cet EP sont issues de ces deux albums : la face A présente la version studio de « Little Yellow Spider », et la face B […]

Aucune image

DESOLATION ROW Vol.2 Encore plus d'albums à ne pas écouter (Juillet - Décembre 2009)

9 mars 2010 Eric 7
Ceci est l'article 2 sur 5 de la série DESOLATION ROW

  Mars 2010… le moment n’est-il pas parfaitement choisi pour achever le bilan des mauvais disques de l’année 2009? « Pas du tout », nous répondriez-vous sans doute, avant d’enchaîner par quelque chose de vexant dans le genre de « vous êtes salement à la bourre, comme d’habitude. »   Que cela soit clair : dans l’hypothèse où cette conversation se produirait, vous n’auriez pas tort. BLAKROC : BlakrocQuand un des meilleurs groupes de blues s’associe à une flopée de rappeurs, il en résulte un album qui n’a réjoui ni fans des Black Keys, ni amateurs de hip-hop. Un croisement intéressant, mais qui manque […]

DEVENDRA BANHART – Smokey Rolls Down Thunder Canyon Erosion

28 novembre 2007 Eric 4

(XL 2007) Après une orgie d’albums folk acoustiques en 2004 et un successeur opulent mais inégal, Devendra Banhart se trouve dans une situation complexe : son nouveau disque ne peut que décevoir. Les fans de la première heure regrettent le folk déglingué à la Marc Bolan mais espèrent du changement. Doit-il continuer dans la veine festive de « I Feel Just Like A Child » (qui lui a ouvert un nouveau public) ? Doit-il continuer seul à la guitare ou en groupe ? Plus les albums vont, plus l’aura mystique qui entourait Banhart s’évapore. Moins perché qu’on l’imaginait, le troubadour barbu n’arrive plus à […]

DEVENDRA BANHART. Live Hippyland (London Astoria - Mercredi 16 Novembre 2005)

12 janvier 2005 Eric 2

C’est une affluence des grands jours en ce soir de Novembre qui accueille la caravane ambulante des joyeux hippies que sont The Hairy Fairy. Car c’est officiel, ce n’est pas Devendra Banhart que nous voyons ce soir mais un véritable groupe, un collectif au répertoire huilé dans lequel chacun a son moment de libre expression. Toute la soirée, le barbu de San Francisco n’aura cesse de répéter cet état de fait et de s’affirmer en tant que la figure de proue d’un groupe folk-rock psychédélique dans la lignée des Byrds. On aura donc vu trois groupes ce soir, le premier étant […]

DEVENDRA BANHART – Cripple Crow La barbe?

5 janvier 2005 Eric 3

(XL 2005) La révélation de l’année dernière est de retour sur nos platines et sur la une des magazines représentatifs d’une incertaine intelligentsia parisienne. Devendra Banhart fait partie de ces gens qui rendent le monde meilleur, ceux qui poussent un ado paumé à acheter sa première gratte et à se faire pousser les cheveux (les favoris viendront plus tard), une personne à part. La sortie de trois album en moins d’un an (deux solo, un avec le groupe Vetiver) et son image de troubadour perché (cf. « A Sight To Behold » sous LSD chez Jools Holland et son premier album au titre improbable […]