TY SEGALL – Emotional Mugger Coup de maître

16 février 2016 Léo 0

(Drag City 2016) Rappel des faits : en 2014, Ty Segall se pose pour la première fois de sa carrière et consacre plusieurs mois à Manipulator. Il passe quelques semaines en studio, travaille ses morceaux plus qu’à l’accoutumée et publie un double album qu’on a parfois qualifié (un peu abusivement) de « classic-rock », varié et empli de tubes bien composés et bien enregistrés. Quelques mois plus tard, il se lance avec Charles Moothart et Chad Ubovich dans la confection de Fuzz II, un autre double album monstrueux que les trois hommes passèrent un temps fou à achever à force de perfectionnisme. Deux […]

WAND – 1000 Days Freak pop

9 décembre 2015 Léo 0

(Drag City 2015) Un batteur gringalet pourvu d’un faciès acnéique et fouinard, qui dévoile un torse bardé de tatouages quand il commence à taper trop fort sur son set. Un bassiste mutique caché sous une masse de cheveux gras et noirs de geais, qui ne cesse de headbanger que pour perdre son regard azur dans les profondeurs des salles de concert. Un claviériste chicano qui scrute la foule avec circonspection, un bout d’oreille en moins et l’air complètement ravagé. Au beau milieu de cette bande de freaks un peu flippants, un chanteur aux allures glam, beau gosse et charmeur, accompagne le […]

TY SEGALL – Manipulator L'appel du large

8 octobre 2014 Eric 0

(Drag City 2014) Depuis le début de sa carrière, Ty Segall est un homme pressé. Ses albums, publiés par grappes tous les ans, s’enchaînent souvent avant qu’on ait achevé d’apprécier toutes les saveurs des précédents et l’homme passe sa vie sur la route à diffuser la bonne parole du Ty Segall Band autour du monde occidental. Or, pour la première fois depuis ses débuts sans doute, Ty Segall a décidé de lever le pied. Pour faire Manipulator, il a pris le temps. Un mois en studio chez Chris Woodhouse, là où à titre de comparaison Melted avait été bouclé en trois […]

TY SEGALL – Gemini Pour complétistes seulement

17 avril 2014 Eric 0

(Drag City 2013) Il semble que Drag City ait été pris d’un vent de panique au moment de faire la compta de sa trésorerie pour l’année 2013. Après examen des chiffres, le constat était formel : Ty Segall n’avait publié qu’un seul album sous son nom en cette année civile. Un album acoustique, en plus ! Il fallait rétablir cette anomalie au plus vite, quitt à agir dans la précipitation et faire n’importe quoi. Début novembre, le label annonça ainsi la publication d’un album en édition ultra-limitée. Un album de démos du Twins de 2012 finement nommé Gemini. Ouf, l’honneur était sauf. La […]

TY SEGALL – Twins Nouvelle star

16 janvier 2013 Eric 21

(Drag City 2012) Après des années à sortir des albums fantastiques et à sillonner les routes, Ty Segall a enfin rencontré la reconnaissance du public et des médias. C’est amplement mérité si vous voulez notre avis (et de toute façon même si vous n’en voulez pas on le donne quand même), on pourrait même dire : « il était temps ». Il aura donc fallu que Ty Segall sorte trois albums dans la même année afin que les médias traditionnels s’aperçoivent qu’il se passait un truc du côté de San Francisco, où quelques types envoient le meilleur rock’n’roll de la planète depuis […]

TY SEGALL – Spiders Back to noise

29 janvier 2012 Eric 1

(Drag City 2011) Ty Segall s’est assagi ? Ty Segall est en train de virer mainstream ? Pas de panique, le wonderboy de San Francisco revient avec un single bruitiste qui vient rappeler à tout le monde qu’il a plus d’une corde à son arc. Certes Goodbye Bread était épuré, relativement clean après le maelstrom de larsens du génialissime Melted, mais Segall vient du garage-punk et adore expérimenter avec les grésillements divers que peut produire la rencontre d’une guitare, d’un ampli foireux et d’une pédale big muff. La face A trash-punk de Reverse Shark Attack en témoigne, la cassette Weird […]

TY SEGALL – Goodbye Bread Encore une réussite

17 août 2011 Eric 53

(Drag City  2011) Apprécié et soutenu en ces pages depuis quelques années désormais, Ty Segall a vu son statut de petit prince du garage-rock californien changer en 2010 avec la publication de Melted, album gorgé de reverb et à l’esthétique grunge qui lui a autant aliéné de fans qu’il lui a permis de percer auprès d’un public plus vaste. Le one-man band rustre des débuts avait fait place à une rock-star aux longs cheveux blonds et aux chemises de bucheron. Une question taraudait son public : Ty Segall était-il en train d’initier un revival 90s ? Allait-il se muer en […]

DEATH – For The Whole World To See Chef d'oeuvre perdu

23 avril 2010 Eric 8

(Drag City Records 2009) Ben Blackwell, batteur des Dirtbombs et historien expert en ce qui concerne l’histoire musicale de la ville de Detroit vous le dira : Death est un des groupes les plus doués qu’ait connu la Motor City, une de ses meilleures adresses, le connoisseur’s choice ultime pour les amateurs de rock abrasif. Qui étaient Death ? Trois blacks de Detroit qui ont enflammé la scène locale au début des années 70 avant de disparaître dans l’oubli. Trois frangins, David, Bobby et Dannis Hackney, nourris au R’n’B de Motown et traumatisés par un concert des Stooges. Leurs morceaux, bien […]