THE LEMON TWIGS – Do Hollywood Take the kids off Broadway

17 octobre 2016 Léo 2

(4AD 2016) Voici un album qui, s’il rencontre le succès qui lui est promis, risque de faire couler beaucoup d’encre et attisera probablement bien des jalousies. Michael et Brian d’Addario, les deux frangins qui forment les Lemon Twigs, cumulent les tares : ils sont jeunes (17 et 19 ans), surdoués, New-Yorkais, fils à papa, enfants stars (ils ont joué dans plusieurs production hollywoodiennes dès leur plus jeune âge), revivalistes, arborent le mullet et ont signé sur un label d’envergure internationale (4AD, maison des Cocteau Twins ou des Pixies autrefois, d’Ariel Pink aujourd’hui) avant même d’avoir fait leurs armes dans le […]

KING TUFF – Black Moon Spell Sans surprise

7 janvier 2015 Eric 0

(Sub Pop 2014) Après deux albums d’excellente facture, King Tuff est à un tournant. Son deuxième album avait été un des succès surprises de 2012, s’attirant un succès inattendu sur les radios campus américaines,et Kyle Thomas doit désormais se montrer à la hauteur d’un public désormais devenu exigeant. Afin de ne pas perdre la main, le roi s’est entouré de ses fidèles pour son troisième album. On retrouve ainsi son groupe de scène sur tout le disque, avec notamment l’inénarrable Magic Jake à la basse, tout marcel dehors. A la production, Bobby Harlow fait encore des siennes pour ce qui est sa première production […]

DAVID BOWIE – Hunky Dory Formule gagnante

26 janvier 2014 Eric 6

(RCA 1971)  Hunky Dory est peut être le disque le plus important de l’exceptionnelle discographie de David Bowie. Troisième album officiel de l’artiste – sous ce patronyme en tous cas – celui-ci marque la première collaboration entre le chanteur et Mick Ronson, guitariste surdoué originaire de Hull. Entièrement arrangé par ce dernier, Hunky Dory bénéficie aussi de la présence d’excellents musiciens comme le futur Yes Rick Wakeman et ceux qui deviendront l’année suivante les Spiders Of Mars (Trevor Bolder à la basse et Woody Woodmansey aux futs), le monstrueux groupe de scène de l’alter-ego de Bowie, Ziggy Stardust. En 1971, […]

SUZI QUATRO – Daytona Demon Les outrageux du glam, épisode 4

24 octobre 2013 Béroalde de Fuzz 4

  Quiconque a déambulé par nos vide-greniers dominicaux, n’aura pas manqué les piles de 45 tours écornés d’une certaine Suzi Quatro, compressés entre un Clayderman et un Anarchic System. Vestiges maculés d’un éphémère succès. Souvent, les gens de goût n’apprécient pas Suzi Quatro plus que ça. Il est permis de s’interroger. Il est vrai: sa vilaine voix de tête a vite fait d’irriter, surtout quand elle braille plus que de raison sur des refrains colossaux. Ses ouvrages alignent les tics de l’époque (normal, c’est signé Chinn-Chapman) : production sans finesse, vocaux métallisés comme d’une mégère s’époumonnant casquée d’un aquarium en fer-blanc, […]

THE SWEET – Ballroom Blitz Les outrageux du glam, épisode 3

9 octobre 2013 Béroalde de Fuzz 3

   « Rebels Rule : la Chanson glam? » (B.du Fuzz, Caveaux – Outrageux du glam n°1) Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme bêtises parfois. Chacun sait que le glam se résume en quatre minutes : « Ballroom Blitz ». On s’en doute, la vie quotidienne du glammeux n’est pas une sinécure. Sa dégaine chamarrée, parfois ingrate, et son goût vestimentaire à tout le moins peu consensuel prête au quolibet, sinon à l’agressivité chagrine. Imagine-t-on Alice Cooper acheter une baguette chez le boulanger ? Slade au pressing ? C’est ainsi que les très visuels The Sweet se sont fait recevoir à coups de bouteilles dans […]

BARE WIRES – Idle Dreams L'école est finie

14 mars 2013 Eric 0

(Southpaw 2012) RIP Bare Wires. La nouvelle ne date pas d’aujourd’hui, et si on y réfléchit bien elle n’est qu’anecdotique comparée aux disparitions malheureusement bien réelles de Kevin Ayers et de Reg Presley, mais tout de même elle nous agace. Car le temps de quelques albums ébouriffants, Bare Wires ont été un des groupes les plus enthousiasmants à suivre sur disque et sur scène. Leurs concerts étaient des shoots d’adrénaline coupée au boogie, leurs disques des collections de tubes glam, leur application à mener un train de vie dissolu admirable d’idéalisme crétin. Bare Wires étaient des branleurs romantiques, des SDF […]

TY SEGALL – Twins Nouvelle star

16 janvier 2013 Eric 21

(Drag City 2012) Après des années à sortir des albums fantastiques et à sillonner les routes, Ty Segall a enfin rencontré la reconnaissance du public et des médias. C’est amplement mérité si vous voulez notre avis (et de toute façon même si vous n’en voulez pas on le donne quand même), on pourrait même dire : « il était temps ». Il aura donc fallu que Ty Segall sorte trois albums dans la même année afin que les médias traditionnels s’aperçoivent qu’il se passait un truc du côté de San Francisco, où quelques types envoient le meilleur rock’n’roll de la planète depuis […]

JESSE HECTOR & THE GORILLAS – She’s My Gal Les outrageux du glam, épisode 2

20 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 3

  Rockab’ anglais à la veille des Beatles, mod-freak en 66, costume glammeux avant tout le monde, féru de Troggs et Kinks au milieu des pachydermes symphonistes et autres pompiers hippies, artilleur pub et punk dès 74, puis revivaliste du garage puriste à l’époque funeste des Smashing Pumpkins : il y a des gens, assez rares, qui ont tout juste. S’il est bien un héros oublié du rock’n’roll, c’est Jesse Hector. Nécessairement, personne ne parle jamais de lui. Depuis son rock’n’roll trio et les psych-mod The Clique (cf. Rubble), il a pourtant joué dans une ribambelle de groupes (en général nommés à […]

IRON VIRGIN – Rebels rule Les outrageux du glam, épisode 1

6 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 7

  Ils portaient des ceintures de chasteté sur leur photo promo, braillaient des chorus lyriques troupiers à la Queen et faisaient passer The Sweet pour des intellos frigides : et si Iron Virgin étaient de purs génies ? Et leur « Rebels Rule », le plus grand hymne rock’n’roll ? (Il est permis de rêver.) Outranciers parmi les outranciers glamouzeurs de l’époque, en 1974, et ce n’est pas peu dire : la surproduction clinquante, la rythmique régressive et unanimiste à la Gary Glitter, les costumes qui rendent aveugles (sur scène, ils auraient même enfilé des casques de football américain), le refrain gimmick en forme de pièce montée […]

DANS LES CAVEAUX DU FUZZ. Les Outrageux du Glam Série n°2

1 octobre 2012 Béroalde de Fuzz 0

Dans les caveaux du Fuzz :Seconds couteaux et perles de série B LE GLAM : POUR QUOI FAIRE? En dépit des préjugés chers à l’homme du commun, le glam était une affaire sérieuse. N’allons pas lui reprocher ses slogans neuneus, ses fringues insoutenables, ses textes de cancres; oublions prods lourdingues et chorus braillards à en faire honte à Oasis (qui leur doit tant). Du haut de leur platform-boots kilométriques à paillettes et sous leurs permanentes en forme de poulpe, ces mecs avaient une mission.  L’aube des seventies se levait sur un triste spectacle. Tout le monde se tripotait les branchies sur les […]

KING TUFF – King Tuff Glam magique

22 juillet 2012 Eric 11

(Sub Pop 2012) Voila un album surprenant, un de ces contrepieds dont on raffole. Kyle Thomas alias King Tuff, chanteur fantasque au look de gitan, s’est fait connaître en 2008 par le biais d’un album sorti sur Colonel Records (sold-out évidemment, même sous son format cassette sur Burger) à la couleur lo-fi et garage. Un disque qui tombait pile dans les codes du moment, mais trop anonyme au milieu de la foule de groupes dans la même veine pour sortir véritablement du lot à l’époque de sa sortie (et qu’aujourd’hui on redécouvre avec un certain plaisir). Was Dead permit néanmoins à […]

VELVET GOLDMINE Strass et paillettes

16 mai 2012 Denis 6

Film de Todd Haynes (1998) Ce mois-ci, on va causer glam dans la rubrique cinoche de PlanetGong, parce que premièrement, on fait ce qu’on veut et si vous n’êtes pas contents c’est pareil, et deuxièmement, ça vaut toujours mieux que de disserter des plombes sur le dernier Sébastien Tellier, dont, soyons francs, personne n’a strictement rien à cirer. Qu’est-ce que le glam rock? Vaste et épineuse question, à laquelle Jean d’Ormesson lui-même, fan de Roxy Music de la première heure, a tenté de répondre dans son fameux essai Pour qui sonne le glam?. Bien malin celui qui peut définir avec […]

THE RICHMOND SLUTS – Sweet Something Un grand moment de rock'n'roll

1 avril 2012 Eric 3

(Disaster Records 2002) En France, le revival rock’n’roll des années 2000 a commencé pour beaucoup par le passage nocturne sur chaînes musicales (mais si souvenez-vous, M6 passait des clips vers 3h du matin)  de « Hate To Say I Told You So » des Hives ou la découverte des quatre accords de « Fell In Love With A Girl » des White Stripes à la radio. Pour certains, il avait été initié par le magazine Rock & Folk qui avait bombardé album du mois le disque décoiffant d’un groupe méconnu et voué à le rester : The Richmond Sluts. Venus de San Francisco, ces […]

POND – Moth Wings / You Broke My Cool Samples

18 janvier 2012 Eric 0

(Modular 2012) Alors que l’album de Tame Impala nous émerveille depuis deux mois, un single vient nous rappeler que Kevin Parker n’est pas le plus fou parmi sa bande de potes. Comme vous le savez certainement, POND est le groupe mené par Nick Allbrook et Jay Watson, respectivement claviériste et bassiste de Tame Impala. C’est le ying au yang du projet de Kevin Parker. Là où Tame Impala est un projet solitaire, guidé par la mélancolie de son auteur qui s’imagine dans des univers parallèles tout en  couleurs pastel, POND joue la carte de l’extravagance, des couleurs flashy, des rythmes […]

BARE WIRES – Cheap Perfume Charme empoisonné

14 novembre 2011 Eric 5

(South Paw  2011) Voilà un album qui s’est fait attendre ! Annoncé depuis le début d’année pour une sortie estivale, et lancé par un single à la vidéo irrésistible (« Don’t Ever Change »), Cheap Perfume est sur notre wish-list depuis des mois. Il faut avouer que son prédécesseur Seeking Love nous avait collés une sacrée claque (dont on ne s’est toujours pas remis) et que Matthew Melton suit depuis quelques années un trajet rock’n’roll sans faux pas, que ce soit en solo ou en groupe avec Snakeflower 2, Bare Wires et ses autres projets satellites. La première surprise que révèle Cheap […]

LOUIS XIV – God Killed The Queen Imparable !

17 juillet 2011 Eric 10

(Atlantic 2005) Pendant quelques mois, Louis XIV a tenu le devant de la scène avec un brio incroyable : s’appuyant sur des morceaux implacables dont ce fantastique tube glam, le groupe semblait capable de tout. Peu de groupes ont depuis assumé une telle outrance dans la musique et la pose en enchaînant des morceaux aussi évidents. En face A de ce 7 pouces, un morceau extraordinaire – déjà présent sur le premier album du groupe, sorti en 2003 (sur le marché US) mais qui a connu une véritable reconnaissance avec la sortie du disque The Best Little Secrets Are Kept. « God Killed the […]

TY SEGALL – Ty-Rex Ty's Boogie

5 mai 2011 Eric 12

(Goner 2011) Initiative créée afin de soutenir les disquaires indépendants, le Record Store Day – connu sous le nom idiot de Disquaire Day chez nous – a été l’occasion le 16 avril pour les labels autour du monde de publier des disques de façon ultra-limitée. Si en France les rares à se bouger furent des labels tels qu’Ed Banger (pas vraiment notre came), Because (Charlotte Gainsbourg ) ou Naive (Benjamain Biolay), les labels américains et anglais ont joué le jeu à fond et proposé de nombreux inédits. Parmi eux, on ne présente plus les incontournables Goner de Memphis pour qui […]

SMITH WESTERNS – Dye It Blonde Confirmation

29 mars 2011 Rémi 4

(Fat Possum 2011) Ce disque est le deuxième album du groupe après Smith Westerns, qui avait été publié par HoZac Records (puis réédité l’année suivante par Fat Possum). Le groupe est un trio originaire de Chicago, formé par Max Kakacek et les frères Omori, Cullen et Cameron (oui, effectivement, ce sont d’étonnants patronymes). Sur le premier album, la batterie était jouée en alternance par l’un ou l’autre des membres du groupe ; pour ce deuxième disque, le groupe s’est offert les services de Brian Chase (Yeah Yeah Yeahs) et de John Eatherly (Turbo Fruits). Cet album est un bel exemple de musique […]

THE OSMONDS – Crazy Horses Escapade hard-rock

20 mars 2011 Eric 3

(MGM 1972) Représentants emblématiques du mouvement bubblegum qui prit le grand public d’assaut au tournant des années 70, les Osmonds étaient cinq frères aux dents blanches qui connurent un grand succès grâce à leurs chansons pop sucrées et mielleuses taillées pour les charts. Des Jackson 5 blancs et mormons où le jeune Donny, teen-idol dont la photo était punaisée au mur de toutes les jeunes adolescentes américaines, chantait de sa voix pré-pubère des bluettes niaises au succès planétaire. Le Justin Bieber de son époque en somme, entouré de ses quatre frères, tous aussi propres sur eux et inoffensifs que lui. […]

THE GO – American Pig Glam !

20 février 2011 Eric 0

(Lizard King 2003) Second single tiré du deuxième album officiel de The GO, « American Pig » est sans doute le morceau le plus connu du groupe en dehors des fans purs et durs, leur seul titre ayant eu une vie mainstream au sein de leur discographie confidentielle. Sous-titré « Is It Good ? » aux USA, le morceau est une critique acerbe de la jeunesse américaine oisive, des hipsters cramés et des starlettes idiotes (« Is it good to be beautiful, when everybody watches when you walk but they turn away when you talk« ). Si la mélodie est immédiate et entre rapidement en tête, […]

THE GO – Capricorn

30 janvier 2011 Eric 5

(Lizard King ; 2002)  Ce disque, qui fut le premier qu’ait sorti le tout jeune label anglais Lizard King, a été publié alors que le revival garage-rock battait son plein outre-manche. Les White Stripes avaient ouvert la voie pour tous les groupes de la ville de Detroit (Dirtbombs, Von Bondies, Clone Defects, Detroit Cobras, etc.) et avaient invité The GO et Whirlwind Heat à assurer la première partie de leur tournée anglaise. Malheureusement pour The GO, le succès populaire n’a jamais été au niveau de la qualité des enregistrements.  Le son de « Capricorn » est sensiblement différent des productions précédentes du groupe. […]