Hot summer, what a bummer

Actualité musicale :

CHARTS UK
La seule nouvelle d’interêt concernant les classements des disques en cette période de festivals demeure l’entrée en première position de l’album de Razorlight chez nos voisins anglais. Le reste ne mérite pas notre attention. Johnny Borrell confirme ainsi son statut de rock-star, mais l’album en vaut_il la chandelle? On en reparle bientôt.


PETE DOHERTY
Apres avoir été aperçu en grande discussion avec Carl Barât pendant plusieurs heures au Dublin Castle, un pub de Camden, – ce qui a eu pour effet de pousser les plus enthousiastes à parler de réunion des Libertines Pete Doherty a dû annuler au dernier moment la prestation de Babyshambles au festival de Benicassim (Espagne) pour se faire poser un implant anti-drogue et retourner en cure de désintoxication. Par ailleurs, le chanteur devrait sortir un album solo acoustique avant la fin de l’année qui pourrait s’intituler The Implant Sessions. On espère qu’il contiendra des chansons inédites; Par ailleurs, si vous cherchez des morceaux inédits, live, vidéos des Libertines/Babyshambles/Dirty Pretty Things, n’oubliez pas ce superbe site : http://www.albionarks.com/.

OASIS
Le dinosaure Britpop mancunien va sortir une compilation de ses morceaux le 20 Novembre prochain. Bien évidemment les frères Gallagher nient le fait qu’il s’agisse d’un "Greatest Hits". Il est vrai qu’Oasis se trouve aujourd’hui sans label et que Sony ne semble pas pressé de les resigner. Quoi de plus normal alors que le label édite un best of?
Le double album en question, intitulé Stop The Clocks, devrait contenir quelques perles telles que "Wonderwall", "The Importance Of Being Idle", "Supersonic" et même les faces B "Half The World Away" et "Aquiesce". Le reste de ce qui devrait être leur meilleur disque est gardé secret (même si, on s’en doute, tous les singles du groupe devraient y figurer).

THE VINES
Contre toute attente, le groupe austrtalien vient d’annoncer qu’il jourait une poignée de concerts qur le sol britannique cet été. Alors qu’on pensait que Craig Nicholls ne remonterait plus jamais sur scène à cause de son état de santé fragile et de sa psyché dérangée, les Vines sont de retour. Espérons que tout se passe bien, dans l’intérêt de l’artiste. On se doute que de nombreuses personnes à la curiosité malsaine se rendront à ces concerts pour voir Nicholls téter les plombs plutôt que pour voir le groupe jouer ses chansons, qui de toute façon, n’intéressent plus grand monde (en témoignent les chiffres de vente catastrophiques de Vision Valley qui est pourtant loin d’être mauvais).

KASABIAN
Kasabian a fait son grand retour ce lundi en sortant son single "Empire" sans aucune promotion radio ni vidéo avant la date de sortie du disque. C’est une première dans l’histoire de la musique britannique. L’album du même nom, on le rappelle, est prévu début septembre.

JET
Le groupe australien des frères Cester a annoncé la sortie du single "Put Your Money Where Your Mouth Is" pour le 18 Septembre. Ce titre nous rappelle étrangement celui d’un morceau – plutôt faible d’ailleurs – d’Oasis dans l’album Standing On The Shoulders Of Giants. On doute que ce soit une reprise mais la référence au groupe des Gallaghers (potes de tournée et de boisson de Jet) est indubitable.
L’album prévu pour le 2 Octobre, renvoie plutôt à l’"Instant Karma" de John Lennon, étant intitulé Shine On.

ADAM GREEN
L’anecdote de la semaine concerne Adam Green qui a fait du stop en pyjama pour pouvoir jouer son concert de Lyon (Les nuits de Fourvière du 19 Juillet, en première partie des Strokes). Alors que son bus s’arrêtait à une station service sur une autoroute française, le chanteur ivre et shooté aux somnifères, est descendu aux toilettes de la station. Problème : le bus est reparti sans lui. Ne parlant pas français, vêtu de son pyjama et ne possédant sur lui qu’une flasque de Jagermaister et des cigares cubains,  Green a entrepris de faire du stop pour arriver à Lyon.
Heureusement pour lui, malgré son état comateux il a réussi à pousser des jeunes étudiants belges à détourner leur route pour le conduire à son concert.  Arrivé à 11h du matin, Green a retrouvé son groupe – qui effaré avait lancé un avis de recherche avec la police et commençait à s’imaginer les pires scénarios possibles – et a pu jouer avec.
Le dernier mot de cette belle histoire revient à Adam Green qui sait toujours trouver les mots qu’il faut : "I thank those kids Dimitri and Christophe for driving me there because I could have died or gotten raped by truckers or maybe ended up in French jail. I guess that the moral of the story is definitely don’t mix sleeping medication with alcohol. And probably just avoid prescription sleeping medication altogether."

Vidéos

Après le séisme "Crazy", arrive le deuxième single de Gnarls Barkley, le magnifique RnB (dans le bon sens du terme) de "Smiley Faces"

The Strokes ont décidé de sortir en vidéo le morceau d’ouverture de leur décevant troisième album, "You Only Live Once". La vidéo est rigolote néanmoins.

Franz Ferdinand ont décidé de remixer leur magnifique "Eleanor Put Your Boots Back On" pour sa sortir en single. Une version plus pop qui perd un peu d’âme mais confirme la position du groupe comme l’héritier des Blur et autres icones pop britanniques.

La hype fait de Tapes’n’Tapes un des grands groupes de demain. Avec "Insistor", ils ont quelques arguments à défendre. Rafraichissant.

 

On a été grandement déçu par le second album des Futureheads. La vidéo de "Worry About It Later" parviendra-t-elle à nous faire changer d’avis?

On entend ça et là que le nouvel album des Sleepy Jacksons est un chef d’oeuvre. Qu’en est-il vraiment? "God Lead Your Soul" apporte des éléments de réponse…

Le single de l’été sera sans aucun doute ce "Weekend And Bleak Days" des Young Knives. Hot summer, what a bummer…

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

5 Comments

  1. salut Eric !

    pas mal l’idée des vidéos, j’ai noté cependant une erreur. La vidéo de Franz ferdinand est en double (à la place de Tapes’n’tapes, je crois).

    Aplus bruno.

  2. Je ne suis pas de ton avis lorsque tu dis que le dernier album des Strokes et décevant, je trouve qu’il est plutôt différent. La voix de Julian Casablancas est plus mis en valeur, les solos de Nick Valensi sont magnifiques et les morceaux sont accrocheurs. Il y a beaucoup de différence entre les morceaux, de la force d’une mélodie et d’un texte à une ballade douce et sympathique.

    Je trouve "Fist Impressions Of Earth" vraiment très bien.

  3. Je l’ai réécouté plusieurs fois depuis sa sortie, j’ai même eu plusieurs débats avec un pote qui en a fait son disque de chevet…. je peux pas m’empêcher de trouver  moins bon que le premier.

    Même s’il est moins consistant sur la durée, je trouve les meilleurs moments de Room On Fire plus forts que les meilleurs moments de First Impression Of Earth.

    Par contre, lorsque je les ai vu à Londres récemment, j’ai trouvé les soli de guitare extraordinaires. C’est ce qui m’a le plus frappé. Je trouve à l’inverse de toi que les morceaux se ressemblent trop (c’est même mon principal reproche, cf ma chronique sur ce disque).

    En tout cas il est vrai qu’il est loin d’être mauvais, mais peut-être attendais-je trop des Strokes… 

  4. salut Eric !

    pas mal l’idée des vidéos, j’ai noté cependant une erreur. La vidéo de Franz ferdinand est en double (à la place de Tapes’n’tapes, je crois).

    Aplus bruno.

  5. Je ne suis pas de ton avis lorsque tu dis que le dernier album des Strokes et décevant, je trouve qu’il est plutôt différent. La voix de Julian Casablancas est plus mis en valeur, les solos de Nick Valensi sont magnifiques et les morceaux sont accrocheurs. Il y a beaucoup de différence entre les morceaux, de la force d’une mélodie et d’un texte à une ballade douce et sympathique.

    Je trouve "Fist Impressions Of Earth" vraiment très bien.

Laisser un commentaire