MIKE KROL – Turkey Watch your back

(Merge 2015)

Ça arrive de temps en temps… Un disque sorti de nulle part, écrit et composé par un artiste qui a complètement échappé à nos radars, vient s’emparer de notre platine et la prend en otage durant plusieurs mois. 

C’est le cas de Turkey, troisième album de Mike Krol, olibrius moustachu venu de Los Angeles via Milwaukee, qui semble bien décidé à faire la police au sein d’une scène garage américaine qui s’enlise en ce moment dans l’ennui, entre mauvais clones de Ty Segall, poseurs de la scène Burger et faux rebelles en skate. 

Mike Krol n’apporte rien de révolutionnaire formellement (il ne fait que perpétuer un genre de powerpop lo-fi dans la lignée de Jay Reatard) mais il est porteur de quelque chose d’essentiel : l’enthousiasme. Voilà qui fait un bien fou dans un monde de branleurs plus intéressés par le fait d’avoir l’air cool que d’écrire des bonnes chansons.

Un trait important de l’oeuvre de Krol demeure la personnalité du chanteur, qui possède un sens de l’humour absurde et pour qui le second degré est de rigueur à chaque instant (on parle là d’un mec dont le premier album s’intitule I Hate Jazz). Mike Krol ne se prend pas au sérieux – il faut le voir, avec son groupe, habillés en policiers cheap, se dandiner sur scène – et envoie des piques à ceux qui se regardent un peu trop le nombril, en premier chef les branleurs de la scène Burger sur « Left Out (ATTN : SoCa Garage Rockers) » qu’il désosse d’un texte cinglant dans lequel il parodie leurs textes : « Oh I am so bored / What a stereotype / Even though if I really tried / I couldn’t do that right »

Porté par une succession de mini-tubes immédiats (« Suburban Wasteland », qui s’amuse du misérabilisme de certains groupes indie quand ils mettent en musique l’ennui urbain adolescent, « Neighborhood Watch » et son texte menaçant envers ceux qui – sacrilège ! – ont volé son vélo : « You’d better watch your back, ’cause I’m coming for you », « La la la » et son refrain irrésistible), Turkey est l’idée même qu’on se fait d’un album garage en 2016 : empli de personnalité, vanneur, déglingué, court (le tout est bouclé en 18 minutes), et incroyablement fun.

 

Tracklisting

  1. Suburban Wasteland *
  2. Neighborhood Watch *
  3. Left Out (ATTN: SoCal Garage Rockers) * gang
  4. Save the Date
  5. This Is the News 
  6. La La La *
  7. Cactuses
  8. Less Than Together *
  9. Piano Shit 

L’album est en écoute via Bandcamp :

 Vidéos

« Neighborood Watch »

« La La La »

Le groupe de Mike Krol live à KEXP

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

1 Comment

Laisser un commentaire