NATURAL CHILD – Okey Dokey The nice guys

16 septembre 2016 Léo 0

(Natural Child Records and Tapes 2016) Natural Child est sans conteste le groupe le plus cool au monde ; le groupe que le Dude écoute probablement en ce moment même, où qu’il se trouve. C’est ainsi : il suffit de poser un disque de Natural Child sur la platine et l’on se retrouve plongé dans un état de torpeur exquise, submergé par l’impression qu’il ne peut rien nous arriver, qu’on se trouve dans un endroit qui ressemble à la Louisiane, à l’Italie. Quelque soit son humeur ou le moment de la journée, écouter Okey Dokey donne le sentiment de vivre l’un des moments les […]

THE PAPERHEAD – Africa Avenue Exercice de style

9 janvier 2015 Eric 3

(Trouble In Mind 2014) De Temples à Morgan Delt, l’année 2014 aura été marquée par un grand retour du rock psychédélique, symbolisé par les nombreux ersatz de festivals à la Psych Fest qui ont essaimé un peu partout. Malins, les nashvilliens The Paperhead se sont placés sur le credo de l’année 1968, allant puiser leur inspiration chez les londoniens swingants de Tomorrow, The End, Apple ou Blossom Toes. Leur album est un exercice de style superbe, un condensé de Rubble un peu à l’image de ce qu’avaient pu accomplir les Black Hollies et les Sufis ces dernières années.  The Paperhead exhibent tout […]

PATSY CLINE – Patsy Cline Disque primordial

9 février 2012 Rémi 3

(Decca ; 1957) Aujourd’hui, ceux qui connaissent encore Patsy Cline ne se souviennent malheureusement trop souvent que du destin tragique qui fut le sien (elle est morte dans un accident d’avion en 1963, à l’âge de trente ans) et d’une ou deux de ses chansons enregistrées dans les dernières années de sa courte carrière (notamment « I fall to pieces » parue en 1961 et « Crazy » en 1962). Patsy Cline se voit ainsi perdue dans le lot des chanteuses country-pop du début des années soixante… Cette triste situation a été favorisée par un demi-siècle de compilations pathétiques et bâclées. Ce déplorable raccourci a pour effet […]

KINGS OF LEON – Come Around Sundown Sans intérêt

15 octobre 2010 Eric 14

(RCA 2010) Attention, on est prévenu, la maison de disque a fait tourner l’info, les pubs abondent et les yes men du milieu pop-rock le répètent à tout bout de champ : les Kings Of Leon opèrent avec leur nouvel album à un retour à leurs racines. Une information surprenante mais qui génère plus d’incrédulité que d’intérêt véritable : il y a longtemps qu’on n’attend plus rien des Kings Of Leon, longtemps que ces ex-moustachus ne nous inspirent que déception et mépris. Aujourd’hui devenu le groupe rock le plus populaire des USA – et très probablement du monde – l’entreprise […]

BLACK DIAMOND HEAVIES – A Touch Of Someone Else’s Class Whiskey & cigarettes

4 janvier 2009 Eric 10

(Alive Records 2008) En deux albums en autant d’années, les Black Diamond Heavies de Nashville ont déjà marqué le microcosme blues-rock américain de leur classe. Souvent comparés au Black Keys pour leur formule en duo et leur approche puriste, John Wesley Myers et Van Campbell se démarquent du groupe d’Auerbach par leur formule batterie / orgue Hammond au son saturé. Ce qui plaît en premier chez les Black Diamond Heavies, c’est leur refus de tout compromis. Myers possède une voix caverneuse de clopeur invétéré qui évolue dans un registre similaire à Tom Waits ou Don Van Vliet et donne une […]

KINGS OF LEON – Only By The Night Wasted Time

13 septembre 2008 Eric 18

(RCA 2008) L’histoire des Kings Of Leon est née d’un malentendu, d’une entourloupe serait-on tenté d’écrire. On nous a fait croire en 2003 qu’on avait affaire aux fils rebelles d’un prêtre pentecôtiste, on s’est fait rouler. Plus les albums s’empilent, plus les Followill se révèlent comme 4 jeunes gens pieux et propres sur eux. Après des débuts marqués par une certaine débauche et un certain esprit rock’n’roll, ils ont radicalement changé de style de vie, vivent en famille quand ils partent en tournée (en tout confort, avec leurs femmes) et laissent depuis peu entrevoir l’étendue de leur foi dans leurs […]

BE YOUR OWN PET – Get Awkward Effréné

29 juin 2008 Eric 2

(XL 2008)   C’est avec grand plaisir qu’on voit Jemina Pearl reprendre son rôle de Barbie sous amphétamines pour cet excellent deuxième album des Be Your Own Pet de Nashville. Peu de choses ont changé depuis leurs bouillonnants débuts, le groupe ayant simplement gagné en maturité et ajouté quelques cordes à son arc (certes le premier batteur est parti, mais le nouveau line-up tourne depuis presque deux ans). Aux bombes garage-rock attendues (« Super Soaked », « Heart Throb », « Food Fight ») sont désormais adossées quelques ballades cintrées telle « Becky », preuve que le groupe a gagné en bouteille. L’ambiance générale demeure à un rock’n’roll des plus énervés, […]

KINGS OF LEON – Because Of The Times Flop

24 mars 2007 Eric 22

(RCA 2007) A l’heure où la scène rock’n’roll tourne synthétique et s’englue dans une new-rave d’une vacuité effarante et que des hordes de poseurs achètent leurs fringues punk avec l’argent de leurs parents, le good ol’ rock’n’roll peut s’inquiéter de l’état de ses troupes. Les trahisons ont été nombreuses (Strokes, Razorlight, …), beaucoup sont tombés au champ d’honneur ou ont déserté (22-20s, Soledad Brothers, Special Needs…). Seuls quelques rescapés tiennent encore la barque, mais la fin est proche. Dernières victimes en date, les Kings Of Leon : trois albums auront suffi à les voir se muter de moustachus nerveux en fashion victims maniérées et […]

KINGS OF LEON – Aha Shake Heartbreak Redécouverte

9 janvier 2006 Eric 0

(Sony BMG 2004) Dans une interview au NME, les Kings Of Leon expliquaient que le savoir encyclopédique des membres de The Coral en matière de rock’n’roll les avait impressionnés. La scouse armada leur avait fait alors fait découvrir divers groupes britanniques, notamment Joy Division. Apparemment le groupe post-punk mancunien a étourdi le quatuor de Nashville au point de les influencer grandement dans ce deuxième album qui nous avait déçu à sa sortie. Là où on attendait un album de rock sudiste énervé dans la veine de Youth And Young Manhood, la famille Followill nous avait alors concocté un album de pop reposé. […]

KINGS OF LEON – Youth and Young Manhood Strokes sudistes

8 juin 2005 Eric 0

(Handmedownrecords 2003) Le début du 21ème siècle aura été marqué par une vague de premiers albums rock’n’roll prometteurs. De ceux que le NME a ainsi nommé sans imagination « New Rock Revolution », les Kings Of Leon sont certainement les plus originaux. Ces quatre barbus chevelus de la même famille (trois frangins et un cousin) à l’accent sudiste marmonné ont apporté une touche rustique au mouvement en jouant du Creedence Clearwater Revival façon Strokes. Ces Followill (Nathan l’aîné à la batterie, Caleb le guitariste chanteur à voix de grand-mère clopeuse, Matthew le jeune soliste et le cousin Jared à la basse) ont néanmoins suscité quelques […]