Neeeeeeeews

Actualité musicale :

 THE WARLOCKS :
C’est la grosse nouvelle de la
semaine : les Warlocks ont ressucité, leur nouvel album arrive le 23 octobre sur le label indépendant Tee Pee Records. 

Pour l’instant le groupe n’a prévu aucune tournée car le line-up est encore incomplet (pour l’instant il est composé de Bobby Hecksher, Jenny Fraser, Bob Mustachio et Jason Anchondo)
mais on a pu voir sur le site de leur label qu’ils traineront du côté de Londres au mois de Novembre.


THE HIVES

« Tick Tick Boom » est disponible en écoute sur la page MySpace du groupe. Pas de révolution (ni de surprise, bonne ou mauvaise) dans
le son du groupe qui nous a fait quelques frayeurs en sortant un single indigeste avec le rappeur Timbaland récemment. Pour rappel, le nouvel album du groupe The Black And White Album
sort le 15 octobre. Sera-t-il différent des disques précédents ? On parie que non.

THE HISS
Ce groupe avait fait parler de lui en plein période garage-rock-revival grâce à un premier album d’excellente facture nommé Panic Movement. On passera sur les habituels déboires
avec les labels et les splits : leur second LP vient de sortir sur un petit label américain nommé Dangerous Moves, après quelques péripéties durant les sessions d’enregistrement à cause
de l’ouragan Katrina. L’album s’appelle Chocolate Hearts, on peut en écouter quelques extraits sur leur page
MySpace

BLACK WIRE – I LOVE UFO – THE HUNCHES
Quel est le point commun entre ces trois excellents groupes ? Ils viennent tous de s’ajouter à longue liste des groupes qui ont splitté cette année. Inutile de dire que ça fait vraiment
chier. 
On conseille à tout le monde de se procurer les premiers albums de Black Wire et I Love UFO. Avec ce dernier groupe, la France perd sans doute un de ses fleurons
en matière de rock’n’roll. 
Black Wire était jusqu’il y a peu le meilleur groupe de Leeds, et s’articulait autour d’une boîte à rythmes, d’une guitare, une basse et d’un chanteur à la voix
d’alcoolique. Ils nous manqueront, tout comme les psychopathiques Hunches, seul groupe à notre connaissance à avoir utilisé trois aspirateurs pour un seul morceau.

EDDIE ARGOS
Ceux qui ont été déçus par le deuxième album d’Art Brut (il est vrai moins jouissif que le premier) feraient bien de se pencher sur la page MySpace des Art Goblins. Ce groupe, officiellement un « side project », bénéficie des textes hilarants de l’homme
aux gros sourcils (notamment sur « Fuck The MSP » adressée aux Manic Street Preachers avec un magnifique « Nicky Wire can suck my cock » répété avec insistance dans la coda) et d’une
fraîcheur musicale qui semble faire défaut à Art Brut en ce moment.

Vidéos : 

THE EIGHTIES MATCHBOX B-LINE DISASTER
Le nouvel EP du groupe rappele en cinq morceau quel est le meilleur groupe garage-goth-psychobilly au monde. « In The Garden » est un
excellent retour aux affaires pour ces cinglés de Brighton.

The Eighties Matchbox B-Line Disaster – In The Garden

BABYSHAMBLES
Le grand retour de Babyshambles semble passer par la case sixties et un gros nettoyage du son (grâce à la production de Stephen Street). Dans « Delivery », Pete Doherty s’imagine vivant
éternellement en 1969 et délivre un texte à la hauteur de son talent (on y reviendra plus tard). Côté mélodie, l’idole des foules semble être librement inspiré de « Peace Of Mind » de Count
Five, le morceau qui ouvre la face B de l’unique album de ce groupe garage sixties séminal. Voyez plutôt :


Babyshambles – Delivery


Count Five – Peace Of Mind

Doherty n’en est pas à son premier méfait. Déjà en 2004, il avait « emprunté » la mélodie entière de la chanson « War Or The Hands Of Time » de l’obscur groupe sixties The Masters Apprentice. Tout
nerd connaissant son Nuggets 2 par coeur a ainsi bondi en voyant la chanson intitulée « The Last Post On The Bugle » sur le second album des Libertines. Mis face au faits, Doherty avait
ensuite reconnu l’avoir purement et simplement volée.

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

4 Comments

  1. A propos des plagiats de Doherty, n’y a-t-il pas un petit quelque chose entre « Instant party mixture » des Who et « What Katie did »?

  2. Et bien…, je savais Pete parfois un peu "dispersé", mais de là à aller remplacer l’inspiration qu’il n’a pas par d’honteux plagiats… Bon, j’écouterai quand même le 2è album de Babyshambles.

  3. A propos des plagiats de Doherty, n’y a-t-il pas un petit quelque chose entre « Instant party mixture » des Who et « What Katie did »?

Laisser un commentaire