GRAVY’S DROP – For The Love Of Gravy Creedence Bubblegum Revival

24 janvier 2014 Eric 0

(Burger 2011) Avertissement : le disque que nous allons chroniquer n’est pas un grand album. Il ne changera pas la face de la pop music, il ne poussera pas des milliers de kids à acheter des guitares et des jeans slim, il ne contient aucun tube rock’n’roll immortel, il n’est même pas le meilleur qu’on ait entendu dans son genre l’année de sa sortie (2011). Pourquoi en parler alors ? Parce qu’il est diablement fun et que le véritable rock’n’roll ne s’apprécie pas en fonction de la trace que laissera un album dans l’Histoire, mais par le plaisir que procure son écoute. […]

NOBUNNY – First Blood Amusant

8 novembre 2010 Eric 4

(Goner 2010) Après avoir fait parler de lui avec un premier album amusant mais anecdotique, le remuant lapin punk d’Oakland est de retour avec First Blood, le frère jumeau de son prédécesseur dans lequel les centres d’intérêts de l’animal ne semblent avoir guère changé : rock’n’roll old school et fun fun fun. L’album commence par deux morceaux un peu couillons, qui font craindre un album entièrement tourné vers la pastiche de la même veine que Love Visions. « Ain’t That A Shame » sonne comme un hommage crétin au doo-wop fifties et « (Do The) Fuck Yourself » en remet une couche dans un […]

NOBUNNY – Love Visions Pastiche punk ?

19 janvier 2009 Rémi 8

 (1-2-3-4 Go! 2008) Traumatisé par les Ramones, qu’il considère comme le plus grand groupe de tous les temps, l’homme au masque de lapin décide, au moment de choisir la pochette de son premier album, de rendre hommage au groupe new-yorkais. Aujourd’hui, il a compris que c’était une mauvaise idée, que cette pochette est tout simplement moche, et il regrette sa décision. C’est trop tard, mais cette affligeante pochette a eu comme principal effet d’attirer sur ce Nobunny les feux des projecteurs, et de faire parler de lui un peu partout[1]. Rien d’extraordinaire dans cet album, ou si peu… Love Visions […]