THE LIBERTINES – Anthems For Doomed Youth Pour en finir avec le rêve arcadien

8 juin 2016 Eric 4

(EMI 2015) Il y a peu, on est allé voir Adam Green en concert. Seul sur scène, le folksinger new-yorkais a chanté à la demande du public sa reprise de « What A Waster », que les fans de la première heure des Babyshambles Sessions des Libertines connaissent bien. On s’est alors souvenu de la puissance de ce morceau, de la poésie punk qu’il dégage, de la fougue avec laquelle les Libertines l’interprétaient, comment il est devenu un hymne pour des milliers de jeunes gens au début du millénaire. Les cyniques, snobinards et autres blasés de la musique populaire l’ont sans doute […]

THE LIBERTINES – Up The Bracket (single) L'heure des héros

18 juillet 2010 Eric 0

(Rough Trade 2002) 2002, le revival rock’n’roll bat son plein en Angleterre, propulsé par le NME qui fait la promotion incessante de ce genre en plein renouveau. Contrairement aux années 60, l’invasion n’est pas britannique mais globale : Strokes et White Stripes ont lancé les hostilités des USA, Hives ont répliqué de Suède, Vines émergent d’Australie et Datsuns de Nouvelle-Zélande. L’Angleterre quant à elle se cherche un champion capable de rivaliser avec ces jeunes groupes sur le terrain du garage-rock. Le NME sort les Libertines de son chapeau en juin 2002 en les propulsant en une du magazine la semaine même de […]

BABYSHAMBLES – Killamangiro Emancipation

4 juillet 2010 Eric 0

(Rough Trade 2004) Groupe bancal créé à l’origine en 2003 comme un side-project de Pete Doherty intermittent chez les Libertines, BabyShambles a mis un certain temps à être pris au sérieux par la critique comme par les fans. Si le succès du single « For Lovers » avec Wolfman puis la sortie de The Libertines fin août 2004, incitait à penser que Pete Doherty s’éloignait peu à peu de son groupe de toujours, ce n’est que fin 2004, que Doherty, écarté des Libertines une nouvelle fois, décida de se consacrer uniquement à BabyShambles. Alors qu’en octobre la tristounette « What Became Of The Likely Lads » montrait […]

Peter DOHERTY – Grace/Wastelands Mise au point

15 mars 2009 Rémi 11

(Rough Trade 2009) Premier album solo de Peter Doherty, ce disque produit par Stephen Street (déjà producteur de Blur et de Babyshambles) contient une douzaine de chansons, dont une bonne moitié était déjà connue depuis quelques années, par l’intermédiaire des nombreux bootlegs des enregistrements des Libertines, des Babyshambles[1] ou de Doherty lui-même. Après l’extraordinaire Up The Bracket, les productions officielles du chanteur / guitariste ont le plus souvent laissé un désagréable goût d’inachevé, et le cirque médiatique qui s’affolait autour du chanteur n’arrangeait rien. Pour la première fois depuis longtemps dans la carrière de Doherty, le disque fait unité… Le son […]

BABYSHAMBLES – Oh What A Lovely Tour Honorable

7 juin 2008 Eric 4

(Parlophone 2008) En 2008, le fan des Libertines / BabyShambles éprouve certaines difficultés à s’intéresser au groupe. actuel de Pete Doherty. Les deux dernières années ont pourtant été riches en bons morceaux (l’excellent EP The Blinding puis le superbe Shotter’s Nation), mais le numéro de pantomime de Pete Doherty a fini par lasser, d’autant qu’hormis ces morceaux « officiels », peu de nouveautés ont surgi récemment – quid des sessions acoustiques qui depuis 2003 surgissaient régulièrement pour le bonheur des fans ? La période est creuse, sans doute parce que le chanteur a l’intention de sortir un album solo acoustique (ce projet a néanmoins été […]

BABYSHAMBLES – Shotter’s Nation Retour en grâce

9 octobre 2007 Eric 31

(Parlophone 2007) Shotter’s Nation est-il le chef d’œuvre annoncé depuis plusieurs semaines par l’ensemble de la presse ? Comme d’habitude, abordons les choses avec méfiance et jugeons avec mauvaise foi. Quand on met un nouvel album de Pete Doherty sur la platine, la question qui se pose est invariablement la même : « le son du disque sera-t-il à la hauteur des chansons ?« . C’est devenu une habitude depuis 2004 ; l’internaute libertinomane connaît déjà les morceaux via les démos que Doherty diffuse et attend de voir comment elles seront sabotées en studio. Down In Albion contenait son lot de bonnes chansons mais était coulé par une production […]

BABYSHAMBLES – The Blinding Le début de la rédemption?

21 novembre 2006 Eric 11

(Capitol 2006) Babyshambles reviennent enfin avec autre chose que des nouvelles d’arrestations policières ou de futilités people (si en fait mais on n’y reviendra pas ici). Première collaboration avec le label Regal, The Blinding est un EP de cinq chansons en préambule à un nouvel album. Après leur excellent single caritatif dans lequel ils reprenaient « Jamie Jones » des Clash, les acolytes de Pete Doherty semblent repartis sur de bons rails. Les morceaux ne sont pas de toute première fraîcheur – ça fait des mois, voire même des années qu’on connaît « Love You But You’re Green » et « Beg, Steal And Borrow ». La première est jouée par un groupe […]

BABYSHAMBLES. Live Anarchie sur scène (Rhythm Factory, Londres - Jeudi 19 Janvier 2006)

14 février 2006 Eric 0

Précédant d’une semaine la « réconciliation » avec l’erratique Pat Walden et les trois arrestations de Pete Doherty en autant de jours, la performance du 19 Janvier fut le dernier concert en trio de Babyshambles avant le retour de l’honni guitariste puis la semaine en prison de l’ex-Libertine. Un moment d’éternité. Babyshambles en trio est un véritable combo punk enervé, imprévisible, bordélique, violent… plus excitant que jamais. Après plusieurs excellentes premières parties (notamment The Romance et The Blondelles, deux très jeunes groupes à suivre), Wolfman s’empare de la scène, chancelant sur sa chaise de bluesman, incapable de jouer ou de chanter quoi que […]

No Picture

BABYSHAMBLES. One man band live Camden Koko, Londres ; Lundi 9 Janvier 2006

11 janvier 2006 Eric 3

  Pete Doherty mettra-t-il à exécution ses bonnes résolutions pour l’année 2006? Le chanteur de Babyshambles matraque aux micros tendus devant lui son désir de redevenir clean, blah blah blah… et personne n’y croît. Trop de coups de poignards dans le dos, trop de trahisons douloureuses. A chaque fois pourtant, on est assez con pour le croire. Reconquérir l’amour de Kate Moss, folle chimère, pourrait l’inciter à retrouver ses esprits, sa cohérence et se débarrasser de ce fléau qui l’aliène depuis trop longtemps. Doherty était un auteur prolifique avant son éviction des Libertines – tout le monde connaît ses sessions. […]

BABYSHAMBLES – Down in Albion Démos

25 novembre 2005 Eric 3

(Rough Trade 2005) Vous souvenez-vous de l’ouverture du premier album des Libertines? Le riff entêtant de « Vertigo » ouvre l’album en fanfare et scotche l’auditeur sur son siège. La tension et le tempo ne tombent jamais jusqu’à la dernière note d’ « I Get Along » –  hormis pendant les trois minutes de « Radio America », ballade bancale chantée dans un souffle par un Pete Doherty saoul ou défoncé, ou les deux. On espérait du premier Babyshambles un choc équivalent à celui reçu en 2002, comme un junkie recherche toujours la sensation éprouvée lors de son premier shoot. Down In Albion contient malheureusement beaucoup trop de moments de […]

LITTL’ANS & PETE DOHERTY – Their Way Résurrection

20 octobre 2005 Eric 7

(2005) Parlez-moi de reflexe conditionné, d’aveuglement décérébré, rien ne m’empêchera de dire du bien de Pete Doherty. En pleine débâcle dans tous les secteurs de sa vie privée comme publique – groupe au talent intermittent, supercopine au coeur d’une tempête paparazzique, descente en flic vers la case prison, concerts annulés -, l’ennemi public n.1 s’offre une bouffée d’oxygène en collaborant avec Littl’ans, groupe mené par l’ex Add (N) to (X) Andrew Aveling qui assure habituellement la première partie de Babyshambles. Méfiance… en guise d’introduction, un jeu de guitare erratique familier laisse entrevoir une ballade du calibre de « What Katie Did ». La voix fragile du chanteur […]