The SOFT MACHINE – Love Makes Sweet Music Débuts psychédéliques

8 janvier 2012 Eric 2

(Polydor 1967) Les années soixante sont fascinantes, peuplées de personnages colorés et excentriques, de disques insurpassables, de rencontres explosives. De toutes ces histoires, celle de Soft Machine est une des plus intéressantes car elle possède les ingrédients cités plus haut. A ses débuts le groupe était un quatuor, mené par Daevid Allen, beatnik australien exilé en Angleterre au début des années soixante. A cette époque, Allen logeait à Canterbury chez les Wyatt, qui tenaient une pension de famille, et impressionna leur jeune fils Robert au point d’en devenir son mentor, son héros. Sous sa férule Wyatt décida d’apprendre la batterie et ils montèrent […]

THE CRAZY WORLD OF ARTHUR BROWN – Fire ! I am the God of Hellfire and I bring you…

3 avril 2011 Rémi 4

(Polydor 1968) Attention : objet discographique extraordinaire. Ce fantastique 45 tours présente la chanson la plus célèbre d’un groupe aujourd’hui quasiment oublié en-dehors du Royaume-Uni, The Crazy World Of Arthur Brown. A sa sortie, la chanson « Fire ! » a cependant été un succès phénoménal : au mois d’août 1968, ce morceau est arrivé en tête des ventes de singles en Angleterre, et n°2 du Billboard Hot 100 (aux Etats-Unis) quelques mois plus tard. Les deux morceaux sont tirés du premier album du groupe, produit par Kit Lambert – producteur et manager de The Who – alors que Pete Townshend est crédité comme producteur exécutif (cet album […]

CAT’S EYES – Cat’s Eyes Escapade

29 janvier 2011 Rémi 4

(Polydor ; 2011) Ce disque est le premier album de ce duo formé par Faris Badwan, la tête pensante de The Horrors et par sa compagne Rachel Zeffira, une chanteuse d’opéra canadienne – dont nous ignorions jusqu’à l’existence. Après les deux premiers LP des Horrors (Cat’s Eyes est sorti quelques mois avant Skying), quel allait être le style choisi par Badwan cette fois-ci ? Le duo anglo-canadien livre sur son premier LP une musique pop qui semble être enregistrée pour faire se déchaîner les qualificatifs des apprentis critiques rock. Les chansons de ce très court album laissent une place importante […]

THE BEE GEES – Bee Gees’1st Soft psychedelia

27 juillet 2010 Eric 3

(Polydor 1967) Pantalons pattes d’eph immaculés, chemises à cols pelle à tarte, sourire niais, barbes de maquereaux, brushing travaillé, falsettos improbables, pas de danse délirants et boules à facettes… Toutes ces images nous envahissent le cerveau à la seule évocation du nom des Bee Gees. On a tous un pote ou un tonton lourdingue dont le sang entre en ébullition dès les premières notes de « Staying Alive ». Pour ces gens, comme pour l’immense majorité du reste de l’humanité, les Bee Gees sont le groupe derrière Saturday Night Fever, le symbole kitsch et festif des années 70, le groupe idéal pour […]

THE MONKS – Black Monk Time Indispensables ancêtres garage

7 octobre 2008 Rémi 7

(1966 ; Polydor – Allemagne) Au firmament du garage-rock, on entend citer – à juste titre – les même noms de groupes : Sonics, Wailers, Electric Prunes, Shadows of Night, Music Machine, etc. Le plus improbable et le plus magnifique de tous est malheureusement souvent oublié ; rendons aujourd’hui hommage aux divins Monks, à leur costume de scène, à leur coupe de cheveux, et surtout à leur extraordinaire album, enregistré en novembre 1965 à Cologne. Formé en 1964 par des G.I.’s stationnés en Allemagne, le groupe se nomme à l’origine The 5 Torquays, et ne diffère en rien des nombreux autres groupes formés à l’époque : il […]

THE FRATELLIS – Costello Music Euphorisant

13 janvier 2006 Eric 4

(Polydor 2006) Que les choses soient claires : si vous n’aimez pas T-Rex, vous pouvez passer votre chemin. Les Fratellis, power trio écossais, se font un devoir depuis le début de l’année 2006 d’exhumer le fantôme de Marc Bolan avec leur boogie-woogie dansant. La voix et le physique même du chanteur sont bluffants de ressemblance avec l’idole seventies (surtout quand on le voit arborer dans ses clips vidéos un chapeau haut de forme qui renvoie immanquablement à la pochette de The Slider et au film Born To Boogie de T-Rex). Le son, l’écriture du groupe aussi tendent au mimétisme au […]