TY SEGALL – Emotional Mugger Coup de maître

16 février 2016 Léo 0

(Drag City 2016) Rappel des faits : en 2014, Ty Segall se pose pour la première fois de sa carrière et consacre plusieurs mois à Manipulator. Il passe quelques semaines en studio, travaille ses morceaux plus qu’à l’accoutumée et publie un double album qu’on a parfois qualifié (un peu abusivement) de « classic-rock », varié et empli de tubes bien composés et bien enregistrés. Quelques mois plus tard, il se lance avec Charles Moothart et Chad Ubovich dans la confection de Fuzz II, un autre double album monstrueux que les trois hommes passèrent un temps fou à achever à force de perfectionnisme. Deux […]

TRACY BRYANT – The Little Things Frais et seul

3 septembre 2015 Léo 0

(Mono Records) Ne vous fiez pas aveuglément à cette pochette inquiétante : si Tracy Bryant n’est vraisemblablement pas un gai luron, sa musique est néanmoins dotée d’une part d’héroïsme qui la rend chère à nos coeurs. Le leader de Corners (groupe synth-pop de l’écurie Lollipop Records, intéressant pour qui s’intéresse à la synth-pop) sort ces jours-ci un single à la tonalité gothique qui, sans crier gare, constitue l’une des bonnes surprises de la rentrée. Premier constat à la lecture des notes de pochette : Tracy Bryant sait s’entourer. Son backing-band est composé de membres de Froth et le disque est produit […]

PARKAY QUARTS – Content Nausea And then they were two

5 juin 2015 Eric 0

(What’s Your Rupture ? 2014) Un membre du groupe passe des examens universitaires, un autre s’apprête à devenir père, et voilà Parquet Courts amputé de la moitié de son effectif. Loin de prendre des vacances, Andrew Savage et Austin Brown n’ont pour autant pas mis leur créativité de coté et ont décidé laisser champ libre à leur créativité en studio le temps d’un album recréation.  Ils ont ainsi exhumé l’entité Parkay Quarts, une sorte de double maléfique de Parquet Courts qu’ils avaient déjà utilisé le temps d’un superbe EP, histoire de montrer que cet album n’est pas à véritablement considérer […]

PARQUET COURTS – Sunbathing Animal Bêtes de foire

12 octobre 2014 Eric 0

(What’s Your Rupture ? 2014) En un album (vous nous permettrez de mettre de côté la cassette American Specialties, sans grand intérêt), les new-yorkais de Parquet Courts sont parvenus a être un des groupes les plus appréciés de la scène rock indé, parvenant un concilier le public garage DIY et les hipsters de la scène Pitchfork. Light Up Gold, avec ses chansons punk aux textes mordants est un classique instantané auquel le groupe a décidé d’ajouter une suite rapidement, afin de battre le fer tant qu’il était chaud.   Après un court interlude avec l’EP Tally All The Things You Broke […]

CHEVEU – Bum Confirmation

11 mai 2014 Eric 0

(Born Bad 2014) Depuis 2009 et leur effrayant premier album, Cheveu est le groupe français dont on attend le plus à chaque nouvelle publication. Il y a deux ans, 1000 les avait officieusement propulsés parmi les meilleurs groupes de leur époque. Leur approche punk de la musique électronique (ou leur approche électronique de la musique punk, c’est selon), leur audace, leur style unique en ont fait les leaders des groupes français de leur génération, et les porte-étendards de Born Bad Records. C’est peu dire que Bum était attendu, et l’album est une réussite. La grande idée de Cheveu sur cet […]

CRYSTAL STILTS – Nature Noir Génies incompris

15 février 2014 Eric 0

(Sacred Bones 2013) Après trois albums remarquables, les faits demeurent inflexibles : Crystal Stilts intéressent peu de monde. Invisibles des classements de fin d’année, absents de l’affiche des festivals à la mode, les new-yorkais sont un des groupes les plus sous-estimés de l’univers du rock indé américain.  C’est à la fois rageant et inexplicable, car leur mélange subtil de post-punk à la Cure, de shoegaze et de rock psychédélique façon Paisley Underground a pourtant de quoi réconcilier les lecteurs de Pitchfork et de Mojo. Autrement dit : Crystal Stilts ont tout pour réussir – son identifiable, grandes chansons, pedigree impeccable […]

PARQUET COURTS – Light Up Gold Meilleurs espoirs masculins

9 avril 2013 Eric 0

(Dull Tools 2012 ; What’s Yout Rupture 2013) A leurs débuts, Parquet Courts étaient présentés comme le side-project d’Andy Savage, moitié du duo déglingué Fergus & Geronimo, sorte de Mothers Of Invention post-punk. Sorti à l’origine en 2012 sur Dull Tools, le label d’Andy Savage, Light Up Gold est devenu un véritable phénomène en 2013 quand le disque a été réédité par What’s Your Rupture?, label indépendant a la visibilité bien supérieure. Le bouche à oreille a fait le reste, et en peu de temps, Parquet Courts est devenu un des groupes les plus hype de la scène américaine. Pourquoi […]

LIARS – WIXIW Doin’ it to death

10 septembre 2012 Eric 0

(Mute 2012) Nouvel album des Liars ! Ce groupe, parfaitement irréprochable depuis ses débuts il y a une dizaine d’années, est un des préférés de PlanetGong. Comme vous avez pu le constater si vous avez le bon goût et la chance de nous lire avec attention, nous vous livrons régulièrement (plus ou moins à chaque sortie d’album, et de temps en temps pour un 45 tours) un article dithyrambique sur les chansons enregistrées par Angus Andrew et ses amis dérangés. Une fois n’est pas coutume, un mot sur la pochette sobre et le titre de l’album : les Liars indiquent que le titre […]

TOTAL CONTROL – Henge Beat Révélation

7 février 2012 Rémi 3

(Iron Lung Records 2011) Ce disque à la pochette, hum, aisément reconnaissable est le premier album de Total Control, un groupe australien formé par Mikey Young, le guitariste – et claviériste – du fantastique Eddy Current Suppression Ring et de quelques autres membres d’autres groupes australiens dont j’ignore malheureusement les noms, hormis celui de Dan Stewart, le chanteur qui est aussi batteur chez UV Race. Faute de pouvoir décrire très précisément le style de musique enregistrée par Total Control, nous devrons nous contenter d’apposer le qualificatif imprécis de post–punk à ce disque passionnant. Henge Beat possède une certaine parenté avec plusieurs aspects de […]

TOTAL CONTROL – Scene From A Marriage Côté obscur

17 janvier 2012 Eric 0

(Subpop 2012) Total Control a fait une entrée remarquée en 2012 dans les rayons de nos disquaires préférés. Alors même qu’on se lamentait de l’absence de nouveautés de la part d’Eddie Current Suppression Ring, ce nouveau projet mené par un de ses membres (le guitariste Mikey Young) avait fait mieux que combler le vide. Un excellent album et un split-album avec Thee Oh Sees ont scellé la réputation de ce combo post punk qui figure désormais parmi les groupes qu’on suit de près. Preuve de la réputation grandissante de Total Control, c’est sur Subpop que sort le dernier enregistrement du groupe, nommé […]

THE INTELLIGENCE – Everybody’s Got It Easy But Me Persévérance

17 janvier 2012 Eric 3

(In The Red 2012) On n’était un peu passé à côté des albums de The Intelligence avant Everybody’s Got It Easy But Me. Oh, on les avait bien écoutés rapidement pour s’en faire une idée. Ils sortaient sur In The Red après tout, un de ces rares labels dont chaque nouvelle sortie suscite la curiosité et l’envie d’en savoir plus. Ecoutes chez les disquaires insistants, sessions sur Spotify après une discussion sur le forum, visionnages sur Youtube : on s’était souvent penché sur le cas du groupe du guitariste Lars Findberg, mais jamais les albums de The Intelligence ne nous avaient marqués durablement […]

LIARS – It fit when I was a kid Relecture géniale

13 novembre 2011 Rémi 0

(Mute Records 2005) Quelques mois avant la sortie de leur album Drum’s Not Dead, les Liars ont choisi de se distinguer en publiant « It fit when I was a kid », une des meilleures chansons de leur troisième LP. Poursuivant leur carrière avec un nouvel exemple de leur sens de l’humour très particulier, le 45 tours a été publié à 500 exemplaires sous une pochette réalisée par Julian Gross et décrite par l’avocat de Mute Records comme « Hardcore Gay Porn » (le pressage du vinyle présente malheureusement une version censurée du photomontage). A l’origine du fantastique morceau qui donne son nom à cet EP, une […]

LIGHTSPEED HEAT – How Do You Do ? Collaboration idéale

30 octobre 2011 Eric 1

(Brille 2006) En mars 2006, on a vu Whirlwind Heat en concert à Londres. A l’époque, le groupe était au meilleur de sa forme (Types Of Wood venait de sortir), et la soirée fut inoubliable. Après le concert, on discuta avec Brad Holland (batterie) et Steve Damstra (basse). Ils venaient d’arriver à Londres et devaient jouer quelques jours plus tard avec Test Icicles en première partie. A l’annonce de cette nouvelle, notre enthousiasme s’embrasa. Une affiche Test Icicles / Whirlwind Heat ! La soirée s’annonçait échevelée et dérangée. Pourtant, à notre surprise, Brad Holland nous annonça qu’il ne connaissait pas Test […]

CHEVEU – 1000 Antidote

23 septembre 2011 Eric 17

(Born Bad 2011) Enfer et damnation ! La fin d’année approche à grands pas et on n’a toujours pas évoqué le fabuleux deuxième album de Cheveu. Il faut croire que la hype – et la surprise de voir ce groupe méconnu soudain exposé dans tous les Télérama et Inrockuptibles – nous a lassé. Alors on a écouté cet album, en silence, on l’a apprécié, en attendant de retrouver l’envie d’écrire. En attendant que la rumeur se taise. En attendant qu’une baudruche occupe toute l’actualité et nous donne envie de revenir aux fondamentaux. Ces dernières semaines, le premier album de Wu Lyf nous […]

NEILS CHILDREN – Another Day Eternels outsiders

10 juillet 2011 Eric 3

(White Heat 2006) Après avoir fait forte impression avec leur fulgurant mini-album en 2004, Neils Children figuraient parmi les groupes les plus attendus du Royaume Uni. Le premier album, qui devait sortir dans la foulée de Change. Return. Success et faire du groupe de John Linger le fers de lance de l’underground londonien ne vint malheureusement pas, en raison du départ du bassiste James Hair parti former The Vile Imbeciles avec Andy Huxley des Eighties Matchbox B-Line Disaster. Le groupe cessa son activité un instant, puis recruta l’excellent Keith Seymour dont le jeu souple et délié emmena le groupe vers […]

WHIRLWIND HEAT – Reagan EP Concept 45

6 février 2011 Rémi 0

(Brille Records ; 2006) Publié la même année que leur album Types of Wood, ce 45 tours propose quatre morceaux, sous une pochette assez laide pour être sûr que personne de sensé n’achète ce disque par hasard. Il est à noter que cette démarche concernant le visuel des pochettes semble avoir été celle du groupe depuis ses débuts, ce qui n’a pas dû particulièrement aider Whirlwind Heat à être connu. La chanson « Reagan » est assez logiquement positionnée en ouverture de cet EP : le morceau (un des meilleurs de Types of Wood ) est marqué par une rythmique saccadée et une […]

ESG – Come away with ESG Party !

14 janvier 2011 Rémi 10

(99 records ; 1983) Ce disque est le premier album d’ESG, un groupe composé des quatre sœurs Scroggins (Marie, Valerie, Renee et Lorraine) formé à New-York, et dont la carrière mouvementée s’est achevée  après la sortie du quatrième album studio (Keep on moving, en 2006). Dans notre cas, la découverte de ce disque a pour origine un 45 tours des Dirtbombs enregistré en Australie (et miraculeusement déniché à Dangerhouse), Pray for pills. Pour la face B de leur single, les Dirtbombs avaient choisi d’enregistrer une version de « My love for you », dernier morceau de cet album. Intrigués par ce choix, nous avons […]

BLACK BUG – Black Bug Post-punk suédois

29 novembre 2010 Rémi 1

(FDH Records 2010)  Ce duo suédois (Lily et Ruslav, sur scène accompagnés d’un batteur), qui avait déjà sorti quelques 7’’, a publié cette année son premier album, au visuel moins surprenant que la musique qu’il présente.  Le disque démarre par « Razor Face », un curieux amalgame sonore sur lequel saturent différents éléments : les lignes de basse (jouées sur scène au clavier), qui sont l’élément indispensable à la tenue de la plupart des morceaux, mais aussi le chant strident, quasiment une constante sur ce disque.  Le style musical du groupe est relativement difficile à définir ; Black Bug se situe dans la grande mouvance […]

NOTHING PEOPLE – Soft Crash Traumatisant

16 septembre 2010 Rémi 1

(S.S Records 2010) Enregistré sur un huit-pistes analogique et revendiqué « sans intervention d’ordinateur », Soft Crash est le troisième album de Nothing People, un groupe originaire d’Orland, au nord-est de la Californie. Publié au début de l’année par S.S Records (nous n’avons pas d’explication quant au choix du nom de ce label, désolés), ce disque est un réel tour de force. Le groupe peut être situé dans la vaste mouvance post-punk, même s’il ne faudrait pas cantonner Nothing People dans un seul style musical. Cet album est remarquable de densité et d’inventivité, et son écoute est une réelle aventure : sombre, prenante, par moments même angoissante. Des […]

WHITE DENIM – Workout Holiday Explosion des genres

27 avril 2010 Eric 9

(Full Time Hobby 2008) A première vue, White Denim pourraient paraître comme un groupe garage de plus. La scène américaine est riche en ce moment de groupes qui exploitent le genre jusqu’à la corde, recyclant sans arrêt les trois mêmes riffs. A l’écoute distraite du single « Shake Shake Shake », on a d’abord cru avoir affaire à un combo dans la veine des Black Lips. En se penchant plus sérieusement sur ce morceau, on a découvert, derrière le riff punk et les cris désordonnés, quelques signes témoignant que quelque chose d’étrange se passait en coulisse. Solo de basse, guitares échevelées, structure […]

LIARS – Sisterworld Accepter le réel

30 mars 2010 Rémi 1

(2010 ; Mute records) Au moment où les premiers bilans des groupes de la première décennie du XXIème siècle fleurissent, le groupe du génial Angus Andrew livre son cinquième album, pour lequel le parcours atypique fait de nombreuses délocalisations d’un album à un autre semble avoir pris fin : les Liars affirment avoir écrit et enregistré l’intégralité de Sisterworld à Los Angeles, la ville d’origine du groupe. En une dizaine d’années et à travers leurs quatre premiers LP[1] (et une poignée d’EP), les Liars se sont bâti une discographie irréprochable. Pour son retour, annoncé depuis le début du mois de novembre 2009, le […]