THE DEAD WEATHER – Horehound Poussif

30 juillet 2009 Rémi 11

(Third Man Records ; 2009) En mars 2009, à Nashville, pour l’inauguration des nouveaux studios de Third Man Records (le label créé par Jack White), quelques 150 chanceux ont assisté au premier concert de ce groupe, composé d’Alison Mosshart (chanteuse de The Kills), de Dean Fertita (clavier de Queens of the Stone Age depuis 2007), de Jack Lawrence (bassiste des Greenhornes et des Raconteurs) et de Jack White, qui a choisi de tenir la batterie, ce qu’il fait parfaitement bien. Que Jack White soit un bon batteur n’est pas surprenant : la batterie était son premier instrument, et ceux qui ont lu l’excellent […]

QUEENS OF THE STONE AGE – Songs for the Deaf Expérience traumatisante

10 juin 2009 Rémi 13

(2002 Interscope) Deux ans après la sortie de l’excellent Rated R, qui valut aux QOTSA un succès relativement important, le groupe de Josh Homme et Nick Oliveri revient avec un album qui implique une nouvelle fois de nombreux collaborateurs : Mark Lanegan est là (c’était déjà le cas sur le disque précédent), mais aussi Dave Grohl, qui a fait une parenthèse avec les Foo Fighters pour venir tenir la batterie des QOTSA, pendant environ six mois[1]. Sorti à l’été 2002, Songs for the Deaf est le sommet de la discographie des QOTSA, l’album qui a fait passer le groupe du statut de groupe culte indépendant […]

EAGLES OF DEATH METAL – Heart On Déception

19 février 2009 Rémi 11

(Downtown 2008) Troisième album des glorieux Eagles of Death Metal, Heart On est sorti à la fin de l’année 2008. Par rapport au disque précédent, le groupe semble se consacrer de plus en plus exclusivement à enregistrer de la musique entraînante et dansante, quitte à paraître stupides et / ou excessifs. Engagé pour assurer la première partie des Guns & Roses, le groupe n’a finalement donné qu’un seul concert, à Cleveland : une fois arrivé sur scène, Axl Rose a demandé aux spectateurs s’ils avaient apprécié les « Pigeons of Shit Metal »…  A présent, Jesse Hughes a un tatouage sur l’avant bras : un magnifique pigeon […]

QUEENS OF THE STONE AGE – Era Vulgaris Valeur sûre

4 septembre 2007 Rémi 1

(Interscope 2007) Depuis une paire gagnante d’albums au début des années 2000  (Rated R et Songs for the Deaf), les Queens Of The Stone Age de Josh Homme se sont hissés dans la catégorie des groupes incontournables. Leur avant-dernier disque, Lullabies to Paralyze, sans être au niveau de ses prédécesseurs, était néanmoins un bon album, qui confirmait la capacité du groupe à enregistrer des morceaux pop avec un son encore proche du Stoner Rock. Cet Era Vulgaris, une des grandes attentes de l’année, devrait ravir les fans du groupe : le son des QOTSA est toujours là, énorme et monolithique, les solos de […]

EAGLES OF DEATH METAL – Death By Sexy Un bon album de rock'n'roll

17 février 2007 Rémi 3

(Downtown Music 2006) Depuis une dizaine d’années, Josh Homme semble rechercher le nom de groupe de rock le plus improbable… Après Queens of The Stone Age, voici donc Eagles of Death Metal. Quoiqu’il en soit, le plus important dans les disques sortis par Josh Homme n’est heureusement pas leur nom, mais la musique qui jouée. Eagles of Death Metal sont formés de Josh Homme et de son ami d’enfance Jesse Hughes, qui avait écrit et chanté la plupart des morceaux du premier album du groupe, Peace, Love, Death Metal, sorti en 2004. Pour ce disque, le reste du groupe se compose de […]

QUEENS OF THE STONE AGE – Lullabies to Paralyze Berceuse assassine

9 mai 2005 Eric 2

(Interscope 2005) Après avoir sorti un des albums de l’année 2002 avec Songs For The Deaf, les Queens étaient attendus au tournant. On ne s’avait pas trop à quoi s’attendre après le départ de Dave Grohl et Mark Lanegan puis l’exclusion de leur fantasque bassiste Nick Olivieri pour abus de stupéfiants… d’autant que la vie privée du chanteur/songwriter Josh Homme commençait à intéresser les tabloïds (il vit avec Brody Dalle, chanteuse des Distillers). Beaucoup d’inquiétudes donc, vite effacées dès la première écoute de cet excellent album. Un peu moins explosif que Songs For The Deaf, Lullabies to Paralyze marque un retour au son […]