THE KUMARI – Space Witch Tube intergalactique

1 septembre 2016 Léo 0

(Soundflat Records 2016) En 2015, le label Croque-Macadam nous faisait découvrir les anglais The Kumari avec Walking, un quatrième single à l’orientation sixties plaisante et prometteuse. Un an plus tard, on retrouve le groupe sur un nouveau 45 tours proprement ébouriffant, qui voit les quatre hommes changer de registre pour se consacrer désormais à un space rock heavy, teigneux et gonflé au boogie. Si Walking avait déjà fait forte impression, Space Witch nous inflige une claque incomparable. Il y a tout ce qu’on aime dans le morceau-titre : un groove conquérant, une tension monstrueuse, une montée en puissance écrasante, un chant hargneux, des soli concis et bordéliques, […]

THE BARON FOUR – Out Of The Wild Come​.​.​. Résilience

19 avril 2016 Eric 0

(Soundflat 2015) Le suicide de Chris Langeland en 2012 a été un drame incommensurable. Le jeune musicien était un des guitaristes les plus doués de sa génération, et les Vicars un groupe revival tout simplement fabuleux à voir sur scène. Langelland n’avait que 23 ans, quelle perte effroyable… Il va sans dire que les autres musiciens du groupe ont eu un peu de mal a se remettre de ce drame. Après un concert hommage, le bassiste/chanteur Mike Whittaker et la batteuse Alex De Renzi ont fini par se remettre en quête de musiciens. Mettant fin à l’idéal beat adolescent des […]

THE NORVINS – Yoga With Mona 1966 all over again

11 janvier 2012 Rémi 7

(Soundflat ; 2011) Cet album à la pochette discutable mais facilement reconnaissable est un disque produit par un groupe parisien qui ne chante qu’en anglais des morceaux efficaces et immédiats. Le deuxième album des Norvins contient seize chansons extrêmement courtes (elles dépassent rarement les deux minutes trente !), pour une durée totale de 35 minutes. Pour composer sa musique et ses chansons, le groupe puise son inspiration dans le garage sixties nord-américain : l’auditeur peut facilement se croire en présence d’une des multiples compilations qui, après avoir été le graal d’un petit nombre d’amateurs pendant quelques décennies, se voient dotées […]

THE DIRTBOMBS – Tanzen’ Gehn Dansons avec les Dirtbombs

12 juin 2011 Rémi 1

(Soundflat  2005) Ce disque a été publié par le splendide label allemand Soundflat, qui a demandé aux Dirtbombs d’enregistrer une chanson en allemand… Après réflexion, le groupe a opté pour une reprise de la chanson « Tanzen’ Gehn », écrite et enregistrée par le groupe de new-wave Hubert Kah. Le traitement donné à ce morceau apporte un supplément de chaleur et de dynamisme à la ligne de basse originale, déjà marquante : la base rythmique des Dirtbombs se met soigneusement en place, avant l’arrivée du chant syncopé de Mick Collins (les syncopes doivent en partie être dues à sa maîtrise toute relative […]

THE INCREDIBLE STAGGERS – Zombies of Love Undead Rock’n’roll

10 septembre 2010 Rémi 7

(Soundflat Records 2010) Voici enfin le retour du groupe autrichien le plus célèbre de la planète garage, quatre ans après la sortie de leur premier album, et après avoir modifié leur nom (The Staggers sont devenus The Incredible Staggers)… La sortie de Zombies of Love était l’une des attentes de l’année en ce qui concerne le garage–rock européen, tant Teenage Trash Insanity avait été un disque enthousiasmant. Toujours chez Soundflat après plusieurs années consacrées à la scène et qui n’avaient vu le groupe que publier quelques EP, les craintes de voir les Staggers se fourvoyer étaient grandes. Heureusement, après « Alive », une première piste instrumentale […]

THE STAGGERS – Teenage Trash Insanity Phantastischen rock’n’roll von Osterreich

15 janvier 2010 Rémi 4

(Wohnzimmer / SoundFlat ; 2006) Premier LP – et unique à ce jour[1] – d’un groupe autrichien, cet album présente quinze pistes qui n’ont rien à envier à celles des meilleurs groupes de garage-rock actuel. Sous cette appellation déjà trop souvent employée, on considèrera ici la musique produite par des artistes aussi différents que Black Lips, King Khan, Revellions ou Urges (même si pour ces deux derniers, la notion de « différence » n’est pas évidente). Comme tous ces groupes, les Staggers connaissent leurs principes garage et beat des années soixante sur le bout des doigts, et livrent un parfait disque de rock’n’roll, sans prétention […]