(Hut 2002)

The Music. Ou l’histoire d’un des groupes les plus surestimés de ces dernières années…

Lorsqu’en 2001 la presse britannique a commencé à s’enflammer sur ce qu’elle nommait « New Rock Revolution », elle se rendit rapidement compte que celle-ci s’effectuait hors de ses terres. White Stripes, Strokes (USA), Hives (Suède), Vines (Australie) ont complexés des anglais en mal de héros qui ont dès lors adoubé le 1er groupe venu… qui s’avèra être The Music, groupe de Leeds dans la lignée de la scène mancunienne de la fin des années 80 (Primal Scream, Stone Roses), dont voici le premier album attendu et forcément décevant.

La voix nasillarde de Robert Harvey irrite en premier lieu. La production remplie d’écho – cache-misère pour masquer la faiblesse générale du groupe – rend cet album difficilement supportable. Pire encore, toutes les chansons sont calquées sur le même modèle (celui des singles à succès « The People » et « Take The Long Way And Walk It ») si bien qu’on a rapidement une impression de répétition. La recette est simple : riff de guitare en intro (et en boucle pendant toute la chanson) puis arrivée de la voix sans réelle mélodie, arrivée de la basse et des cymbales puis de la batterie toute entière (avec plein d’écho) puis refrain et on recommence… Quel ennui!

www.themusic.co.uk