THE WARLOCKS – Shake The Dope Out Schizo

11 juillet 2010 Eric 0

(Mute 2003) Lorsque sortit fin 2002 le fabuleux album Phoenix qui les fit sortir de l’anonymat, The Warlocks n’étaient pas un jeune groupe arrivant frais sur le marché. Avec ses membres issus de divers groupes de la côte ouest (le gens aiment citer The Brian Jonestown Massacre, où le chanteur Bobby Hecksher a fait ses premières armes), le septuor avait déjà enregistré deux EP et un album, en grande partie grâce à l’activiste Greg Shaw de Bomp! Records. Signés mondialement par Mute à une époque où toutes les majors cherchaient à surfer sur la vague d’un « retour du rock » éphémère, le groupe […]

The WARLOCKS – Heavy Deavy Skull Lover Magie noire

28 septembre 2007 Eric 6

(Tee Pee 2007)    L’ambiance n’est pas à la fête chez Bobby Hecksher. La page des odes hédonistes aux fragrances opiacées des débuts (« Cocaïne Blues », « Shake The Dope Out », « The Dope Feels Good », « Hurricane Heart Attack ») est tournée depuis longtemps. Overdose, gueule de bois, autodestruction, folie, dépression et désillusion étaient magnifiquement documentés dans le traumatique appel au secours qu’était Surgery en 2005. « Come save us ! From ourselves…« . Depuis, les Warlocks ont continué leur trajectoire maudite vers le néant et le chaos. Séparations, matériel volé, état de banqueroute provoqué par le procès intenté par un ancien membre du groupe, défection du label Mute… […]

THE WARLOCKS – Phoenix Stupéfiant

21 avril 2006 Eric 0

(Birdman 2002, puis Mute 2003 avec une pochette orange et noire) Horse power. Nuages d’héroïne et vapeurs de LSD nourissent cet album hédoniste qui a ressuscité, au plus fort de la vague garage-rock de 2001-2003 un genre tombé dans l’oubli, le space-rock psychédélique. Auréolés d’une aura de mystère, les Warlocks sont une hydre à 7  têtes au look de motard et aux poches sous les yeux qui produisent un son unique, gigantesque. Ils viennent de San Francisco, mecque hippie et défonçoir le plus célèbre de la planète, ville où les drogues font partie prenante du quotidien d’une partie importante de la […]

THE WARLOCKS – Surgery Léthargie

14 octobre 2005 Eric 0

(Mute 2005)   Deux ans après l’imparable Phoenix et l’incroyable consensus critique qui a accompagné ce disque de space-rock d’un autre âge, les Warlocks de Bobby Hecksher reviennent – hasard ou coïncidence? – alors que la scène rock de San Francisco bénéficie de l’éclairage du succès du film Dig!. Comme chacun sait, plusieurs membres des Warlocks ont fait partie des Brian Jonestown Massacre – leur écriture et leur son s’en ressent. Quoi de plus normal alors que le monde des drogues dures et la vie nocturne soient le moteur de leur inspiration… Phoenix contenait des grandes chansons, la plupart célébrant une vie hédoniste […]