DYLANOLOGIE. I Shall Be Free Déclaration d'indépendance

11 juin 2015 Denis 0
Ceci est l'article 9 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Chanson au titre programmatique, « I Shall Be Free » est une déclaration d’indépendance pleine de facétie, d’autodérision et d’un très dylanien sens de l’absurde. Encore une fois, les empêcheurs de chanter en rond qui veulent faire de Dylan le Pete Seeger des années soixante en sont pour leurs frais: le jeune homme est bien décidé à laisser libre cours à sa fantaisie joyeusement frondeuse, et il ne faut surtout pas compter sur lui pour jouer les parangons de vertu (« Well, I took me a woman last night / I was three-fourths drunk, she looked uptight »). On est d’ailleurs plus près de […]

DYLANOLOGIE. The Lonesome Death Of Hattie Carroll Episode 5

21 janvier 2014 Denis 1
Ceci est l'article 5 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Une domestique noire, Hattie Carroll, misérable mère de dix enfants, battue à mort à coups de canne par un riche propriétaire blanc du Maryland nommé William Zanzinger: tel est le sordide fait divers, survenu en février 1963, qui a inspiré à Dylan l’une de ses compositions les plus déchirantes. Le chanteur-chroniqueur colle de si près au réel que son texte prend parfois des allures de compte-rendu journalistique à la précision redoutable (les détails abondent: le diamant au doigt de Zanzinger, les 600 hectares de sa ferme, ses 24 ans etc.), mais c’est surtout par sa capacité à prendre du recul […]

DYLANOLOGIE. A Hard Rain’s A-Gonna Fall L'émergence d'un ménestrel

20 septembre 2013 Denis 0
Ceci est l'article 4 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

De nombreux spécialistes de Dylan ont affirmé que la crise des missiles du Cuba de mai 1962 et la menace de fin du monde qu’elle fit peser l’avaient poussé à écrire « A Hard Rain’s A-Gonna Fall », la pluie du titre renvoyant au déluge nucléaire. S’il s’agit d’une hypothèse tout à fait crédible, tant il est vrai que le degré de paranoïa atteignit alors son point culminant, il n’en reste pas moins que l’apocalypse hante jusqu’à l’obsession l’œuvre dylanienne dans son ensemble, de « Gates of Eden » (« All and all can only fall / With a crashing but meaningless blow ») à « Things have […]

DYLANOLOGIE. Talking World War III Blues Satire dévastatrice

13 septembre 2013 Denis 0
Ceci est l'article 3 sur 13 de la série DYLANOLOGIE

Sur The Freewheelin’ Bob Dylan, son deuxième album, Dylan, pas si « en roue libre » et insouciant que ne le laissent entendre le titre et la pochette, jette un regard à la fois acéré et inquiet sur les maux qui rongent l’Amérique du début des années soixante. Laissant apparaître les multiples facettes de son talent et une capacité étonnante à changer de ton et de registre, il donne tour à tour dans l’intemporel et l’académisme folk (« Blowin’ in the wind », « A hard rain’s a-gonna fall »), la protest song sèchement dénonciatrice (« Masters of war », « Oxford town ») et la ballade sentimentale désabusée (« Don’t […]

LEE HAZLEWOOD – Trouble Is A Lonesome Town Indispensable !

16 mars 2013 Rémi 0

(Mercury ; 1963) Lee Hazlewood est aujourd’hui davantage célébré pour ses talents de compositeur et de producteur que pour ceux d’interprète. Cela est assez logique, si l’on considère le succès qu’il a obtenu pendant les années 1960 et 1970, avec Nancy Sinatra bien sûr, mais aussi avec d’autres interprètes (signalons la publication récente du double LP The LHI Years – Singles, Nudes and Backsides par Light In the Attic, un prodigieux label qui a prévu de rééditer plusieurs albums de Hazlewood pendant les prochaines années). Trouble is a lonesome town est un concept album organisé autour de la ville imaginaire […]

COLETTE MAGNY – Colette Magny EP Immense

25 janvier 2011 Rémi 2

(CBS ; 1963) Cet EP quatre titres (ou « super 45 tours ») est le premier disque de la carrière de Colette Magny, une des rares chanteuses françaises dont la l’expressivité de la voix est comparable à celle des plus grandes chanteuses américaines. Le disque commence par un morceau très dansant, un standard du jazz dixie-land, « Basin’ Street Blues », popularisé par Louis Armstrong à la fin des années 1920. L’accompagnement musical de la version de Colette Magny est impressionnant, et laisse la part belle à l’orgue – joué par Georges Arvanitas. La chanson suivante, « Co-opération » est un exemple de […]

RUFUS THOMAS – Walking The Dog Le son de Memphis

17 février 2007 Rémi 2

(sortie U.S. décembre 1963, Stax Records) L’influence de différents genres musicaux (Rock’n’Roll, Rockabilly, Country, Blues, Soul, Rhythm’n’Blues) dans le développement de la scène pop-rock aux Etats-Unis et en Angleterre pendant les années soixante est un thème largement discuté (et à peu près universellement reconnu). Cet album est un bon exemple de l’importance spécifique qu’a eu la scène R’n’B de Memphis sur les groupes du monde entier : la chanson « Walking the dog » a été reprise (sur album) par les Rolling Stones, les Sonics, Dave Stewart, John Cale, Aerosmith (sic), et a été régulièrement jouée live par le Grateful Dead.  A la sortie de […]