SEBASTIEN TELLIER – Sessions Voyage acoustique

(Record Makers 2006)

Sebastien Tellier est un cas a part dans la scène française actuelle. Apres avoir sorti au plus fort de la « French Touch » un album acoustico-synthétique aérien truffé de références à Robert Wyatt (L’Incroyable Vérité) puis un album blindé de synthés eighties alors que tout le monde faisait du rock cru (Politics), le dandy barbu revient avec un disque de fainéant. Sessions, enregistre en une journée, revisite les meilleurs morceaux du court répertoire de l’artiste façon piano-bar, le chanteur adoptant une pose de crooner qui colle assez bien avec son image chic négligé.

Evidemment, comme ce type n’est pas loin d’être un génie, il réussit son pari la main levée. La qualité intrinsèque de ses chansons – souvent bouleversantes – lui permet de les dépouiller jusqu’à l’extrême et d’en conserver l’essence, preuve indéniable de son talent de compositeur. Ce qui nous fait râler ici, c’est qu’on attendait de Tellier un nouvel album, avec des nouvelles chansons, car on aime cet artiste singulier et qu’on veut le suivre dans les univers étranges de sa création. Il nous faudra attendre encore quelques temps semble-t-il…

Sessions est un disque très opportun qui sort alors que Sébastien Tellier dispose d’une popularité naissante en Angleterre grâce au morceau « La Ritournelle », devenu l’hymne officiel des lounges branchées en 2005. On aurait préféré avoir avoir du neuf, on se contentera de ce disque insolemment magnifique, qui contient des perles telles que « Universe », « Black Douleur », « Fantino », « Kissed By You » et cette fameuse ritournelle qui n’en finit pas de tourner dans nos têtes.

 

 

Tracklisting : 

1. Bye Bye
2. La Ritournelle *
3. Black Douleur *
4. League Chicanos
5. La Dolce Vita
6. Fantino *
7. Kissed By You
8. Broadway *
9. Universe
10. Classic

Vous pouvez écouter cet album sur la page suivante : http://tellier-sessions.recordmakers.com/tellier.php

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

4 Comments

  1. Tellier je l’ai connu garce à Sofia Coppola : Dans la B.O de "Lost in translation", j’avais touver le morceau "Fantino" superbe… Vu que tu as une bonne culture musicale, album doit être très bon. MERCI !

  2. Si tu ne connais pas Tellier,je te conseille vivement son premier album qui est de loin mon préféré, un des meilleurs albums français de ces… oooooh… trente dernieres annees.

    Ce sessions est correct mais ne vaut pas l’inventivite de ce premier album fulgurant

  3. Que de souvenirs à la ré-écoute de ce "fantino" justement, que j’avais entendu pour la 1ère fois en 1998, paumé au milieu de la compilation "Source rocks" qui nous faisait découvrir également des p’tits gars nommés Phoenix…

Répondre à whitespyder Annuler la réponse.