MUSE – Black Holes & Revelations Comme d'habitude...

(WEA 2006)

Sans vouloir faire de mauvais jeux de mots, il faut savoir que de Showbiz à Absolution, la discographie de Muse a toujours représenté pour PlanetGong un trou noir, un vide sidéral et sidérant. Si on a compris pourquoi le lyrisme forcé de Matthew Bellamy, les arpèges verbeux de ce guitariste qui croit avoir compris tout Bach, et les grosses cordes de ces pompiers qui s’ignorent ont conquis un certain public (les métalleux fans de Queen et ceux qui n’ont rien compris à Radiohead), on a toujours apprécié que la presse rock de qualité remette les choses à leur place en renvoyant Muse à leurs études.

Une étrange volte-face vient pourtant de se produire : au lendemain d’une prestation remarquée au festival de Glastonbury, des ventes supersoniques de l’album Absolution, et par une étrange opération du saint esprit, Muse est devenu officiellement cool. Leur nouvel album est ainsi arrivé dans un climat d’impatience, entouré d’une hype démesurée. Les chroniques n’ont alors pas manqué d’être enthousiastes, tout le monde s’accordant à trouver Black Holes And Revelations exceptionnel, fans de toujours comme ex-ennemis jurés, du NME à Rock&Folk.

Une telle unanimité nous a donc incité à revoir notre jugement sur Muse et à essayer d’écouter ce nouvel opus avec des oreilles vierges de tout préjugé – chose difficile, après des années passées à éviter de s’encrasser les oreilles avec leur musique alors qu’on avait mieux à écouter – pour peut-être être frappé par la révélation mentionnée dans le titre. Du trou noir à la révélation? Si l’album est bon, on applaudira le choix de ce titre clairvoyant…

La première approche se fera par le biais du single « Supermassive Black Hole » sur lequel on est tombé au détour d’un zapping nocturne. Ehontément commercial, on y voit le groupe entrer dans le territoire dangereux de la pop creuse des girls band britanniques et du funk laborieux des clones de Prince. Un pari risqué. La chanson est loin d’être mauvaise mais le falsetto irrite et les coups de marteau maladroits des guitares manquent de finesse. Muse auraient mieux fait d’écouter Midnite Vultures de Beck avant de se lancer dans telle entreprise funk. Au lieu de sonner audacieux et avant-gardiste, le groupe se situe à mi-chemin entre les Pussycat Dolls et Justin Timberlake. Premier trou noir, supermassif de surcroît.

L’album en lui-même s’avère aussi décevant. La révolution sonique suggérée par les chroniques dithyrambiques de la presse n’existe pas. Muse a gonflé son son aux stéroïdes en montant le son de la basse et en mettant deux ou trois blip-blips. Pas de quoi balancer ses Kraftwerk au placard. Ce qui devrait sonner futuriste semble surtout très marqué par ses influences. Certains morceaux, à l’image de l’introduction « Take A Bow » évoquent un croisement improbable entre Walter Carlos et le générique de Capitaine Flam. Poursuivant la logique putassière entamée par un single destiné aux masses, Muse n’hésite pas à se vautrer dans des territoires nouveaux pour attirer le fan de passage, comme la ballade de service « Soldier’s Poem », le gros métal baveux d' »Assassin » ou le krautrock raté de « Map Of The Problematique » en témoignent. Quant à « Exo-Politics », on a l’impression avec lui qu’un morceau des Killers a été inséré par erreur dans le listing de l’album.

Heureusement – ou malheureusement pour quiconque aurait envie de descendre cet album avec mauvaise foi – tout n’est pas mauvais sur ce disque destiné à prendre la poussière sur l’étagère. Sur une paire de morceaux où Bellamy réussit à contenir ses envies d’opéra, Muse sonne pertinent, comme sur ce « Starlight » sympathique, qui fait sourire grâce à un pasasge blip-blip qui reste en tête, ou ce « City Of Delusion » d’inspiration hispanique. C’est peu… Trop de chansons boiteuses pourissent cet album surcôté. La marche militaire d' »Invincible » qui se termine façon Queen achève d’écoeurer l’auditeur neutre, et le slow de la mort à l’intro surf-rock ratée de « Hoodoo » est vertigineux de niaiserie et de prétention.

Après plusieurs écoutes successives, après avoir laissé le disque de côté pour y revenir avec un état d’esprit frais, rien n’y fait. Black Holes And Revelations tient plus du trou noir que des révélations et se place dans la droite lignée de ses prédécesseurs. Un album chiant parmi tant d’autres dans la discographie de Muse, qui ne se démarque des autres que par son mercantilisme grossier et sa tentative – manquée – de sonner « énorme ». Cela valait-il la peine d’en parler autant?

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

50 Comments

  1. BREF MUSE FAIS DU NEUF!!!!!

    S’pece de pourri va
    ecoute donc ton metal bien puissant au rifff tres recherche. regarde un peu le solo de matthew sur scene!!! arrette de prendre de haut alors que je sui spret a parier que tu peux pas l’egaler!

    vou sn’aimez pas muse pcq soit disant matthew a une voix de meuf et que c tout lent et que ca a pas de rythme etc etc…

    ringards les gars, vou sortez pas de la musique traditionelle.
    Metal rock heavy etc
     ya que ca?

    ah non ya floyd evidemment metallica, radiohead des dieux c ca?
    mais c des vieux now vive les jeunes!!

  2. perso quand j’entends ce groupe j’ai l’impression d’entendre un groupe qui se regarde le nombril en se disant "qu’est ce que l’on est beau"; en voulant faire  évoluer leur son ils tombent dans une certaine caricature. Et oui la technicité ne fait pas tout (petite pensée à mr Santana et ses derniers albums)

  3. faut pas exagérer… bon vive les vieux, vive les jeunes vive le rock ou tout ce que vous voulez, ça on s’en fout, mais moi je trouve que muse ont bcp de talent et comme tant de gens voudraient faire passer les pro-muse, je suis pas une adepte d^’europe 2. placebo, the rasmus et mtv… en lisant certaines critiques contre muse, je me disais : pourquoi tant de haine???" mais depuis, je m’y suis habituée, on adore ou on déteste muse j’ai l’impression. mais il ce serait dommage de tant cracher sur ce groupe et de décridibiliser tous ceux qui aiment muse en disant que ce sont juste des espèce de ptits jeunes qui ne connaissent rien à la musique, ce serait trop facile ! oui il y a des gens qui aiment muse, des gens qui sont très bien constitués, c’est vrai…. ce qu’on aime chez muse, je pense, c’est cette façon d’être au bord des limites, au bord de l’exagération, on est obligé d’aimer ce côté exubérant. c’est ça qui est fort avec eux… puis il faut avouer qu’ils ont du talent et qu’il y a quand même une certaine subtilité dans leur travail… avec black holes and revelations, c’est un fourre-tout génial qui nous est donné et si certains y voient de l’incohérence, j’y vois une oeuvre pleine de facettes…. et puis des chonsans comme megalomania, microcuts, city of delusion, apocalypse please sont peut être écoeurantes pour les estomacs fragiles, moi je les trouve d’une force et d’un génie incomparable! je suis heureuse que muse ait osé les faire et n’ait pas écouté les mauvaises langues! bon cela dit, j’ai pas envie de taper sur ceux qui aiment pas parce que voilà…  et si les magazines donnent une bonne critique à cet album, je ne pense pas que c’est parce qu’on les a payé mais parce qu’ils le pensent!!! de la même façon que ceux qui haïssent muse doivent avoir leur raison !  quant au succès de msue, je pense qu’ils le méritent et je pense que leur musique est à prendre au deuxième degré…

  4. Alors le monsieur qui critique Muse de cette manière, ça montre que lui il peut se permettre de juger parce que lui connait la musique! Tout ce qu’il dit n’est pas fondé. Il parle à peine des paroles de chanson…On peut ne pas aimer Muse mais on peut pas dire que c’est de la merde tu devrais voir ce qu’il font en live, ils sont impressionnants mais bon je pense que qu’il resterai sur tes positions vu qu’il ne comprend rien à Muse… enfin tant pis pour lui…

  5. J’aime Muse. Crucifiez-moi.
    Je suis d’accord sur certains points, BH&R n’est pas l’album de l’année, mais je veux seulement mentionner que l’intro d’"Hoodoo" n’a rien mais absolument rien d’un surf-rock. L’influence flamenco peut-être, mais de là à la classer surf-rock, non. Revisez vos albums de Surfaris, Dick Dale et cie.

  6.  Tout ce que fait muse est poussé à l’extrême, cela peut paraître de la grande musique pour les uns, émotive, frisonnante et pour d’autres insupportable, niaise et sans émotion. Mais ce qu’il ne faut pas oublier c’est que quand même ils ont su changer, essayer d’apporter un nouveau souffle à leur musique et ce dernier album n’en est que l’aboutissement. Ecouter muse, c’est avoir une conception de la musique ( bonne ou mauvaise ) aimer leur arrogance, leur mégalomanie, mais ce que l’on peut nier c’est que malgré tout muse est un groupe qui a beaucoup de talent mais qui à vouloir trop en faire le gâche…

  7. Je dois avouer qu’il m’a fallu beaucoup de temps pour apprécier ce groupe.  Sans être fan, je trouve qu’ils ont un univers et un son qui leur est propre qui leur mets parmi des Grands (ou grands, on verra…) en tout cas, parmi les meilleurs d’aujourd’hui.  On ne peut pas réprocher Bellamy de ne pas renier son formation classique et avec cet album, je suis d’accord, le plus commerciale qu’ils ont fait. Enfin leur Punk/Métal Alternative deviens accessible au radio… Mais le concept tiens et l’album est de qualité.  Perso je préfère Absolution, que j’ai trouver inécoutable au début, lol!  Je le trouve assez brillant, mais je ne peu l’écouter que de temps en temps par temps mausade…

  8. Haaa Muse! C’est un groupe qui se situe un peu entre deux eaux: pour la musique populaire rock, muse fait de l’art élaboré (waw les changements de rythmes, , l’alternance gros rock à la guitare et douceur au piano, et la voix haut perchée de Bellamy), tandis que pour les autres, humbles amateurs de musique rock, ce groupe représente un style pompier un peu oublié depuis quelques années, quand les rockers « progressifs » voulaient nous en mettre plein les oreilles…

    Pour l’anecdote, j’ai découvert planetgong grâce à cette chronique d’un album que je venais d’acheter (plus de 2 ans déjà pfff) et que je trouvais trop grossier comparé aux trois précédents. Depuis, je ne peux plus entendre muse. Ne croyez pas que je suis facilement influencable, mais force est de constater qu’à l’écoute de tout ce qui est proposé ici, on ne peut que se poser de grandes questions sur ses gouts et couleurs.

    Enfin, je terminerai par un grand bravo pour ce passage qui à mes yeux, vous a donné une grande crédibilité : « les métalleux fans de Queen et ceux qui n’ont rien compris à Radiohead ». Merci, vous m’aviez bien cerné!

  9. tiens c’est marrant, je viens de me rendre compte que pas mal de mes potes ont comme leurs trois groupes préférés : U2, the Killers et Muse….

    No comment !

  10. Bonjour chers critiques de planetgong. Aujourd’hui, enfin plutôt cette nuit je surfais lamentablement sur le net. Et j’ai fini, par je ne sais quel hasard, sur votre « blog ». Si on peut appeler ça un blog. Car ce dernier ressemble a une pale immitation d’un quelconque site web de magazine musical. Enfin passons les détails…
    En continuant mon exploration d’internaute « no-life », j’ai atterri sur cette article (enfin si on peut appeler ça un article) et je me suis dit « Ah! Quels son bien les arguments avancés pour dénigrer Muse » (tout cela pensé avec un petit ton d’ironie et de faux étonnement). Excusez moi de vous dire ceci mais, vous êtes le stéréotype même du critique ou du puriste musical!! Certes, un petit Led Zeppelin I ou IV, un petit Electric Ladyland ou Axis: bold as love sont des albums signé par des génies fous du 20th century. Mais arrêtez les conneries s’il vous plait!! Ouvrez les yeux bordel! Mathew Bellamy est un très bon musicien et il maîtrise très très bien la guitare et le piano. Pour ce qui est du chant, je pense qu’il a une voix unique qui se mêle parfaitement au paroles et aux compositions.
    Je ne suis peut être pas un surdoué en musique ni un érudit parfait au niveau musical mais la vous vous foutez de la gueule du monde! Cet album regorge de chanson complexe au niveau musical, réécoutez l’album et avant ça, essayez de vous décrasser le cerveau de toute la merde que vous avez dedans! Muse est un groupe qui a fait ses preuves tant au niveau musicale qu’au niveau scénique. Muse, contrairement à pleins d’autres « grand groupes » que vous bénissez, ont la décence de donner des concerts qui changent des CD. Pleins de grand groupes prennent le publique pour des cons et ce sont des connards! (Pardon mais là, je suis à bout) Muse ne m’a jamais fait regretter de d’avoir dépensé une très grosse somme aller les voir contrairement aux Dire Straits!
    Donc pour finir avec ce commentaire, je trouve que le fait que vous vous sentiez supérieurs (dans la façon d’écrire et de considérer les artistes) est une connerie lamentable. Vous feriez mieux de brosser le fond de vos chiottes avant d’écrire vos article qui ne sont pas de la merde… enfin… presque! 

  11. N’oublies pas qu’il en faut pour tous les goûts… c’est du bon sens, mais apparement ça te dépasses…

    C’est intéressant de te voir sur le forum, tu n’es pas le premier à arriver et à avoir la même réaction, tu es bien le stéréotype du gars qui ne connait que les 10 groupes qui passe sur RTL2, MTV ou ce que tu veux.
    Je pense tout simplement que tu trouves cet album de Muse et celui de Razorlight (là faut m’expliquer) très bon car tu n’écoutes rien de bien, alors évidemment comme on dit « au royaume des aveugles, les borgnes sont rois » avec les aveugles pour tes « connaissances musicales « 

    Et je ne suis pas là pour casser du fan de Muse, je suis moi-même un grand admirateur du premier abum (magnifique à mes yeux), mais pour ce qui est du dernier, non mais sincèrement, qu’est ce qu’il est nul! Braillard, mal enregistré, la voix de Bellamy n’est jamais présente comme elle est dans le premier album… D’accord il y a peut être 2 chansons qui passe (exo-politics, et un peu KOC), mais ça ne fera jamais un grand album!
    Et le pire dans cet album ce sont les ventes énormes d’un album médiocre, car ils ont touché le public des 10-13 ans…

    On peut faire le même constat exactement pour Razorlight, le second album est d’un ennui pas possible… Je vois pas d’autres arguments, juste chiant à mourir cet album…

    Enlève un peu les posters (figurines, t-shirt, peignoir….) dans ta chambre de Razorlight, Muse, Coldplay, Bloc Party… et j’en passe, et écoutes de la musique, pas un piège à fric.

    Un conseil, même si tu peux être contre certaines critiques, va quand même faire un tour sur les albums critiqués positivement, des perles il y en ici, ça te fera peut être changer d’avis avec le temps.

    (Lol ton histoire de concert… Si mettre des lumières partout, des grands écran, et remplir un stade, c’est différé du CD… On a pas la même définition de « différent du CD ». Le Stéréotype parfait, je m’en lasse pas )

  12. Salut quequette!! 
    Alors pour répondre à ta réponse, je n’écoute pas la radio… Perdu,parce que en fait je ne trouve pas de radio qui passe 24h/24 Led Zeppelin, AC/DC, Bill Perry (et ma couille si tu connait pas ce mec je te conseille de revoir tes classique contemporain), les Guns, Velvet Revolver, Les clash, Les rolling Stones, Les Ramones et bien d’autres. J’ai aussi le regret det’annoncer que j’écoute du Joe Bonamassa et la chanson la plus écouté sur mon lecteur itunes est est est………. smooth de Santana  suivie par stairway to heaven et Achille’s last stand de Led Zeppelin. Alors mon gars quand on se la joue psychologue a deux balles on ferait mieux de fermer sa gueule. 
    Pour ce qui est de la décoration de mon appartement, j’ai deux poster de Jimi Hendrix en papier glacé, un autre d’Hendrix en tissu, ainsi qu’un poster de Mothership de Led Zeppelin, un poster en tissu de Led Zep et un magnifique vinyle de Led Zep qui trone sur mon étagère. Tu t’y attendais le pignouffe?? 
    Pour continuer sur la bonne voix, tu n’es qu’un ignard. Désolé de te dire ça, mais MONSIEURRRRR aurait il écouter, ne serait ce qu’un album entier de Metallica avant de parler?? Ah j’en doute fort parce que si tu ose dire que tu hais metallica c’est que tu ne connait pas Fade to Black, Nothing else matters, Fuel, Enter Sandman, One, Turn the page. Je te conseille de réécouter Master of puppets qui est un chef d’oeuvre. Ah oui je me doute que tu n’es pas aller plus loin que les 50 premières secondes de cette chanson « trop barbare » pour toi. Parce qu’il y a un passage en electrique en clean qui est dément!! Ensuite, as tu daigné écouter The Unforgiven. Bien quand tu auras écouté ces chansons on reparlera de métal.

    A plousse ma couille 

  13. Excuse moi de m’être trompé de stéréotype mais t’es pas mal dans ton genre… Lol j’ai eu une période metallica en 5ème… mais j’en ai plutôt honte désormais , et vraiment content pour toi que tu connaissent un groupe (ou type) que je connaisse pas.

    Je vais pas perdre plus mon temps avec toi, je te laisse avec ton vinyle et tes hormones qui te travaillent.

    Juste un conseil, révisent ta deuxième personne du singulier, et pas la peine de venir poster ta réponse puérile on s’en passera.

    Bonne soirée

  14. tu veux dire que t’es plus branché « classic rock » en fait ? t’as raison, c’est beaucoup mieux, carrément plus eundeurgraound que d’écouter la radio. T’auras du mal à faire un consensus ici en expliquant que ce que tu écoutes le plus c’est Santana et Stairway to Heaven, mais si tu veux essayer…

  15. Bonjour,
    Pardonnez moi de m’incruster dans la conversation, mais si les articles de ce site me semblent plutot intéressants, les commentaires quant à eux laissent un peu à désirer non? Vous semblez tous être fan de musique et tout ce que je lis depuis cinq minutes se sont (des insultes–passons) des mots du type ‘stéréotype’ ‘honte d’écouter ça’ ‘musique d’ado’. Pour des critiques musicaux je trouve que vous oubliez une bonne partie du taff’. Critiquer OK, c’est intéressant (et le plus souvent fondé) si on a pas envie d’entendre son groupe préféré se faire massacrer on a qu’à zapper le site et aller direct au fanclub.com. Mais qu’est ce que c’est décevant de lire dans les commentaires des critiques puériles du style ‘ca c’est nul à chier, bouhhh la honte si t’écoutes ca haha’. Un peu de class que diable! lol! Un peu de fair play, je n’ose même pas donner mon opinion sur les groupes que j’aime de peur de recevoir une réponse du style ‘retourne à tes hormones, fillette et va embrasser ton poster de Bryan molko ». Voila c’est dommage ca gache tout…
    Sur ce bonne fin de journée!!
      

  16. Ah ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu un fritage en règle, avec la version pyschanalytique (comparaison de collec’ de posters, insultes, jugement à l’emporte-pièce).

    À défaut de regarder le style (ainsi que l’orthographe et la grammaire), avez-vous apporté quelquechose au débat?

    La demoiselle (au dessus de moi) a raison: vous pourrissez le sujet. Rengainez vos pistolets à eau les enfants, la récré est finie.

    Quant à mademoiselle, si vous avez peur d’étaler votre « amour » pour Brian Molko. Soyez encore plus fine que les auteurs de ce blog: demandez leur de vous faire découvrir un groupe (dans le même style que Brian Molko… mais en mieux) et dont vous regretterez jusqu’à la fin de vos jours d’avoir ignoré l’existence jusqu’à maintenant! Trivial.

  17. pour répondre a Eric, je ne vois vraiment pas le mal à aimer les singles qui se sont vendus. Ou plutot je ne vois pas tres bien le rapport entre le fait que ce qu’on écoute est de la merde et que cela s’est vendu convenablement… Mais z’allez m’éclairer hein?

  18. Et pour répondre à monsieur john, merci on relève le niveau intellectuel d’une bonne dixiane d’années.
    Passons… Quoi?? qu’entends-je? il existe plus brun, plus faussement torturé, plus glossé et maquillé que Bryan? Non sérieusement ,en tant qu’absolue novice en matière de critique musicale (dites le si je dois partir, parceque visiblement quand vous n’aimez pas monsieur Eric, et bah..) J’aimerais avoir des conseils sur des groupes de musiques qui peuvent m’intéresser, du style placebo justement… Si certain ont des conseils de groupe à me faire écouter je suis preneuse.
    Sauf si bien sur il faut Bac+25 option Musique & Règlements de comptes…
    Bonne soirée!

  19. Placebo… leur premier album laissait entrevoir un groupe influencé par Cure, Lou Reed ou T Rex. Preuve de leurs bons goûts le groupe s’intitulait Ashtray Heart du nom d’un titre de Captain Beefheart si je ne m’abuse.
    Bon très vite le groupe « adoucit » sa prod.. et sonne plus mainstream.
    Je suis pas fan de Molko mais le groupe ne m’a jamais dérangé.
    Chez les Neils Children des débuts il y a un peu le même mélange que chez le Placebo du premier album…

    Sinon pour revenir au débat, Eric ne critique pas les singles en soit (difficile de faire ça quand on est fan des sixties…) mais plutôt le fait que Romain pour traiter Chuck d’ignare ne cite que les tubes de Metallica… 

    Je n’ai pas toujours le même avis que le « gang des canards » il y a des groupes ou albums quils aiment et que je déteste, ou inversement mais la critique ne m’a jamais fait peur ! Quel intérêt de se répandre de la sorte sans le moindre argument à avancer sinon l’indignation du fan ?

    Merci à John et elise d’avoir remis cette discussion dans le « droit fil ».

  20. Ach, damned! J’aime beaucoup Led Zep et surtout Hendrix (pas celui en concert, l’autre, en studio). D’ailleurs je comprends pas que quelqu’un qui aime Radio Moscow n’accroche pas avec Hendrix, m’enfin passons, c’est pas le topic. Et Romain reviens, je me suis bien marré en te lisant.

  21. Et j’oubliais, j’aime aussi beaucoup Dire Straits que l’on voit trop aujourd’hui comme le groupe de quelques tubes (Money for Nothing, Walk of Life) qui a lancé le premier CD de l’histoire. Les premiers albums sont excellents, je ne me lasserai jamais de Telegraph Road, ni des bootleg des années 78-80 que je possède. Bref, tout cela pour dire que les généralisations sont un peu simplistes et dangereuses et que même un groupe comme Muse (Placebo?, faut pas déconner) a sorti de bons trucs.

  22. Oui, j’aime bien Hendrix et Led Zep, mais je ne fais pas partie de ceux qui se prosternent devant eux, c’est tout.

    idem pour moi! Hendrix période experience c’est vachement bien, après de là à en faire un demi-dieu et dire que tous ce qu’il a fait est génial…

  23. Bien le bonjour!!
    Me revoilà!! Tout d’abord je tiens à m’excuser d’avoir offensé les grands messieurs de la caste des grands critiques et internautes. Ensuite pour Metallica, je peux vous citer bien plus que les tubes mais ça ne servirait à rien de vous présenter des titres que vous « connaissez » déjà et la plus part de leur tubes résument très bien leur style. Je pense que vous ne direz pas le contraire. Ce mélange de quasi classique et de métal hargneux couplé avec des solos parfois « too much » mais souvent sympas.
    Ensuite, oui j’avoue que j’apprécie Muse et je m’emporte souvent lorsqu’on lance une pierre à un groupe ou un artiste que j’écoute. Mais J’écoute bien plus que cela, nous ne sommes pas d’accord sur les qualités et défauts de certains groupes car nous n’avons certainement pas le même âge (ce n’est pas un défaut bien au contraire) et l’on a pas les mêmes influences musicales depuis tout petit.
    De plus je pensais tomber sur un blog de critique rock, hard rock donc voilà je me suis trompé et je m’en excuse.
    A quand une critique de l’album de Rodigo y Gabriela!!

  24. Je pense que quand Romain nous sort « car nous n’avons certainement pas le même âge » c’est pour justifier qu’il écoute Muse parce qu’il est plus jeune que les rédacteurs de ce blog. Idée que je trouve plutôt réductrice.
    Certains ont peut être 15 ans, ça ne les oblige pas de bouffer les tonnes de merde qu’on essaie de nous faire acheter. D’autres ont peut être 30, 40 ans voire plus, ça ne les empêche pas de s’intéresser aux nouvelles scènes.

    Bref, le problème avec les lecteurs comme toi Romain c’est que tu craches à la gueule des gens avant de tenter la discussion. Rien pour être crédible en somme.

  25. C’est marrant, mais en lisant le commentaire de Romain j’ai compris 1)qu’il était jeune, 2)qu’il aime surtout les guitaristes, 3)qu’il n’a pas les mêmes gôuts que l’auteur de ce blog et ses lecteurs (il l’a recconue par la suite).  Mais pourquoi ne pas simplement défendre la critique (si vous êtes d’accord) plutôt que de chercher a ridiculiser un lecteur de passage? :S

  26. c’est lui qui se ridiculise tout seul comme un grand en arrivant tel le chevalier masqué en insultant à tout va et en évitant soigneusement d’argumenter, bref…
    ceci est un blog, avec un avis bien constitué sur la musique qu’ils aiment ou nom, mais c’est avant tout subjectif,
    c’est pas l’courrier des lecteurs de rock’n’folk par ici, non mais !

  27. Bonjour Eric

    je vous cite: «  »Si tu penses que parler de Muse et de Metallica, c’est parler de rock, tu t’es effectivement trompé. »

    Dans ce cas c’est quoi ^^ ?

    Muse plait et déplait à beaucoup de personnes, tout les gouts sont dans la nature c’est connu. Mais ça reste du rock en sa base.

    Je vous parle de Muse parce que j’apprécie beaucoup ce groupes et je précise au passage que j’en conviens que des gens peuvent ne pas aimer du tout.

    Au cas ou la question me serait posé, J’écoute aussi tout aussi bien The White Stripes, The Libertines, Coldplay, Oasis, Queen, The Beatles, The Kinks etc… (je sais le mélange des artistes peut laisser perplexe, mais c’est pour bien démontrer que ma vision du rock est vaste et que j’écoute du tout)

    Bonne continuation pour ce site, qui m’aide bien à découvrir de nouveaux groupes et à en savoir plus sur les albums importants 😉

    Mr S, 24 ans, groupie raissonable( qui ne pousse pas de cri d’hystériques mais assume totalement d’avoir sa petite satisfaction de pouvoir poser avec ces artistes préférés quand l’occasion se présente)

  28. Eric, tu ne devrais pas perdre de temps à répondre à ce genre de commentaire, je comprends que tu veuilles privilégier le débat, mais le type d’énergumène qui crache leur venin pré-pubère ne possède pas l’ouverture d’esprit dans les équipements de série.
    Ton article est excellent, ma perversion me pousserait presque à écouter l’album pour illustrer tes propos. J’attends avec impatience une critique du même genre sur U2, le pop corn est déjà dans le four.

  29. Bonjour Eric et tout les autres,
    Je suis désolé si vous vous êtes sentis agressé par mon message mais je ne voulais pas encore déclencher une vague de commentaire agressif. Quand je dis que l’on a pas le même âge, ça veux dire que l’on a pas connu les même groupes et les même influences directes au niveau musicale. J’écoute des groupes comme Cream ou BB King qui sont vieux mais pour moi indémodable et en effet je n’ai pas la vingtaine. Donc pour tout clarifier, je ne vous traitais pas de vieux cons.
    D’accord j’ai été agressif au début et pleins d’autres internautes l’ont été, mais de là a penser qu’à chaque fois que l’on écrit quelque chose vous voyez le mal,  je trouve pas ça super pour le débat. Je peux comprendre qu’au bout d’un moment vous soyez sur vos gardes mais des fois c’est un peu trop. Donc je m’excuse de vous avoir fait croire que je vous agressait. 
    Pour ce qui est de metallica, c’est ma faute, j’ai un peu généralisé et en effet je devrais pas dire que je cherchais un blog de critique rock mais de Blues et Hard Rock. Si je ne me trompe, le Hard Rock est un dérivé directe du blues. Donc pas si loin.
    A plus. Et encore désolé 

  30. Je n’ai jamais parlé de Muse !  

    Je voulais faire remarquer que l’équation « Metallica = métal = c’est pas du rock et c’est nul » est un peu mise à mal du fait que les QOTSA soient encensés dans un autre article de ce blog, et dont le disque est dans un style qui est une sous-composante du métal (le stoner), et qui est plus proche du style de Metallica que de celui des Libertines.

    Enfin, je suis d’accord avec vous sur le fond (je préfère mille fois les Libertines et les QOTSA que de Muse et Metallica) mais je vous trouve un peu manichéens pour le coup.

  31. Je suis bien d’accord avec ce dernier point. A partir du moment où ça devient pompeux et prétentieux (comme Muse, la plupart des groupes de prog’, certaines variantes de métal), ça m’insupporte.

  32. le hard rock dévie en partie du blues c’est vrai, j’en dirai pas autant du metal, clairement des groupes comme Iron Maiden, ont totalement renié le coté « noir » qu’il y a dans le rock que ce soit via le blues ou la soul

  33. Ah ouais c’est drole ça… mais attendez… ne serai ce pas tout bêtement la définission du metal ? Ah si, hard-rock moins le blues, c’est la base.

  34. J’espère qu’à PlanetGong on a déjà entendu le nouveau singole de Muse. Si ce n’est pas le cas, le voici :

    http://www.youtube.com/watch?v=ZKxN4JyGtoE

    À côté de ça, supermassive black hole était un chef d’oeuvre. Le trip megalo de Bellamy semble aller encore plus loin et je crains qu’il faille s’attendre à un opéra rock bien gros cul sur le prochain album, un mix de ce qu’on a pu faire de pire dans le genre dans les années 70, à commencer par Queen.

    Enfin, la fin est tellement drôle qu’elle justifie l’écoute de la chanson à elle seule….

  35. Bons sentiments et petit piano en entrée, ça va bien se vendre ça. La référence à Queen est pertinente. Muse est définitvement passé du côté obscure de la force.

  36. Ouaih enfin espérez pas que l’imposture Muse va éclater au grand jour pour autant !
    Pour rappel un mec de 60 piges qui hurle à la mort dans un futal en cuir sous la tour Effeil, ça ramène contre toute attente des centaines de milliers de personnes…

  37. Haha, j’aime bien la voix de Bellamy quand même… à la défense de Muse je dirais qu’il faut se rappeller qu’ils on été très fan de Nirvana et Smashing Pumpkins, le Punk et le Métal n’est pas forcemment connu pour être du bon gôut, au contraire. Pour Black Holes et Revelations, la première fois que j’ai entendu Supermassive Blackhole j’ai trouvé ça immonde, mais finallement j’aime bien. Le mauvais gôut peut avoir du bien et être amusant, ça me fait marrer et ça apporte des sons nouvelle/fait avancer les choses. Par contre la revendication Queen-esque (comme le single de U2) est horrible, pas originale, trop reconnaissable, beurkh, indigeste, etc…

  38. Bon apparemment t’as pas compris sur quel genre de site tu te trouves.
    Si tu trouves un seul article consacré à du métal ou quoi que ce soit approchant sur PlanetGong, envoie-moi un mail. Bon les insultes tout ça, je m’en tape un peu, on a connu pire… mais arrête de me parler de métal, j’en ai rien à branler.

    Rien ne m’intéresse dans le métal,  c’est un genre que je trouve vain, sans finesse, lourdingue. Je hais Metallica, Iron Maiden et Pantera. Je conchie sur Dream Theater, Slipknot, Rhapsody et Sepultura. Que ce soit bien clair.

    Tu me fais rire avec ton "place aux jeunes!". Le premier album de Muse (Showbiz) est sorti en 1999 et les membres du groupe sont trentenaires. Jeunes?

    S »il y a bien un truc dont PlanetGong peut se vanter, c’est de mettre en avant des groupes comme The View, Louie, The Fratellis, Larrikin Love, The Holloways, The Bishops, The Horrors (avant même que le NME en parle!) etc. etc. où la moyenne d’âge dépasse à peine les 20 ans et qui n’ont pas encore sorti leur premier album… sans même parler de tous les albums sortis depuis la création de ce blog (juin 2005)…

    Merci pour ton intervention aussi inutile qu’anonyme.

     

  39. Merci pour cette chronique où ta "mauvaise foi" (je te cite) fait vraiment mouche… Cet album prétentieux à souhait m’a gentiment fait rire à la première écoute avant de me plonger dans une grande consternation devant la décadence flagrante du groupe (j’assume parfaitement avoir adoré "Showbiz", un vestige poignant de mes années ingrates). Toutefois, à ma grande déception (on se comprend), tu n’écornes pas l’imbuvable "Knights of Cydonia", cette splendide parodie involontaire de "Bohemian Rhapsody"… Oubli de ta part ou as-tu été saisi soudainement d’indulgence ?

    PS : pour "Take a bow", titre phare du dernier salon du tuning, j’avais pensé à du Vangelis remixé, mais ta référence tient aussi largement la route !

  40. !!!!!!!!!! wô kesta toi à chié sur lé MUSE, c tro 2 la bal é twa t k1 gro…

     

    … non, j’déconne..

    et je pense que le zoziau du haut, là, il déconnait aussi… enfin, j’espère.

  41. Je ne comprend que trop bien Muse et leurs poses narcissiques. Faire de l’épate ça marche 5 minutes mais si y a pas de fond derrière c’est vain.

    Faut-il vraiment parler des paroles de Matthew Bellamy? Je suis tout disposé à faire une analyse littéraire de leurs textes si tu en as envie. Par contre ne viens pas râler ensuite si le résultat ne paraît pas conforme à ton avis. On est quand même assez loin de Bob Dylan…

    Et puis Muse live c’est plutôt rigolo. C’est un peu comme aller voir Johnny. On en prend plein la tête. Y a des images géantes hypnotisantes pour attirer l’attention sur autre chose que la musique (comme pour U2, c’est une coincidence sans doute…), les mecs prennent des poses hyper affectées genre "putain, c’est trop d’émotion, merde vous allez me faire chialer"… un show à l’américaine quoi.

    Rendons leur néanmoins hommage pour leur bravoure, car appeler son live "Houla Balou" est un geste d’un rare panache. Le second degré a de belles heures devant lui tant qu’existeront des groupes comme Muse, The Darkness ou les Towers Of London.

Laisser un commentaire