WARM SODA – Young Reckless Hearts Sabordage

3 juillet 2014 Eric 0

(Castle Face 2014) Souvenez vous, c’était en 2011, il n’y a pas si longtemps mais ca semble une éternité. Bare Wires était le groupe le plus affriolant de la planète, un groupe punk à l’idéal boogie qui alignait les pépites garage avec une aisance insolente, destiné à un avenir doré… mais qui s’est sabordé au moment de signer sur un grand label indépendant. A vrai dire, l’entreprise de sabordage avait commencé très tôt et, avec le recul, apparaît de façon sous-jacente dans la musique du groupe. Le guitariste et chanteur moustachu du groupe, Matthew Melton, produisait ses disques de manière […]

BARE WIRES – Idle Dreams L'école est finie

14 mars 2013 Eric 0

(Southpaw 2012) RIP Bare Wires. La nouvelle ne date pas d’aujourd’hui, et si on y réfléchit bien elle n’est qu’anecdotique comparée aux disparitions malheureusement bien réelles de Kevin Ayers et de Reg Presley, mais tout de même elle nous agace. Car le temps de quelques albums ébouriffants, Bare Wires ont été un des groupes les plus enthousiasmants à suivre sur disque et sur scène. Leurs concerts étaient des shoots d’adrénaline coupée au boogie, leurs disques des collections de tubes glam, leur application à mener un train de vie dissolu admirable d’idéalisme crétin. Bare Wires étaient des branleurs romantiques, des SDF […]

BARE WIRES – Cheap Perfume Charme empoisonné

14 novembre 2011 Eric 5

(South Paw  2011) Voilà un album qui s’est fait attendre ! Annoncé depuis le début d’année pour une sortie estivale, et lancé par un single à la vidéo irrésistible (« Don’t Ever Change »), Cheap Perfume est sur notre wish-list depuis des mois. Il faut avouer que son prédécesseur Seeking Love nous avait collés une sacrée claque (dont on ne s’est toujours pas remis) et que Matthew Melton suit depuis quelques années un trajet rock’n’roll sans faux pas, que ce soit en solo ou en groupe avec Snakeflower 2, Bare Wires et ses autres projets satellites. La première surprise que révèle Cheap […]

Castle Face Records presents… GROUP FLEX The best of San Francisco

15 août 2011 Eric 30

(Castle Face  2011) Attention, objet rare ! John Dwyer – leader des Oh Sees, mais est-il encore nécessaire de le préciser en ces pages ? – vient de publier, via son label Castle Face l’objet vinylique non identifié le plus dingue depuis des années, un rare exemple de créativité, où l’ingéniosité confine au génie. Inspiré par un livre-disque qu’il possédait étant jeune, Dwyer publie ainsi avec Group Flex un objet hybride mêlant livre et flexidisc : c’est un livre à spirales, de taille réduite, percé en son centre, et dans lequel une page sur deux est en réalité un disque […]

BARE WIRES – Seeking Love Yeah !

24 janvier 2011 Eric 30

(Castle Face 2010) Marre du lo-fi et du rock’n’roll garage ? La scène de San Francisco vous fatigue ? Vous n’avez pas le temps d’écouter tous les bons albums sortis en 2010 ? Passez donc votre chemin, ô infidèles, car le second album des Bare Wires d’Oakland a tout pour vous déplaire avec sa dizaine de chansons qui répondent aux critères énoncés plus haut. Pas très original par les temps qui courent, certes, mais n’allez pas croire pour autant que Bare Wires sont un énième groupe de cette mouvance lo-fi qui semble inépuisable dans la Bay Area, un ersatz des Oh Sees ou un combo […]