WARM SODA – Symbolic Dream Retour en forme

27 mai 2015 Léo 5

(Castle Face Records 2015) On n’aura jamais assez d’une chronique pour écrire tout le bien qu’on pense de Matthew Melton, loser magnifique à gueule d’ange et au charisme fou, ni assez de flamboyance stylistique pour rendre un hommage à la hauteur de l’un des guitaristes rock ‘n’ roll les plus excitants et inventifs du moment. Le leader de Warm Soda est l’un de ces rares types (une pensée pour Mick Jagger et Will Ferrell) coupables de susciter chez des hommes pourtant solidement ancrés dans leur mâle virilité d’embarrassants émois homosexuels. Hélas, camarades culturistes, il est temps pour nous d’arrêter de rêver : Matthew […]

MATTHEW MELTON – Still Misunderstood Diamant brut

20 juillet 2014 Rémi 0

(Southpaw ; 2009) Snake Flower 2, Bare Wires, Warm Soda : à trente ans à peine, Matthew Melton a déjà connu une carrière mouvementée et bien remplie… Alors qu’au moment où nous écrivons ces lignes, il semble s’être orienté sur une voie délibérément power pop, cette direction ne doit pas faire oublier les racines du guitariste et chanteur. Les différents styles qu’avait expérimentés Matthew Melton avec ses différents groupes (le rock psychédélique de Snake Flower 2 et l’extraordinaire boogie du deuxième album de Bare Wires) ont déjà permis au lectorat de PlanetGong de découvrir et d’apprécier les chansons de Melton, […]

BARE WIRES – Idle Dreams L'école est finie

14 mars 2013 Eric 0

(Southpaw 2012) RIP Bare Wires. La nouvelle ne date pas d’aujourd’hui, et si on y réfléchit bien elle n’est qu’anecdotique comparée aux disparitions malheureusement bien réelles de Kevin Ayers et de Reg Presley, mais tout de même elle nous agace. Car le temps de quelques albums ébouriffants, Bare Wires ont été un des groupes les plus enthousiasmants à suivre sur disque et sur scène. Leurs concerts étaient des shoots d’adrénaline coupée au boogie, leurs disques des collections de tubes glam, leur application à mener un train de vie dissolu admirable d’idéalisme crétin. Bare Wires étaient des branleurs romantiques, des SDF […]

NECTARINE PIE – Dreamdaze Label qualité

18 novembre 2011 Eric 0

(Southpaw 2011) Promenade rue Keller direction Pop Culture, disquaire parisien que l’on ne saurait que trop recommander, échoppe modeste par la taille de son rayon vinyles, mais riche par la diversité de son contenu. Tout est là ! Ce repaire, dont l’activité de façade reste la bande dessinée américaine, est tapissé de comics, produits dérivés, t-shirts et figurines à l’effigie de héros bariolés sur tous les murs. Pour peu, on passerait à côté sans s’apercevoir de la richesse d’un de ses recoins les mieux cachés : quelques bacs, six ou sept peut-être, emplis jusqu’à la gueule de disques vinyles neufs […]

BARE WIRES – Cheap Perfume Charme empoisonné

14 novembre 2011 Eric 5

(South Paw  2011) Voilà un album qui s’est fait attendre ! Annoncé depuis le début d’année pour une sortie estivale, et lancé par un single à la vidéo irrésistible (« Don’t Ever Change »), Cheap Perfume est sur notre wish-list depuis des mois. Il faut avouer que son prédécesseur Seeking Love nous avait collés une sacrée claque (dont on ne s’est toujours pas remis) et que Matthew Melton suit depuis quelques années un trajet rock’n’roll sans faux pas, que ce soit en solo ou en groupe avec Snakeflower 2, Bare Wires et ses autres projets satellites. La première surprise que révèle Cheap […]

SNAKE FLOWER 2 – Biker Psych. Avant Bare Wires...

19 juin 2011 Eric 1

(Red Lounge Records  2008) Matthew Melton s’est fait un nom en 2010 grâce à deux albums remarquables : Still Misunderstood, album de démos lo-fi enregistré chez lui (et publié sous son propre nom) et Seeking Love, enregistré avec Bare Wires, un des albums garage les plus enthousiasmants de ces dernières années. Originaire de Memphis (où il a pas mal traîné avec Jay Reatard et a notoirement pris la photo de la pochette de Blood Vision), le moustachu à la voix feutrée est arrivé à Oakland en 2006 et a très rapidement monté un groupe. Sobrement nommé Snake Flower, ce combo […]

BARE WIRES – Seeking Love Yeah !

24 janvier 2011 Eric 30

(Castle Face 2010) Marre du lo-fi et du rock’n’roll garage ? La scène de San Francisco vous fatigue ? Vous n’avez pas le temps d’écouter tous les bons albums sortis en 2010 ? Passez donc votre chemin, ô infidèles, car le second album des Bare Wires d’Oakland a tout pour vous déplaire avec sa dizaine de chansons qui répondent aux critères énoncés plus haut. Pas très original par les temps qui courent, certes, mais n’allez pas croire pour autant que Bare Wires sont un énième groupe de cette mouvance lo-fi qui semble inépuisable dans la Bay Area, un ersatz des Oh Sees ou un combo […]