A la une Singles & EP UK Indie & Britpop

MUSH – Induction Party

(Memphis Industries 2019)

Attention au moment de rechercher ce groupe sur Google ! Il existe une demi-douzaine de groupes actifs qui revendiquent en ce moment le nom de Mush, et la plupart sont abominables. 

Le groupe qui nous intéresse vient de Leeds et chante des bluettes lo-fi joliment tordues aux guitares anguleuses et aux textes drôlatiques (mention spéciale à “Litvinenko”, dédiée à l’ex-agent du KGB du même nom, mort empoisonné). Sur son premier EP, le quatuor fait ainsi preuve d’un don certain pour le post-punk énergique (“Jackleg!” et sa fuzz virevoltante, “Dystopian Maps”) et les comptines post-punk déglinguées (“Operation Vaken”).

Alors que la scène rock anglaise actuelle fait essentiellement place à des groupes énervés au contenu politique fort (Sleaford Mods, Idles, Slaves, et même Fat White Family), Mush se moquent des clichés. Le sourire en coin, ils montrent qu’une autre voie est possible sans tomber dans les travers du rock indé à la production souvent émoussée pour mieux plaire aux radios (une petite pensée pour Fontaines DC).

Porté par Dan Hyndman, chanteur à la gouaille mordante (et à l’afro digne de Marc Bolan), Mush s’inscrit dans les pas des groupes qui ont choisi The Fall, Television Personalities et Pavement comme points de référence. Sans surprise, le groupe sonne ainsi comme un pendant anglais de Parquet Courts (“Totally Derivative”), en plus laid, plus nonchalant, plus cheap, et peut-être aussi en plus fun.

 

Tracklisting

1. Litvinenko *
2. Jackleg!
3. Totally Derivative
4. Operation Vaken *
5. Dystopian Maps *
6. Everyone Loves A Casualty (‘Cept Me)

 

 

Videos

“Litvinenko”

“Operation Vaken”

 

Vinyle

Rédacteur en chef, webmonstre, chapeau rond, suiveur de modes, mauvaise foi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AllEscort