KEVIN MORBY – Still Life La mort lui va si bien

11 mai 2015 Eric 0

(Woodsist 2014) On avait beau le connaître et l’apprécier depuis des années avec ses divers groupes, et pourtant Kevin Morby nous a surpris avec son premier album solo sorti en 2013. Harlem River a été une révélation, un disque marquant l’avènement d’un singer-songwriter de premier ordre. A peine un an après ce premier choc, le transfuge des bien aimés Woods et Babies enchaîne déjà avec une suite, encore plus enthousiasmante.  Comme son titre l’indique, Still Life With Rejects From The Lands Of Misfitoys évoque une fois de plus New York, cette gigantesque boîte à jouets cassés où les personnages errent […]

KEVIN MORBY – Harlem River Echappée solitaire

12 mars 2014 Eric 3

(Woodsist 2013)  Si vous vous intéressez de près au rock à tendance lo-fi qui s’est fabriqué depuis le début des années 2000, vous connaissez forcément Woods. Et si ce n’est pas le cas (honte à vous), vous avez forcément croisé des groupes qu’ils ont influencé ou aidé. Woods, groupe folk-psyché de Brooklyn est aujourd’hui une institution, notamment parce qu’outre ses excellents albums, il est au cœur de la scène underground grâce au label Woodsist, dirigé par le chanteur Jeremy Earl. La liste des groupes ayant sorti un disque sur ce label influent donne le vertige : Moon Duo, White Fence, […]

THE BABIES – Our House on the Hill Interrogations

7 février 2013 Rémi 5

(Woodsist 2013) L’année dernière, la sortie du second LP des Babies est passée relativement inaperçue parmi les membres plus ou moins éminents de la rédaction PlanetGong, et cela de façon assez étonnante, puisque le premier album avait été salué par notre équipe de gratte-papiers hirsutes comme une belle réussite. Bref, Woodsist a publié Our House On The Hill, l’hiver est arrivé, la fin du monde n’a pas eu lieu, et chacun pensait pouvoir s’en tirer à bon compte : un album manqué de plus, on se rattrapera au prochain, promis… L’histoire pourrait s’arrêter là, sans un désœuvrement relatif et une certaine […]

WHITE FENCE – Family Perfume vol.2 Marathon Man II

16 septembre 2012 Rémi 1

(Woodsist 2012) Second volet du dyptique sorti par White Fence au printemps 2012, ce Family Perfume vol.2 propose quinze nouvelles chansons de Tim Presley ; comme son prédécesseur, il reflète l’univers de son auteur et en offre une nouvelle perception grâce à une perspective sensiblement différente. Certains aspects déjà connus du « son » White Fence se retrouvent ici présentés : quelques solos de guitare, la voix qui semble s’abriter derrière un écho important. Ce qui est nouveau dans cet album, c’est l’unité de sa première partie : jusqu’à « Upstarts Girls »,  le son se caractérise par une relative unité. La musique est principalement contemplative, volontiers […]

WHITE FENCE – Family Perfume vol.1. Marathon Man

12 septembre 2012 Rémi 0

(Woodsist 2012) Après deux albums sortis en autant d’années (White Fence en 2010, Is Growing Faith en 2011), Tim Presley a décidé d’accélérer son rythme de production : cette année, il a déjà publié Hair (avec Ty Segall), et ce Family Perfume, album sorti en deux moitiés publiées en LP à quelques semaines d’intervalle, et en CD (et cassette) dans sa version complète. Après une courte introduction que nous qualifierons gentiment de gratuite, White Fence lance ce nouveau disque sur un morceau qui rappelle l’ambiance des Beatles 1967 (« I am the walrus », précisément) : depuis la voix nasillarde du chanteur, qui évoque celle […]

WOODS – Sun and Shade D’une élégance folle

23 juin 2011 Rémi 5

(Woodsist 2011) Après l’excellent At Echo Lake, sorti l’année dernière, les Woods sont de retour (bien évidemment sur le label Woodsist) avec Sun and Shade, un disque qui confirme le talent de ce groupe en apportant quelques nouveaux éléments particulièrement prometteurs. L’actualité des Woods avait été quelque peu parasitée par la sortie de l’excellent premier album des Babies, groupe formé par Kevin Morby (le bassiste des Woods) et Cassey Ramone (la chanteuse et guitariste des Vivian Girls). Les premières chansons de l’album montrent que le son du groupe est le même, et la voix caractéristique de Jeremy Earl réveille en nous des […]

WHITE FENCE – Is Growing Faith Folk foutraque

12 avril 2011 Eric 12

(Woodsist  2010) Parmi la profusion de disques lo-fi sortis en 2010, le premier album de White Fence fut dans le genre pop-bricolée-à-la-maison, un exemple admirable de talent brut couché sur bandes. Une quinzaine de chansons honnêtes, émouvantes, interprétées par Tim Presley avec un parti pris esthétique faussement amateuriste et vraiment malin. Pour la suite de cet album célébré comme il se doit en ces pages, Presley revient avec la même formule folk-rock à la patine typique de ce qui se traîne dans l’air du temps. Voix et guitares sont légèrement distordues afin de créer un côté artisanal chaleureux, quelques gimmicks […]

PSYCHEDELIC HORSESHIT- Shitgaze Anthems Bound for glory

31 octobre 2010 Rémi 0

(Woodsist Records ; 2009) Non contents d’avoir trouvé le meilleur nom de l’histoire pour leur groupe, les deux fêlés qui composent Psychedelic Horseshit ont également enregistré quelques pistes joyeusement crétines et enthousiasmantes. Matt Whitehurst (chant, guitare, claviers) a lui-même choisi le terme de shitgaze pour décrire la musique enregistrée par son Psychedelic Horseshit, composé de lui-même et de Rich Johnston (percussions diverses) parfois accompagnés par Jason Roxas (basse). Après des débuts cahoteux et quelques albums et singles qu’ils ont eux-mêmes produits (ou fait publier sur divers labels), le groupe a réalisé un coup de maître l’année dernière avec la publication de cet EP 12’’ […]

MOON DUO – Escape Toxique

22 juillet 2010 Rémi 6

(Woodsist ; 2010) Le groupe Moon Duo est un duo (si, si) formé par Ripley Johnson (membre des Wooden Shjips) et Sanae Yamada à San Francisco dans le courant de l’année 2009. Après une paire d’EP sortis par Sick Thirst, puis Sacred Bones, le groupe vient de sortir ce premier excellent album chez Woodsist, un des meilleurs labels nord-américains des deux dernières années. Le groupe s’appuie sur une frappe hypnotique martelée : par cet aspect, on a eu tendance à remarquer chez ce groupe  l’influence de NEU ! . Ce rapprochement est justifié, si l’on se contente d’évoquer l’aspect robotique des percussions. Ce parenté avec le […]

THE FRESH & ONLYS – Grey-Eyed Girls West-coast garage

21 juin 2010 Rémi 2

(Woodsist  2009) The Fresh & Onlys sont un groupe de San Francisco qui enregistre des albums à un rythme soutenu depuis l’année 2009. A l’heure où j’écris ces lignes (note pour les générations futures : juin 2010), un album est annoncé pour l’été, et un EP vient de sortir. Le groupe de Tim Cohen ria la fâcheuse tendance d’enregistrer des disques plus vite que PlanetGong ne publie d’articles. Néanmoins, il faut reconnaître à The Fresh & Onlys une créativité aussi impressionnante que leur productivité.  Publié au mois de septembre, Grey-Eyed Girls est le deuxième album sorti par les Fresh & Onlys en 2009 (après un […]

WOODS – At Echo Lake Pop lo-fi

3 juin 2010 Rémi 14

(Woodsist  2010) Les spécialistes de la musique pop-rock indépendante américaine suivent la carrière de ce groupe de Brooklyn depuis quelques années… Pour les autres, la sortie de cet LP, At Echo Lake, devrait permettre de rattraper le temps perdu. Le groupe vient en effet de publier un excellent disque, chez Woodsist, un label qui sort ces temps-ci de nombreux disques de qualité. La musique jouée par The Woods est marquée par d’importantes influences folk, mais se teinte aussi souvent d’envolées de guitares psychédéliques caractéristiques, qui parviennent à retrouver en un tournemain la mélodie de départ. La voix du chanteur, très haut placée, […]

CRYSTAL STILTS – Alight Of Night Le son de New York, aujourd'hui

2 février 2009 Rémi 20

 (Woodsist 2008) L’album commence sur une ligne de basse mélodique et intrigante. Le chant est très loin dans le mix, plongé dans un écho qui renforce l’ambiance éthérée du morceau ; les guitares sont cinglantes et saturées, le son délibérément sale. Le groupe dresse en onze morceaux le portrait sombre et oppressant d’une certaine Amérique : loin de la lumière, ce qui est présenté ici est fascinant. La voix est pleine de distance, et apparaît comme une entité indépendante survolant le disque, en offrant une harmonie inattendue à l’ensemble de l’album. Ce disque, le premier album des Crystal Stilts, propose quelques grands morceaux […]