Le point sur l’actu

Actualite musicale :

Ca commance a faire longtemps que PlanetGong n’a pas ete actualise. Certaines mauvaises langues diront que c’est du a une competition sportive debilitante qui lobotomise les cerveaux des meilleurs (et surtout des pires) d’entre nous le temps d’un mois de scotchage televisuel, ou de la presence en terre londonienne de ptits gars desireux d’ecumer les pubs les plus rustiques de la capitale, il n’en est rien. L’actualite musicale est simplement pauvre a en mourir, les albums qui sortent plutot tiedes, notre passion pour le rock s’en trouve refroidie. On en perdrait presque la foi.

CHARTS UK
Faut-il serieusement parler des charts cette semaine? Les singles sont domines par de la varietoche de supermarche qu’une poule peu vetue vend par camions, un clone anonyme parmi tant d’autres. Derriere elle, une floppee de chansons enregistrees pour la coupe du monde, des hymnes a la gloire de l’equipe d’Angleterre de football, se tirent la bourre. L’hymne officiel des affligeants Embrace tient pour l’instant la corde (“World At Your Feet”, numero 3), devant le tres opportuniste Tony Christie qui reprend “Is This The Way To Amarillo?” en le modifiant avec grand talent en “Is This The Way To The World Cup?” (8e), devant aussi “3 Lions” (reference subtile au blason des boys) ou on retrouve, parmi plusieurs collaborateurs, un Ian Broudie (leader des Lightning Seeds, producteur de The Coral et The Zutons) en recherche de fonds pour refaire le toit de son garage cet ete (numero 10 du classement).

On retrouve plus loin dans le classement l’inenarrable Crazy Frog (qui vous avait fait danser avec cette excellente reprise de la musique du Flic de Beverly Hills) avec ce “We Are The Champions (ding A Dang Dong)” au titre allechant (11e), puis les Tonedef Allstars, sponsorises par le tabloid The Sun, avec leur pamphlet anti-germanique d’excellent gout (“Who Do You Think You’re Kidding Jurgen Klinsmann?”, numero 13, qui contient cette ligne immortelle : “The Germans have only got one Ballack”) puis enfin le ringard Stan Boardman avec sa “Stan’s World Cup Song” (numero 15).

On imagine la tronche, a la lecture de ces statistiques, d’artistes populaires tels que Depeche Mode, The Streets ou meme le fleau Mariah Carey qui naviguent dans les places 20-30 avec leurs nouveaux singles, derriere ce deferlement de connerie et d’opportunisme. Pire encore pour ces artistes, Lordi, le groupe bientot legendaire qui a gagne l’Eurovision et a horrifie des millions de bien-pensants avec leurs costumes de carnaval moule burnes, leurs masques de monstres et leur musique monstrueusement mauvaise, est entre en 25eme position cette semaine avec son  hymne “Hard Rock Hallelujah”. Je reitere alors ma question : Y a-t-il encore un quelconque interet a suivre les charts britanniques?

On repondra simplement non, et on evitera de parler du classement album qui est lui aussi desesperant cette semaine. Primal Scream ont neanmoins reussi a glisser leur Riot Blues dans le top 5, rare satisfaction.

BOB DYLAN
L’actualite cette semaine qui est de loin la plus interessante concerne l’homme qui est au sommet de la pyramide, le dernier dieu vivant sur cette planete : Bob Dylan. Le Zim revient dans deux mois avec son nouvel album intitule Modern Times (sortie le 28 Aout). Les milieux journalistiques sont en emoi, les milieux litteraires aussi, le fan moyen se dira qu’on aura sans doute droit a une poignee de chansons terrassantes avec des textes profonds appelant a la reflexion sur le sens de la vie et l’anticipation de la mort, chantees par un tuberculeux au nez bouche. Quoi qu’il en soit, meme un album mauvais ne peut changer quoi que ce soit a l’aura de Dylan, qui, on le rappelle, est un genie total (il ne peut de toute facon pas faire pire que ce qu’il a deja commis au tournant des annees 70 et 80). 

RAZORLIGHT
Autre sortie notable cet ete : Razorlight reviennent un album sobrement intitule Razorlight, prevu pour le 17 Juillet. Comme il est de coutume, le premier single issu de l’album, “In The Morning”, sortira deux semaines avant pour appater le fan, soit le 3 Juillet.

PETER DOHERTY
Une fois n’est pas coutume, Pete Doherty a fait parler de lui en bien cette semaine, et miracle!, on parle enfin de musique a propos de lui. Apparemment l’ex-Libertine, ennemi public numero un de sa majeste la reine a decide de se reprendre en main lui-meme. Il se trouverait actuellement dans une clinique de desintoxication au Portugal et aurait organise et finance lui-meme son sejour. L’idole des jeunes aurait par ailleurs l’intention d’enregistrer un album solo puis un second album avec Babyshambles. Seul obstacle a cela, ni lui ni son groupe n’ont de contrat d’enregistrement avec une maison de disques, celui avec Rough Trade ayant expire au mois de Mai. L’avenir lui sourirait-il enfin?

THE WHITE STRIPES
Du cote de Detroit, les choses sont moins gaies car le proces qui dechire la ville et sa scene musicale vient de commencer. Il oppose Jack White, leader des White Stripes et recemment des Raconteurs, sauveur du rock et du blues, d’ores et deja une legende vivante, a Jim Diamond, producteur de genie (The White Stripes, The Dirtbombs, The Mooney Suzuki, The Soledad Brothers), ex-bassiste des Dirtbombs, legende locale, parrain de la scene de Detroit.
Les deux hommes s’opposent sur une histoire de credits concernant les premiers albums du groupe. Diamond estime avoir apporte sa pierre a l’edification du “son” White Stripes et demande de l’argent. White estime ne rien devoir a son ex-ami, ayant regle les frais de location du studio a l’epoque. On adore Jim diamond et son travail, mais il revele un visage assez triste dans cette affaire… un peu a l’image de l’instit d’Etre & Avoir qui avait voulu sa part du gateau apres le succes du film. Au moins cette sombre affaire a la merite de tirer les choses au clair (alors qu’un documentaire intitule It Came From Detroit devrait sortir au cinema), la scene de Detroit – reputee pour sa solidarite et le fait que les membres des rgoupes etaient interchangeables – n’existe plus. Une page se tourne…

 
  1. ha non! laisssez nous Jack White il a mieux à faire que trainer les tribunaux …j’ai pour ma part assez aimé la participation au sein des "Raconteirs"..cela sonne bien…
    sinon je vais pour la premiere fois de ma vie ( de quadra…) voir Dylan sur scene ( dernier souvenir: la sortie du film "the last vaslt "), date le 3 juillet sur Lille…on verra..mais je ne pouvais laisser passer l’occasion..

    ai vu une autre pointure il y a un mois, meme salle, Clapton un peu decu.;trop parfait techniquement, trop bluesy aussi…un seul album du "god" trouve grace à mes yeux.. il s’agit de celui de son retour à la vie.."rainbow concert" mijoté par Pete Townsend…pour sorti un vieux pote de l’enfer..;avec Ron Wood..etc…
    ++

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.